Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Mais ils sont où?

Publié le 29 Septembre 2015 par KRo

Mais ils sont où? Mais ils sont où? Mais ils sont où les parents chiants?

J'me disais aussi que c'était étrange de ne pas encore avoir trop été emmerdée. La saison est tardive cette année, peut-être à cause du réchauffement climatique. Faut que j'en parle à Nicolas Hulot.

Enfin toujours est-il que ça y est ils ont commencé à arriver, la grande migration automnale est en marche, je sais pas trop d'où ils partent mais ils sont bien arrivés chez moi.

Aujourd'hui, 4 spécimens :

Tout d'abord celui qui me file une liste de candidats aux élections des parents d'élèves qu'on dirait la liste des gens qu'il voudrait inviter à son anniv. T'es gentil mon pote, veux pas faire trop trop la pointilleuse là, mais les gens sur ta liste, ils le savent qu'ils sont candidats? Oui parce que c'est pour ça qu'on les fait signer tu vois et accessoirement qu'on utilise le bon document envoyé par l'inspection. Tu utilises le bon doc, y'a qu'à remplir les colonnes tout comme c'est indiqué, ça prend pas plus de temps et "vous serez bien gentil car j'aurai pas à repasser après vous. Mais oui, mais oui madame ! Taï na na na na na na, taï na na na na na na..."

Ensuite, ceux qui m'envoient, avec 25h30 de retard, la femme de ménage pour l'inscription du gamin. Oui, papa était occupé et maman indisponible ... euh ... celle-là on ne me l'avait jamais faite. J'ai eu des grands-frères, des grands-mères mais l'employée de maison alors là, c'était une première. "Je crois que ça ne va pas être possible". Mais dites-moi, cette dame en face de moi elle ne ressemblerait pas un peu à Marcel Beliveau? La moustache peut-être ou l'accent canadien ...

Et puis il y a celle qui me bouffe 45 minutes de ma pause déjeuner pour me dire qu'elle est très inquiète parce qu'elle trouve que ses enfants (dont un en CP) n'ont pas assez de devoirs. Moi je croyais au début qu'elle venait me voir parce qu'elle était très inquiète parce qu'elle avait réussi à engendrer deux petits cons suffisants, et ben en fait non, pas du tout. Raté. Le problème c'était les devoirs. Ah bah l'autre, à l'école, des devoirs, tout le monde en donne un peu aux enfants mais en revanche des enfants aussi pénibles, c'est pas donné à tout le monde!
Surtout que ce qui a été bon au bout de 45 minutes c'est quand elle m'a dit que elle, elle travaillait (moi comme d'hab, je me chtirlipote le schmilblick toute seule sous ma tente) et qu'elle récupérait ses enfants à 18h30 souvent donc que bon, les devoirs après ça faisait beaucoup pour la journée et que nous à l'école, ce serait bien qu'on organise un truc pour leur faire faire avant. Là aussi, je lui ai trouvé une ressemblance avec Jean-Yves Lafesse ... j'ai comme un doute.

Et sinon pour la route, il y a le papa qui donne le dernier jugement du juge aux affaires familiales à la maîtresse et avec, un courrier dans lequel il lui dit que tout va bien, son avocate est d'accord pour que l'enseignante n'observe pas les prescriptions de la juge aux affaires familiales qui ne l'arrangent pas lui, donc c'est bon. Ah ben oui, ça me paraît très clair, c'est bon si l'enseignante est masochiste ou si elle a vraiment très envie de se retrouver devant le juge à lui dire "Fuck ton jugement!". Là effectivement dans ce cas là, c'est bon! Dans les autres cas c'est illégal mais bon qui ça intéresse?
Ceci étant dit, il est un peu con le gars tout de même, s'il ne voulait pas qu'on suive les prescriptions du jugement, il n'avait qu'à pas nous dire qu'il y en avait un, autant se tirer une balle dans le pied juste avant un ultra trail! Ah oui ça picote quand même, ah mais oui mais c'est moi qui l'ai tirée, ah d'accord, mais ça picote un peu quand même, ouille ...

