Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Punition extrême

Publié le 27 Juin 2014 par KRo

Coup de fil, la maman me dit sur un ton très désagréable qu'elle attend toujours le dossier que je lui ai dit que j'envoyais il y a un mois. En vérité il ne s'agit pas d'un dossier mais d'une lettre indiquant que le dossier de SEGPA de sa fille a été accepté mais bon c'est un détail. Le truc c'est que :

- Oui madame, je vous l'avais bien envoyée mais la lettre m'a été retournée pour "défaut d'adressage ou inaccessibilité". Je lui lis l'adresse pour être certaine de ne pas avoir écrit une connerie, c'est ok.

- Et bien MOI je reçois très bien mon courrier madame. Elle me dit ça sur un ton pourri genre c'est ma faute si le courrier n'est pas arrivé jusqu'à sa boîte, parce que c'est moi qui m'occupe de la distribution du courrier en fait.

- Et bien je suis ravie pour vous mais j'en ai rien à battre, elle m'est revenue cette lettre qu'est-ce que vous voulez que je vous dise moi, je ne sais pas pourquoi!

- Oui et puis je n'ai reçu aucun dossier d'inscription en 6ème, je ne sais pas où je dois l'inscrire moi.

- Ah mais ça madame c'est à vous de décider, il va falloir à un moment ou un autre voir avec le papa. Le papa c'est le gars qui signe "PAPA" en bas des mots dans le cahier de liaison, autant dire qu'elle a pas sorti le cul des ronces la dame, mais bon elle est au courant, elle a vécu avec lui pendant un moment.

- Oui mais il ne répond jamais au téléphone. Et quand il m'appelle c'est pour me menacer de mort alors vous savez c'est difficile, j'ai beaucoup de courage.

- Ah d'accord, comme dirait Omar Sy ... mais en quoi ça me regarde? il va quand même falloir voir avec lui parce que votre fille vous n'allez pas l'inscrire à 2 endroits en même temps.

- Oui et puis aussi la semaine dernière Mélanie elle vous a dit quelque chose!

- Euh... qu'est-ce qu'elle m'a dit c'te gosse? me rappelle pas moi.

- Si! elle vous a dit que son papa l'avait frappée et vous n'avez rien fait!

- Non, elle ne m'a pas dit ça. Ça je m'en serai souvenue quand même, j'ai du mal à me rassembler en ce moment mais j'suis pas liquide quand même.

- Si, elle m'a dit qu'elle vous l'avait dit et que vous n'avez rien fait.

- Non.

- Si.

- Non, bon écoutez madame je vais aller la chercher ce sera plus simple.

Je vais chercher la gosse, je lui pose la question avec sa mère sur haut-parleur, elle confirme qu'elle ne m'a rien dit de la sorte, je lui passe sa mère.

- Pourquoi tu m'as menti Mélanie?

- Parce que sinon tu fais que me gueuler dessus.

- Tu seras punie, bla bla bla, et puis j'ai pas aimé la façon dont tu m'as parlé au téléphone cette semaine, bla bla bla... TU SERAS PRIVÉE DE PUNITIONS CE WEEKEND!!!

Ah ben oui, c'est plutôt bien ça, j'ai fait sortir la gosse, raccroché le téléphone après avoir prétexté qu'une crêpe au fromage m'appelait et je me suis bien fendue la poire. PAPA est un crétin de première catégorie mais MAMAN est tout aussi demeurée!

Lire la suite

J'ai 1 défaut

Publié le 17 Juin 2014 par KRo

Apparemment j'ai tendance à montrer ma culotte. Alors il y a eu cette vieille histoire de culotte vue à travers ma robe blanche à la pré-rentrée il y a 3 ans et là il paraîtrait que pendant le conseil d'école j'ai photographié mes voisines d'en face plusieurs fois pendant cette réunion.

Bon ben ça vire au trouble obsessionnel compulsif cette histoire, dire que je croyais que mon problème c'était le sucre, une trop bonne descente, la psychorigidité, la vieillesse.

A ma décharge il n'est pas facile facile de rester concentrée sur sa jupe qui remonte ou sur le fait de garder ses jambes serrées quand on est assise alors qu'à sa gauche on a une parent d'élève élue qui varie entre désagréable et carrément agressive. C'est clair que si j'avais été derrière un vrai bureau avec voile de fond j'aurais pu m'asseoir comme une caillera, genoux en première position en mode ouaich ouaich : "Ouaich madame, t'as grave déliré sur cette histoire de yiéka, tu vas nous labourer la couenne pendant combien de temps j'avoue ça gave là!"

Au lieu de ça, la stagiaire elle a dit qu'elle avait admiré mon calme, si ça c'est pas du compliment!

Les parents franchement souvent ils ne comprennent pas bien comment l'école fonctionne, c'est une chose qui peut tout à fait s'entendre mais le problème c'est que parfois ils ne veulent pas écouter les explications qu'on leur donne, ils veulent juste nous imposer leur idées, nous dire ce qu'on doit faire et comment on devrait le faire. Et en prime cette dame là, elle a ce très pénible défaut qui consiste à nous prendre de haut comme si elle elle savait et que nous mollusques de pauvres glands de fonctionnaires sous-payés du mammouth qui avons sans doute découvert hier ce métier on n'était trop cons ou trop englués ou trop bas de plafonds ou trop incompétents pour faire les choses correctement.

