Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Le chat

Publié le 8 Avril 2015 par KRo

Encore une vieille histoire, mais tellement savoureuse ...

Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, les écoles en ce temps là possédaient des RASED mais déjà devait-on se partager les membres de ces RASED entre plusieurs écoles.

Nous on avait alors Mme CO2. Mme CO2 était donc enseignante spécialisée mais m'intriguait, pour la première fois, je me demandais vraiment régulièrement qui de l'élève en difficultés ou de l'enseignante spécialisée était aidé par l'autre tellement elle fait partie de ces gens à la masse qu'on peut côtoyer. Regardez autour de vous, peut-être pas dans votre bureau mais dans celui d'à côté, il y a toujours quelques personnes complètement nazes, des incarnations de bâtons merdeux, bref, des gens qu'on se refile sur un projet ou un autre mais qu'on sait qu'on va traîner comme des boulets, qu'on va porter, tirer, pousser et qui en plus ne vont pas se la jouer profil bas. Bon et bien la CO2, elle était capable de te faire chier à la rentrée parce que certaines des chaises de la salle qu'elle occupait 2h dans la semaine avait été empruntées pour aller dans des classes sous les fesses d'élèves présents pendant 26h mais à côté de ça et bien elle ne servait pas à grand chose.

Cette petite et bienveillante introduction faite, il faut que je vous parle du jour où elle travaillait avec 2 ou 3 gamins de CP ou CE1, dont une qui ne parlait pas bien le français parce qu'arrivant de Turquie, je crois, depuis peu. La petite était prise en charge parce qu'elle montrait des difficultés dans l'apprentissage de la langue mais aussi parce qu'elle ne paraissait pas très à l'aise, vraiment timide.

CO2 avait décidé de travailler à partir d'images :

- Et ça qu'est-ce que c'est?

- ...

- C'est un chat! Un CHAT.

- Chat (se frottant la main sur le ventre en signe d'appétit).

Avait-elle reconnue le chat? avait-elle cru reconnaître un autre animal? On s'en fout un peu, mais ce qui est excellent c'est la réaction de la CO2, vieille mémère outrée et au top de l'ouverture d'esprit et de l'intégration, la grande prêtresse de la cordialité, de l'attitude zen qui permet à un enfant de sortir de son angoisse et de s'exprimer. Elle a répondu de sa voix de vieille nunuche superfétatoire:

- HEIN? QUOI? NON! On leess aiii-meuu nous les chats. On neee leess maanngeuu pas nous. On les garde chez nous, on les aime.

C'est elle-même qui m'a raconté cette histoire ensuite, c'est vous dire si elle est vraie, elle en était encore tellement toute chamboulée qu'elle la revivait, comme si elle m'annonçait qu'elle venait de tomber sur une gosse qui bouffait ses excréments. Moi j'en avais rien à foutre, je fais partie du CCC et tout le monde sait au CCC que les chats ils s'en cognent de savoir que certains les bouffent. Quand on n'est pas là, ils jouent au babyfoot, ils fument des joints et ils se jettent contre les murs les chats, alors ...

Enfin, ce qui était génial c'est qu'après m'avoir raconté cela, la CO2 a réussi à s'apitoyer sur le sort de la petite gosse en question qu'elle trouvait fort introvertie, la pauvre.

Ah c'est sûr tu comprends moyennement la langue, on te colle avec une vieille qui te fait toute une scène parce que t'as eu l'air de t'intéresser à la conversation, ça te donne tout de suite envie de la demander comme amie sur Facebook.

Lire la suite

Soap

Publié le 2 Avril 2015 par KRo

J'ai accepté un rendez-vous avec la grand-mère d'une élève, la situation a l'air tellement complexe que j'ai préféré répondre positivement à sa demande de rendez-vous mais déjà je sais que je vais passer en mode psy.