Lire la suite

T'as beau pas être beau

Publié le 26 Septembre 2015 par KRo

Hier j'avais un mot d'un parent écrit sur une feuille de cahier déchirée, le gosse me l'a remis pour excuser son absence de la veille et il y avait écrit :

NOM : Crado

PRENOM : Walid

ABSENCE du 24/09 9h au 25/09 9h

MOTIF : Laid (elle voulait dire "fête de l'Aïd")

J'ai trouvé que c'était très bien que lorsqu'elle le trouvait vraiment trop moche, sa mère ne nous l'impose pas, c'est fort aimable de sa part.

Lire la suite

Manu Militari

Publié le 23 Septembre 2015 par KRo

Ce qui est bien avec la rentrée c'est que tu retrouves ta baraque exactement dans l'état où tu l'as laissée. Pendant les vacances il n'y a pas eu de magie, les collègues chouettes qui devaient partir ne se sont pas restés, ceux dont la gueule ne te revient pas sont quand même bien arrivés là, la poussière qui était là en juillet sur tes étagères est bien là en septembre et les élèves que tu aurais voulu oublier sont bien là eux-aussi avec leurs parents et leurs problèmes et inversement.

Tout ça pour dire que notre ami Manu qui se baladait en juin dans ma classe avec la poubelle sur la tête est toujours là et grâce aux services de soins qui n'ont pas fait l'an dernier leur boulot comme il faut, toujours sans aucune aide. Grâce à notre opiniâtreté, ce gamin a obtenu une reconnaissance de son handicap et des aides ont été accordées, mais pour le moment, on attend que celles-ci soient effectives. Et vu que y'a que les gosses et nous que ça perturbe et bien on en est là, une main devant, une main derrière comme qui dirait!

Alors lundi, j'étais au bureau et d'un coup j'entends gueuler Mme Cédepé, sa chanceuse enseignante pour cette année. Je me dis "Vas-y, va le chercher pour soulager un peu la classe et montrer au gosse qu'on ne peut pas tout lui laisser faire".

J'entre dans la classe :

- Allez Manu, tu vas venir avec moi.

Lui, tout en jouant à cache-cache, si tu vas à droite je vais à gauche de la table et inversement :

- Naan, j'ai pas envie de venir avec toi.

- Ah mais moi non plus je n'ai pas VRAIMENT envie que tu viennes avec moi, mais tu vois là, dans la classe tu fais trop de bruit, tu empêches tout le monde de travailler.

Il s'en va se coincer derrière une table contre un radiateur, je lui chope le bras, il se jette au sol pour essayer de m'échapper, se cogne la tête au passage au radiateur, s'écroule. Je lui attrape le poignet gauche, il se débat comme un possédé, je lui attrape la cheville gauche, sa maîtresse fait de même à droite, lui est en plein exorcisme, il hurle, se tord dans tous les sens, on se retrouve à le passer par dessus élèves et cartables, lui tendu comme un arc, renversé complètement en arrière, la tête vers le bas.

On arrive à mon bureau, on le pose au sol, ma collègue retourne récupérer sa classe sous le choc, et elle dans le même état. Je me retrouve avec ce gosse allongé sur le lino, moi en mode "Vis ma vie de chasseur de gnous", j'ai un genou sur lui pour le contenir, j'essaie de lui parler calmement mais je sens que j'ai la tension à 25/15. Doucement je libère mon emprise et lui, de sa petite voix de gamin de 7 ans il me lance :

- Toi, je ne t'adrESse plus la ParOle! avec un accent à la Pagnol, genre "Tu me fends le cœur!".

J'ai envie de rire mais sur le moment, la tension est la plus forte. Je le laisse, retourne m'asseoir et lui se carapate sous des chaises et une table basse qui sont contre le mur. Il s'étend là.