MAIS connasse et si tout simplement ce que tu proposes ne nous intéresse pas du tout d'un point de vue projet pédagogique, jusqu'à preuve du contraire c'est nous qu'on a le concours et l'expérience non? On travaille pour un service public, pas à ton service personnel ...

ET connasse, avant de nous faire chier genre "il faut faire si, il faut faire ça, mais pourquoi vous faites pas comme si, parce que moi ..." peut-être que tu peux prendre 2 secondes pour réaliser que ce qui peut se faire dans une famille ne peut pas forcément se faire à l'échelle d'une classe ou d'une école et qu'il y aussi des bonnes raisons pour cela, comme protéger les enfants ou ne pas se substituer aux parents et que si certaines règles ont été établies au fil des ans et des expériences ce ne sont pas que des lubies. Par ailleurs, une école ça ne se gère pas comme une entreprise, et si on a des partenariats avec la mairie, chacun a sa place et ses domaines de compétences, moi je vais pas faire leur boulot et j'ai horreur qu'ils viennent marcher sur mes plates-bandes, chacun son taf, son expertise.

De plus, tu peux remballer ta condescendance parce que nous à aucun moment on a besoin de toi pour faire travailler nos élèves de notre mieux, nous, même avec une craie et une pauvre ardoise on peut faire avancer nos élèves, on en a rien à foutre de ton fric que tu veux collecter avec ton assoc et que tu penses être un moyen de pression pour obliger les classes à faire, par exemple, des classes transplantées. Bien entendu que plus on a de moyens et plus c'est confortable mais est-ce qu'au final ça change quelque chose à notre objectif premier, à notre cœur de métier, ben non!

On n'est pas là pour organiser des voyages nous, on t'emmerde, on est des guerriers, des médecins de brousse, si tu voyais ce qu'on est capable de faire avec du papier alu ou des emballages alimentaires, ça va des arts plastiques à la géométrie en passant par la production d'écrits alors ton fric, tu sais où tu peux te le mettre!

D'une vulgarité cette dame, je vous jure, vraiment... moi à côté, même avec mes problèmes de toc de culotte, j'étais une véritable princesse: la grandeur de Charles de Gaulle et les bonnes manières de Nadine de Rothschild, j'te jure madame.

Lire la suite

Si tu veux monter au cocotier ...

Publié le 10 Juin 2014 par KRo

... il faut avoir les fesses propres.

Ça c'est une de mes expressions favorites que je vais avoir transmise à des générations d'élèves d'ailleurs. Enfin toujours est-il qu'aujourd'hui le gars à côté de moi je ne sais pas s'il avait les fesses propres mais IL SENTAIT LA PISSE et même LA VIEILLE PISSE ... AU SECOURS!

Coincée dans une salle d'environ 2 m sur 5 avec 8 autres personnes par environ 30 °C, j'ai lutté contre le vomi pendant 67 longues minutes. Le gars, un papa d'élève placé en famille d'accueil, se pointe pour une réunion, bon visuellement on aurait dit le fils caché du commandant Cousteau et de Sim mais moi je ne suis pas sectaire, je serre la main, je fais entrer dans la salle de réunion sur la table de laquelle je pose mes affaires, je ressors pour aller accueillir les autres personnes attendues, je reviens après que tout le monde est arrivé parce que j'ai réglé en passant un je ne sais plus quoi de pas bien important et je m'assois à sa gauche et au bout de 2 min je me dis :

"Mais ça pue ici, mais, mais ça pue la pisse, oh punaise c'est lui qui pue la pisse et moi je suis assise juste à côté de lui et toutes les places autour de la table sont prises... enfer et putréfaction!"
Déjà que les réunions de suivi dans le cadre de l'intégration des élèves porteurs de handicap c'est rarement super fun mais alors là, c'était chiant et à caractère vomitif ... horrible!

Je pense que je n'ai pas dû passer pour quelqu'un de très aimable mais bon il est dur de sourire quand on serre les dents et qu'on tente de battre le record d'apnée de Jacques Maillol. J'ai passé mon temps à respirer la peau de mes doigts en prenant un air de réflexion intense le pouce sous le menton et l'index collé sous le pif (celui de la main gauche parce que je lui avais serré la main droite et j'étais pas hyper tranquille à l'idée de me la coller sur le visage).

Affreux, affreux, affreux ...

J'ai même eu le temps de me dire que les autres là, les gens des services sociaux et de soin ils avaient choisi de s'installer à l'autre bout de la table parce qu'ils savaient eux, j'ai bien cru déceler quelques sourires en coin ouais ... ou alors c'était le manque d'oxygène qui a affecté mon jugement, c'est possible!

Quoi qu'il en soit, note pour plus tard : ne jamais accepter de réunion avec un gars qui a le look d'un SDF pendant les mois chauds, parce que peut-être s'agit-il vraiment d'un SDF tout le monde ne peut pas tomber sur Richard Gere grimé pour les besoins d'un film.

Lire la suite