Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Du prix de la tablette de chocolat à 1 euro

Publié le 31 Mars 2014 par KRo

A la demande générale, encore une vieille histoire de la mère Kastor.

Je reçois dans mon bureau une famille de gens du voyage pour les convaincre de remettre leurs enfants à l'école bien qu'il y ait eu une altercation entre la tante des enfants et le responsable du CLAE quelques jours plus tôt. En l'occurrence, le directeur du CLAE s'est pris une grande claque dans la gueule 3 ou 4 jours auparavant par la tante des enfants qui est du genre sanguine. Du coup, normal, il a porté plainte, du coup, technique de sioux, cette famille ne veut plus laisser ces mômes et fait du chantage : on remet les gosses si la plainte est retirée.

Alors on discute, le grand-père est là, lui il trouve que le directeur du CLAE il a fait bien des histoires pour une petite claque de femme. A l'écouter, ça n'est quand même pas bien grave. Moi, 3 ans auparavant elle m'avait menacée de mort un vendredi soir, j'avoue que je n'avais pas passé un très bon weekend ensuite, et y'a pas de petite claque de femme qui vaille.

Avec la maîtresse de la plus grande des gosses, on déploie des trésors de diplomatie et puis on les raccompagne.

Et dehors, le papa a cette phrase philosophique absconse pour nous expliquer à quel point pour eux les enfants sont importants (parce que nous, the Others, ceux qui font de la fumée de l'autre côté de l'île de Lost, autrement appelés Di Oddeh par Jin Soo Kwon le Coréen qui a du mal avec l'apprentissage de l'anglais , ben nous apparemment on s'en fout de nos gosses).
Il dit donc, avec en prime moult répétitions de gestes évocateurs du type je fais du ski de fond, j'appuie sur mes bâtons : « Parce que vous les enfants vous les violez (en fait il a dit violons mais c'est parce que la conjugaison n'est pas son amie), alors que nous les enfants, ils nous demandent une tablette de chocolat à 1 euro, on leur achète! ».

Alors à présent, j'aimerais que chacun d'entre vous médite un peu sur cette phrase dont la portée et la cohérence m'échappent encore à ce jour. Vous avez 3 heures.

Lire la suite

Poor lonesome dirlo

Publié le 25 Mars 2014 par KRo

En fin d'année dernière, il y a eu des discussions entre notre ministère et nos représentants à propos de la fonction de directeur, ça devait faire pas loin de 122 000 ans que ces discussions étaient attendues mais bon ....

Il faut dire que déjà les directeurs ne sont pas tout à fait d'accords entre eux sur le contenu de leur mission, c'est à dire qu'il n'existe pas vraiment de fiche de poste ni de référentiel à peu près exhaustif, chacun investi le truc avec son vécu, son envie (ou son manque d'envie), ses capacités, c'est pour dire qu'un petit suivi par les Ressources Humaines ne serait pas du luxe!
Et si, bande d'ignorants, il existe un service de Ressources Humaines dans l'Education Nationale, bon ils doivent être 3 1/4 avec Brigitte qui est à 3/4 temps, Robert en invalidité à 63% depuis qu'un gosse lui a explosé le bras droit quand il était encore enseignant et Michaël le jeune stagiaire, mais bon, ce service existe, même qu'ils m'envoient des lettres d'information tous les 2 ou 3 mois. Ou alors y'a quelqu'un qui me fait de sacrées farces avec ces lettres d'information!

Par ailleurs, jusqu'à présent, les syndicats n'étaient pas très chauds pour faire avancer le chimilimili. C'est à dire qu'ils représentent les profs des écoles dans leur ensemble et que les profs des écoles dans leur ensemble ben ils veulent bien que tu te tapes le sale boulot, l'organisation du travail d'équipe avec plein de personnalités et de capacités différentes ...
- Oui Christiane, ceci est un e-mail, regarde avec la touche "Echap" sur ton clavier, tu t'échappes, c'est magique...
- Non Zidane, tu n'es pas censé envoyer des SMS à tes potes pendant que tu es en classe, et non ce n'est pas une privation de tes droits civiques.
- OK très bien Ghislaine, tu as tes règles et tu penses que c'est pour cela que tu es énervée, mais tu vois j'en ai rien à foutre, moi je suis un crocolion, c'est à dire que je suis tout le temps énervée de toutes façons, alors non on ne va pas planifier les réunions de l'équipe en fonction de ton taux d'hormones.