La dame arrive, oh l'engin, c'est le sosie de merde de Joan Collins dis donc, mais un sosie qui aurait mis de la graisse à traire pour entrer dans la machine à UV juste après sa douche autobronzante couleur caramel qui a accroché au fond de la casserole. Elle a aussi une espèce de choucroute noir corbeau sur la tête, une coupe sortie tout droit d'un soap américain des années 80 avec une frange en petites mèches bien séparées qui m'a tellement fait bloquer que je suis incapable de dire comment elle était habillée mais sans doute portait-elle une fourrure fournie en poils de labrador par dessus une robe en lamé fuchsia avec des épaulettes. En plus, elle cocotte à mort ...

Elle me raconte ce qui l'a amenée devant moi, pour faire simple (parce que la séance a quasiment duré une heure quand même) son fils et sa belle fille se sont séparés il y a 3, 4 ou 5 ans, la nouvelle amie de son fils qu'elle ne peut pas blairer, l'a traitée de connasse alors qu'elle a passé l'âge parce qu'elle a 68 ans, elle soutient son (ex) belle-fille (vous suivez?) et son fils n'est plus son fils et bien entendu tout le monde se déchire et la gosse elle, au milieu, elle subit leurs conneries (ça c'est mon analyse pas la sienne évidemment).

Elle m'a raconté tellement d'histoires en pratiquement une heure que j'ai de quoi écrire au moins cinq saisons d'une série type "Amour, gloire et beauté" qu'on pourrait appeler "Fric, mensonges et débilité" (ah tiens on dirait le titre d'une émission d'"Enquête exclusive"). Au beau milieu de tout ce qu'elle me raconte, elle m'apprend qu'elle a acheté un poney à sa petite-fille pour noël. Un PONEY? Mais qui achète un poney à un enfant à part les parents de "Ricky ou la belle vie" en 1983? J'ai même eu le droit à 5 photos du poney et elle a insisté pour m'en laisser une où la gamine était dessus. Oh ben là où on en était, j'étais pas à une photo de poney près non plus hein.

Moi j'essayais de prendre quelques notes de façon à garder un peu une trace de toute cette conversation mais bon c'était complètement décousu et ça n'avait pas vraiment à voir avec la scolarité de la gamine. Je n'arrêtais pas de lui dire que ce qu'elle me racontait c'était plutôt au juge qu'elle devait le dire ... à un moment elle m'a même parlé du déni de grossesse de son ex belle-fille dont la mère en avait fait deux et la soeur ou la cousine aussi deux ou trois (hein? dans la famille Déni de grossesse, je voudrais celle qui a accouché il y a un mois, mais qu'est-ce que c'est que cette histoire???!!).

Et surtout, surtout, il y a eu un moment formidable, ça s'est passé au moment où je lui demandais quelques éclaircissements sur le fait que la petite ait été déscolarisée quelques mois avant d'arriver dans notre école. Là, elle m'a répondu avec beaucoup d'aplomb et un air entendu : "Si vous voulez la vérité, il faut téléphoner à Jeanne d'Arc!"
A Jeanne d'Arc? mmmh ... c'est à dire? Celle qui gueule pendant 3 heures, les yeux écarquillés dans le film de Besson? Moi je note la phrase parce que je me dis que c'est une drôle d'expression, j'ai super envie de rigoler, je suppose que ça signifie que personne ne le sait, que seule celle qui entendait des voix le sait et que désormais c'est cuit en quelque sorte. J'ai vraiment envie de rire. Et puis la dame a continué de parler et là j'ai compris que Jeanne d'Arc c'était le nom de l'ancienne école de la gosse ... Déception! mais certainement une de mes nouvelles expressions à utiliser sans modération.

Et puis après que j'ai répondu "pas trop" à la question "vous avez bien du temps pour m'écoutez encore?", elle a fini par décider de s'en aller, à la faveur de la sonnerie du téléphone.
Sauvée par le gong!

Lire la suite