Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

C’était une Before ou une After?

Publié le 26 Janvier 2021 par KRo

Le chauffeur de ma limousine s’est avancé, je suis montée, fermant la portière de ma main gantée. Nous avons parcouru les rues souvent désertes, la populace était ailleurs, massée.

Le chauffeur m’a déposée devant la Porte 40, lieu fréquenté uniquement de privilégiés, d’élus triés sur le volet. A l’entrée, quelques manants se faisaient coincer par le vigile auquel je fis signe avant de m’échapper par l’ascenseur. A l’étage, plusieurs salles, plusieurs ambiances, on me mène dans un carré VIP où j’enchaîne pendant près de 4h les cocktails. Quelques amuse-gueules et puis je suis grisée, le sommeil m’appelle, je demande un chauffeur, il arrive et me ramène promptement à la maison.

En vrai, le taxi a sonné 10 min avant l’heure, je me suis précipitée. Bien sûr j’avais les gants, déjà que même avec, j’ai les doigts qui gèlent à m'en faire mal en quelques minutes, alors c’est sûr, je ne sors pas sans. On a pris toutes les voies de bus possibles et toutes les petites rues existantes pour éviter les bouchons, si je comprends bien y’a que moi et les étudiants qui sommes confinés donc. J’suis arrivée devant la porte 40, le bâtiment réservé à l’oncologie. A l’entrée, le vigile exigeait les résultats des tests Covid mais j’ai indiqué que j’allais au 2ème, c’est l’étage des chimios donc je suis montée directement. Là, on m’a fait entrer dans un box puis branchée et j’ai enchaîné les solutions médicamenteuses dégueulasses qui laissent complètement groggy. Un peu avant la fin, j’ai tenté de manger leur salade aux pâtes et aux œufs durs (oui aujourd’hui j’étais un peu guedin), c’était pas terrible, je me suis rabattue sur le yaourt et la salade de fruits. Ensuite, un taxi m’a ramené à tombeau ouvert comme on dit, je pense que cette expression a été inventée par un client de VSL d’ailleurs. Les gars sont au courant qu’ils transportent des malades et sont payés pour cela par la Sécu mais non, non, ils sont taxis et ils le restent et dans le verbe et dans le geste. Il ne m’a épargné aucun nid de poule, aucune bosse de la route, une main sur le GPS, l’autre sur son téléphone parce que bizarrement mon adresse avait donc disparue de tous les logiciels de GPS en seulement 15 jours, incroyable, en même temps quand on écrit tous les mots tout attachés, le GPS il n’aime pas. Le gars, je l'ai reconnu, c'était celui du retour d'il y a quinze jours, déjà il avait tellement galéré avec mon adresse qu'il m'avait demandé si j'en étais sûre. ????? Oui c'est possible, des fois, tu rentres de ta chimio, histoire de t'éclater, tu donnes une adresse qui n'existe pas "Rue de la Saucinette", histoire de partir en road trip. C'est l'effet des œufs durs dans la salade de pâte ça, après tu sais plus où t'es tellement tu pars loin dans le délire. Bon, tu prévois pas que le mec écrive plusieurs fois "ruedelasocinet" sur son écran, ce qui crée une sorte de soirée parallèle dans ta tête mais bon (moi je me suis dis, "Mon con, je vais sûrement pas t'épeler à nouveau le nom de ma rue, tu m'as fait le coup il y a 2 semaines et t'as fini par réussir à la rentrer correctement une fois rendu quasiment au bout de la rue, je vais juste te crier de tourner au bon moment comme ça on enchaînera sur un petit dérapage frein à main, on restera dans le thème."). J’ai même failli vomir lors du passage du dernier coussin berlinois sur lequel il s’est carrément jeté. Je ne vois pas comment on peut, plus que lui, s'éclater en voiture sur un dispositif pareil, d'ailleurs, j’ai lâché un espèce de cri de douleur mêlé de stupeur, et franchement j'ai serré les dents parce que j’ai entrevu la somme de complications en perspective et je n’avais qu’une envie c’était de rentrer, mais il ne l’aurait pas volé mon gerbi sur son tapis!

Lire la suite