Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Cimetière indien

Publié le 16 Novembre 2016 par

Certains croient que c'est à cause d'une ligne à haute tension, pourtant elle n'est quand même pas juste à côté, d'autres que c'est parce que l'école a été construite sur un ancien cimetière indien dont les locataires se vengent, et moi cette raison me paraît effectivement la plus plausible : pourquoi mais pourquoi quand on entre en classe c'est la cour des miracles? Pourquoi?

Dans la mienne, où je ne suis, dieu merci, merci, merci, que la moitié du temps, pendant que je tente de faire classe, d'expliquer ou de passer une consigne j'ai successivement :

Florian qui joue au Air tennis avec Augustin à l'autre bout de la classe, pendant que Diego montre à tous les gamins autour de lui comment il joue bien de la flûte avec sa règle de 30 cm dans la bouche et qu'Amine s'aère le troufion, toujours le cul en l'air en direction de la porte.

Augustin qui répète pendant une minute d'affilée (c'est tout ce que je peux supporter, je pense que lui peut tenir très très longtemps) "drla drla drla" en fouillant dans son cartable (alors que moi au bout d'une minute j'ai envie de lui coincer la tête dedans), pendant que Florian s'agite comme un fennec sous coke, "hein, quoi, hein", une fouine en bad trip, "quoi qu'est-c' qu'y'a, quoi, hein", il est là secoué de mouvements incontrôlés, tellement transpirant que la racine de ses cheveux s'humidifie de minute en minute, et Diego qu'est fatigué de mes explications, qui a pris une BD et la lit là tranquille devant moi, pendant qu'Amine s'aère le troufion, toujours, on ne sait jamais, une surchauffe est si vite arrivée ... mais pour éviter cela il va tenter de rentrer entièrement sa règle dans sa bouche.

Florian qui a la tête dans son sac, sous la table, sous la chaise, dans son sac, pendant qu'Augustin l'appelle depuis l'autre bout de la classe pour lui dire ... rien en fait, juste comme ça pour l'appeler, lui faire coucou et bien rigoler et puis tient se mettre à siffler, Diego, lui, fait la mitraillette avec ses doigts et en fait profiter ses voisins ... hey, mais coucou Augustin, t'as vu, t'as vu je fais la mitraillette avec mes doigts, trop bien, on rigole hein, pendant ce temps là, on a perdu Amine, il a décroché là, il s'est mis à discuter avec sa voisine, plus personne n'existe autour d'eux.

Je fais abstraction le plus possible parce que sinon des envies de violence me montent et puis surtout les élèves un peu casse-pieds ou bavards commencent à se laisser aller vu l'ambiance générale de fête à Neuneu qui règne, je passe aux travaux écrits, exercice, lecture ... Pendant ce temps là : 

Diego lève le doigt parce que "J'ai rien compris maîtresse, j'y arrive pas!", Florian s'est levé pour aller montrer un truc à Augustin puis après que je lui ai demandé de se rasseoir commence à faire des bruits, sa bouche collée sur son cahier de liaison, oh, hey, vous avez vu, trop drôle, Augustin a fait un truc sur son cahier, ça ne correspond ni à la consigne écrite, ni à mes consignes orales, c'est de la merde mais il vient juste à côté de moi pour me la montrer fièrement sa merde et se met à faire la tronche et à souffler ostensiblement quand je lui dis "C'est bien mais tu peux recommencer parce que ce n'est pas ce qu'on te demande." Quant à Amine, il fait la tête, je lui ai demandé de s'asseoir correctement et de souligner la date quand enfin il a fini par l'écrire, c'est trop, c'est injuste, il préfère me montrer qu'il boude.

Et ça continue comme ça toute la journée, c'est long une journée d'école dans ces conditions, TRES LONG. Le soir, t'arrives au portail, tu croises tes collègues qui tentent de reprendre un peu d'oxygène elles aussi, tu te dis que ce n'est pas que toi, que les autres c'est pareil mais quand même ... c'est vraiment sûr qu'on n'a pas le droit de leur faire prendre des tranquilisants aux mômes, je veux dire, quelqu'un l'a écrit quelque part ou bien il y a manière de maniérer? Hop, une petite fléchette soufflée discrétos en direction de la nuque? Une piquouse à la Dexter, enfoncée dans le cou et le gars est instantanément dans les vapes .. on n'a pas le droit à ça, c'est sûr, sûr ? ou bien ...

 

Lire la suite