... ils sont ok pour que tu t'occupes de la rédaction ou la vérification des documents nécessaires pour être sûrs de pouvoir faire facilement et rapidement des sorties et des projets sans se mettre dans la merde ou sans mettre les enfants en danger, ils veulent bien que tu te tapes, même sur ton temps perso, les emmerdes avec les parents et la mairie et que tu fasses le tampon quant à la pression hiérarchique, ... et j'en oublie sûrement ... par exemple ça ne les dérange pas que tu puisses foutre en l'air ta classe parce que t'es en train de gérer des problèmes de discipline ou les suites d'un accident concernant des élèves d'autres classes ou bien parce que tu dois faire l'appel et répartir les gamins d'une autre classe pendant que dans la tienne ils s'entraînent à plonger dans la poubelle, ou encore pas de soucis pour que tu fasses le suivi des multiples réparations et interventions des services municipaux dans l'école qui sont certes demandées pour le bien de tous mais qui te contraignent quand même à sortir pour la vingtième fois de la journée de la salle de classe ... là pour ça, pour être d'accord, y'a du monde...

Mais par contre si tu as le malheur de sortir de ce qui est convenu d'appeler "l'animation" de ton équipe, le seul truc qui nous soit concédé officiellement jusque là et qui ne veut en aucun cas dire trouver des jeux à boire à faire pendant les réunions ni organiser des soirées dans lesquelles on fera tous la chenille et puis ensuite on élira celui qui arrive à mettre le stylo dans la bouteille juste avec des mouvements habiles du bassin.
Alors là, attention, ça se rebiffe.

- Comment j'ai pas droit de faire mes rendez-vous avec les parents sur mes heures de travail en groupe d'APC avec les élèves? T'abuse carrément, t'as vu comment j'suis un bosseur, je viens même le dimanche.
Ben ouais mon pote, mais je vois pas le rapport, l'esthéticienne quand tu vas la voir elle te fait pas les aisselles si tu lui as demandé le maillot, même si elle y passe autant de temps.

- Quoi? Je dois assister à tous les conseils des maîtres et aux formations?
Ben ouais mec, y'a que les gens qui sont pas profs qui croient que tu es censé bosser que 24h dans la semaine.

- Euh moi j'ai pas fait ce métier pour rencontrer les parents!
Ben t'es gentille mais ça c'est pareil, ça fait partie du boulot et maintenant t'as même un peu de ce temps qui est pris en compte officiellement. Alors si tu voulais pas rencontrer les parents, ben fallait bosser dans un orphelinat en URSS, là t'aurais pas été emmerdée.

- C'est pas normal que je ne puisse pas faire mes courses pendant la sieste des petites sections, j'ai toujours fait ça!
Bon écoute, là effectivement, rien à dire, les mots me manquent.

- Ouiii c'est ma liberté pédagogique et mon droit à la désobéissance civile qui m'empêchent de faire ce que tu me demandes!
Euh toi t'as pris ma bite pour un casse-croûte! ou alors t'as prévu de signer un tube avec Florent Pagny, je sais pas bien parce que là, je vois toujours pas le rapport.
T'es pas contente tu te plains en réunion syndicale ou tu fais un courrier (ou une scène) à ton supérieur hiérarchique qui est l'Inspecteur. Moi je suis pas ta mère, me fais pas ta crise d'adolescence, assume tes choix et leurs conséquences en direct, vas-y bouge ton boule plutôt que de mettre le feu à ton soutif alors que toute l'équipe aimerait bien pouvoir discuter du sujet suivant et en finir avec cette réunion. On voudrait bien pourvoir discuter là, mais toi tu es en train de pisser par terre et de te rouler dedans en te bouchant les oreilles.

Alors ça va hein, les grands mots.

Moi non plus je ne suis pas pour les stages de remise à niveau qui ont lieu pendant les vacances et du coup j'apprécie qu'ils restent au choix des parents mais justement je vois pas où est la désobéissance civile dans le fait de ne pas s'interroger sur le fait que peut-être certains parents sont intéressés par une aide gratuite qu'eux-mêmes ne peuvent pas apporter à leur gosse ou par le fait que par la même occasion il ne passera pas la totalité de ses journées de vacances devant la télé ou encore par le fait d'économiser quelques matinées payées au centre de loisir.
Faut se calmer un peu là, (surtout que je viens d'employer au moins 15 fois le mot "fait" dans ma phrase précédente) on n'est pas en train d'organiser la solution finale, on voudrait juste pouvoir se poser tranquillement tous ensemble la question : "Est-il pertinent de proposer un stage de remise à niveau à des gamins?".

En conclusion (oui il est long cet article, j'en vois qui se sont assoupis là), trop facile les revendications faites bien au chaud dans la salle des maîtres, les grandes déclarations dans son petit coin, beaucoup moins évident quand on doit s'occuper du bordel mis ou quand il s'agit d'aller plaider la cause auprès de ceux qui sont les véritables personnes visées par cet énervement qu'il s'agisse de la hiérarchie, de la Mairie ou des familles.