15 à 20 minutes plus tard, je lui propose de retourner en classe en lui indiquant que je serai obligée de revenir le chercher s'il ne se tient pas bien. Il promet. Personne n'y croit je pense mais bon, c'est ce qu'il faut dire alors...

A peine 15 minutes plus tard je suis de retour, rebelote, là on l'extrait de la classe et on le pose dans le couloir. Comme il se débat et ne veut toujours pas venir, je me vois obligée de le tirer par les bras, j'ai l'impression d'être un homme de Cro Magnon qui ramène son gibier. Là, petit moment surréaliste, si je puis dire, je croise dans le couloir les 2 mômes d'une collègue qui s'en vont gaiement faire une photo de fratrie, oui c'est le jour de la photo de classe :

- Salut les gars, ça va?

L'autre est au sol, il grogne, crie "Sauvez-moi!". J'arrive à l'emmener jusqu'à mon bureau, le lâche et là il me dit :

- AlORs là, ma ParOle, c'est sûr que là, je ne t'adrESse plus JAMais la ParOle!

Le sketch ...

5 minutes plus tard il était assis sur une des chaises et il me disait :

- Euh, dis madame la directrice, ça fait combien de temps que je suis là? une demi-heure? trois quarts d'heure?

- 5 minutes! ça fait 5 minutes ...

Et il a continué à me taper la discute comme si de rien n'était, comme si on était là tous les 2 dans une salle d'attente, tranquilles.

Lire la suite

Réunion de rentrée revival

Publié le 23 Septembre 2015 par KRo

Globalement ça s'est bien passé. Je connais quasiment tous les parents maintenant, ils me connaissent aussi, et puis après 2 ou 3 semaines de classe, leurs enfants leur ont dit que je pouvais gueuler très fort mais également qu'on rigolait bien alors bon, cette réunion s'est bien déroulée. Il y a juste la grande crado qui, à la fin fin, a reposé exactement la même question qu'elle avait posée à la réunion de rentrée il y a 2 ans quand avec l'agent J on avait sa fille en classe. Tu te souviens J?

- Est-ce que vous allez faire de l'histoire des arts?
(Euh, c'est ça ton soucis? Tu veux pas plutôt t'intéresser aux difficultés de tes fils en maths et surtout en français, non parce qu'on n'est pas dans le cadre de la normalité là, ce n'est pas juste qu'ils ne veulent pas ...)

- Oui, un peu en rapport avec le programme d'histoire, un peu avec celui en arts visuels.

- Parce que mon grand fils, lui il en avait fait mais les 2 autres ensuite, non.

- Euh, je les ai eu les 2 autres Mme Crado donc je peux vous dire qu'ils en ont fait.

- Oui mais mon grand, il avait fait un exposé sur un artiste et après ça lui a drôlement servi en 3ème.

- Ah ça, on va faire de l'histoire des arts, mais de là à ce que votre cadet puisse réutiliser le travail fait pour présenter un dossier au brevet, c'est pas sûr. Le brevet c'est en 3ème, là nous pour le moment on s'occupe du programme de CM2.

- Oui mais mon aîné ... bla bla bla

INCROYABLE, exactement la même question, les mêmes arguments sauf qu'à l'époque ce n'était pas "les 2 autres" mais "le suivant", je pense qu'elle a une fiche avec SA question et qu'elle a décidé de la poser à toutes les réunions de rentrée histoire de briller en société, histoire d'être parmi les élus qui posent des questions, d'avoir l'air d'être à la fois hyper pointue et hyper intéressée. Moi j'en ai rien à foutre, je lui répondrai qu'on fera des exposés avec en prime un livret d'histoire des arts relié, le jour où elle arrivera à l'heure au moins à 2 sorties d'affilée, où elle ne ne barrera pas en vacances au 20 juin et où elle ne rentrera pas une semaine après la rentrée des classes. J'suis tranquille, c'est pas pour cette année, et après elle a fini par arrêter de faire des enfants dont elle ne s'occupe pas donc ce n'est pas la peine que je me mette tout de suite en quête de reliures en spirales!

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 > >>