Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Je suis endiarrhée

Publié le 12 Février 2015 par KRo

On demande aux parents de nous prévenir quand leurs enfants sont absents, l'idée c'est que le jour où un gamin est absent, les personnes qui en sont responsables aient une idée de là où il se trouve. C'est à dire que si le gosse s'est endormi au fond du bus qui est garé dans le hangar du transporteur pour la journée entière ou s'il s'est fait renverser par une vieille sur le chemin de l'école, il est de bon aloi que quelqu'un s'en inquiète avant la fin de la journée.
On demande donc aux parents de nous prévenir d'une façon ou d'une autre, ensuite, viendra le temps de justifier l'absence par un petit mot, une petite ligne dans le cahier de liaison indiquant que le gosse était malade nous suffisant amplement. Dans mon école, nous avons même préparé des petits billets d'absence pré-remplis, c'est dire que ce qui nous intéresse c'est juste la date, un mot ou une phrase pour le motif et la signature. Le reste on s'en fout.

Mais si certains parents sont très au clair là-dessus et n'abusent pas, d'autres sont plus fouillis dans leur tête et ont même quelques tendances paranoïaques. C'est ainsi que régulièrement, sur le répondeur de l'école que j'écoute avec attention tous les matins, j'ai droit au descriptif de tout ce que Matthieu a vomi pendant la nuit ou au détail avec les morceaux de ce qui a pu sortir des orifices de Laura. Un vrai délice à 8h30!
Je pense sincèrement que certains ont l'impression d'être plus crédibles s'ils m'ont bien donné tout plein de détails, ça les rassure sur le fait que leur gamin est absent au moins un jour par semaine mais que ce n'est pas leur faute, c'est la faute à la dysenterie ou au scorbut, ou aux deux mon capitaine.

Et récemment, un message sur le répondeur indiquait que l'enfant était "en diarrhée" ou "endiarrhé", alors avec des collègues on a eu un grand débat sur le sens de ce message (oui nous aimons les grands débats philosophico-littéraires) :

  1. l'enfant était-il en diarrhée comme on est en communication? "Ah oui, non, non, je vais devoir vous prier de bien vouloir rappeler, oui parce que M. Dupin ne peut vous répondre actuellement, il est en diarrhée et à ce que j'en perçois, je dirais qu'il en a pour un moment. Ouiiiii, merci d'essayer de le rappeler ultérieurement!"
  2. ou bien l'enfant était-il comme enrhumé? mais là tout à l'intérieur et entouré de sa diarrhée? Punaise si c'est ça, c'est tout de même drôlement visuel comme adjectif. Si je suis endiarrhée, ça veut dire que tel un nourrisson, la merde visqueuse et collante m'est remontée jusqu'en haut du dos, y'en a partout, le seul truc qui me sauvera après avoir utilisé des tonnes de coton ou de lingettes et avoir jeté la poubelle loin très loin, ce sera une bonne douche et encore pendant les jours qui suivront j'associerai l'odeur du Mustela à l'odeur de l'horrible bombe humaine que "tu la tiens dans la main", "c'est toi elle t'appartient"!
    Bref, quand tu dis que t'es endiarrhé c'est pas rien hein, c'est bien pire qu'emmerdé, y'a une vraie notion de détresse supplémentaire qui s'en dégage, ou serait-ce ...
Lire la suite

Le nouveau nouveau détective

Publié le 1 Février 2015 par KRo

Mercredi matin, nous rentrons en classe, une élève est en larmes, c'est une élève discrète, calme, mignonne. Là, elle est effondrée.

Je lui demande de venir me voir pendant que les élèves s'installent et lui demande ce qui ne va pas :

- J'ai ma cousine qui est morte hier.

- (Merde!) Ah! Oh la la, mais elle avait quel âge? (Allez, dit 98 ans s'il te plaît.)

- 12 ans.

- (Shit!) Ah! Mais qu'est-ce qu'il s'est passé?

- Elle a été étranglée par un monsieur, comme ça, sans raison.

- (Quoi? Mais quelle horreur!) Ah! mais c'est terrible, je suis désolée vraiment.

J'ai pensé faire un temps de discussion sur le sujet en classe, la violence tout ça, histoire que la gosse puisse vider son sac et puis je me suis ravisée, me disant qu'elle n'avait peut-être pas besoin d'en parler maintenant mais plutôt besoin de penser à autre chose.

Une fois rentrée chez moi, j'ai cherché sur le site du journal local, je me suis dit que quand même si une gosse avait été étranglée comme ça par un dingue, on en parlerait un peu. Rien l'après-midi même. J'ai même écouté les titres du journal de France 2 le soir et puis je me suis dit que c'était peut-être trop frais, que le lendemain les journalistes en parleraient.

Le soir même, la gosse me contacte sur Skype, c'est déjà la deuxième de la classe de cette année qui fait ça. La dernière fois j'avais décliné et puis ensuite je lui avais expliqué de vive voix que je gardais Skype pour contacter ma famille et mes amis et j'avais aussi ajouté qu'elle devrait changer de photo parce que la moue façon cul de poule siliconé, pour une gamine de 10 ans ça risquait de lui attirer des ennuis en lui faisant rencontrer des gens mal intentionnés. Cette fois-ci, je décline par écrit non sans me dire qu'à elle aussi il va falloir que je fasse un laïus sur les pervers du net vu sa moue de truite, tête tournée un quart vers l'arrière au dessus de l'épaule gauche. Mais ils n'ont pas de parents ces enfants ou quoi?

Au passage, je vérifie ma photo à moi et me congratule chaudement pour avoir eu la bonne idée de ne pas choisir une photo de moi déguisée en Yvette Horner : ouais ouais, trop bonne idée, bien joué ma poule!

Jeudi matin, la maman de cette gosse veut me voir, elle est au bord des larmes et craquera dès qu'elle ouvrira la bouche. Moi je me dis qu'elle veut soit me parler de l'horreur qui frappe sa famille soit peut-être me toucher un mot de Skype vu que la veille sa fille a quand même été un peu insistante pour parler avec moi.

Et bien PAS DU TOUT, elle vient me dire que sa fille lui a avoué la veille au soir qu'elle m'avait raconté un mensonge énorme. LA GOSSE A TOUT INVENTE, personne n'est mort et encore moins étranglé sauvagement. C'est dingue non?!
Elle aurait inventé cela parce qu'elle préférait me dire ça plutôt que de m'avouer qu'elle avait très mal au ventre et peur de devoir subir une nouvelle opération comme celle qu'elle avait dû subir il y a 2 ans.

Mais comment une gamine de tout juste 11 ans toute calme et toute gentille peut-elle penser à un mensonge pareil? Je trouve ça absolument dingue!

Lire la suite