Alors moi si je suis directrice, je veux bien me taper les trucs merdiques, je pense que ça fait partie du boulot et je suis ravie de le faire pour l'équipe, mais j'aimerais bien qu'on évite de se foutre ouvertement de ma gueule. Ça j'aime moins ça!

Et sinon pour revenir aux discussions de décembre, bon ben disons qu'elles ont eu le mérite d'exister mais qu'il n'en est pas sorti grand chose quand même. Si, une légère augmentation pour les directeurs de petites écoles, mais bon, pas de quoi écrire à la famille hein!

Lire la suite

Coprosculpture

Publié le 24 Mars 2014 par KRo

Encore un dépôt de caca ailleurs que dans la cuvette des chiottes. Cette fois point de cacart comme en décembre mais une installation. Mon ami Wikipédia le dit : l'installation se caractérise par l'occupation d'un espace, la mise en situation d'une technique d'expression, le rapport participatif qu'elle implique avec le spectateur. Ben avec la maîtresse on a bien participé, moi j'en ai eu des hauts le cœur pendant de longues secondes quand j'ai constaté le truc.

Cette fois, le gosse a réussi à chier dans le lave-main des toilettes handicapés. Autant vous dire qu'il faut le faire exprès, s'installer le cul en hauteur, s'asseoir dessus ou bien faire tout un trafic pour ramasser ses crottes avec une feuille après avoir chié par terre, enfin je veux dire que ça ne peut pas se faire par hasard ... "Oh zut, j'ai chié dans le lavabo!" NON, pas possible, il faut une réelle volonté, d'où une alternative :

- soit le gosse est vraiment dans un trip "je fais de l'art avec mes excréments" et franchement y'a des chances que cela soit aussi accompagné de "quand je m'ennuie, je dépece des chats" et ça fait peur;

- soit le gosse a une dent contre les handicapés mais alors vraiment il peut pas se les blairer et quand même ça fait peur.

Je ne vois pas d'autre explication.

En tous les cas, il a un petit problème à régler (je veux dire qu' à côté du ronflon qu'il prendra le jour où enfin je serai certaine à 100% de savoir qui c'est, il a un problème psy bien plus sérieux à affronter).

Lire la suite

Omar et Nicolas

Publié le 19 Mars 2014 par KRo

J'utilise l'espace de ce blog pour vous répondre et surtout pour vous remercier.

J'ai reçu vos messages par le biais d'overblog et je dois dire que vu que vous devez être à peu près les 2 seules personnes que je ne connais pas qui me lisent, ben clairement, ça m'a fait super super plaisir de recevoir vos encouragements. J'aurais signé des autographes que ça m'aurait fait le même effet (sauf qu' à la base je suis contre le principe des autographes, qu'est-ce qu'on en a à foutre d'avoir la signature de quelqu'un, je veux dire, à moins d'avoir accès à son compte en banque, quel intérêt, bon enfin, je digresse...). Je me la suis tellement pétée de recevoir vos messages que je les ai montrés quasiment à tous mes 45 autres lecteurs (ce qui montre au passage que je ne vaux pas mieux que Britney, si je deviens célèbre, je finirais sans doute par me raser la tête en pleine nuit et ce sera horrible ... enfin JE serai horrible surtout, et ça personne ne veut avoir affaire à moi, râleuse ET définitivement horrible, y'a bien assez de malheurs dans le monde!).

Ah et sinon, petite remarque à Omar : des instituteurs y'en a plus des masses, depuis un moment déjà on est des professeurs des écoles, alors même si on dit facilement et fréquemment "instit", moi le mot instituteur dans son entier, ça me fait penser à blouse, grande baguette et leçons de morale (on dirait un titre d'émission de reportages télé tous pourris) ou dans une version moins vieille : poils sous les bras, chemise à fleurs et chaussettes dans les birkenstocks ... ROH ça va les anciens instits qui sont en train de s'étouffer avec leur pomme bio en lisant ces lignes, ça veut pas dire que c'était pas bien, hein, je dis juste que pour moi ça sonne un peu bizarre désormais et quand aux infos j'entends des journalistes parler du salaire des instituteurs je me dis que si déjà ils permettaient à l'opinion publique de réaliser qu'on est des professeurs au même titre que dans le secondaire ça ferait peut-être un peu plus avancer la cause que de constater pour la 500 000 ième fois qu'on est moins bien payés qu'eux à formation et expérience équivalentes, et je vous parle pas du reste de l'Europe, même Dominique Seux lui-même l'a déjà reconnu sur France Inter, si c'est pas de la caution économique ça!

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 > >>