Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

C'est à quelle heure le truc?

Publié le 28 Mai 2014 par KRo

Ce matin, la remplaçante d'une collègue en stage pendant 2 semaines n'est pas dans la cour pour l'accueil des élèves. Comme depuis le début de la semaine elle n'est jamais au bon endroit ni à l'heure pour faire ses services, quand mes autres collègues me le font remarquer au moment de la sonnerie, j'abandonne, je renonce à aller encore une fois dans sa classe pour le lui faire remarquer, aller va, y avoir le weekend et puis ensuite serrons les dents pendant une semaine et après on ne la reverra plus jamais (c'est pas une remplaçante titulaire, c'est une stagiaire) ... oui j'ai honte de moi, moi le pitbull qui ne lâche rien, j'ai lâché.

Et bien, bien mal m'en a pris, voilà! Et hop la leçon de vie, c'est toujours quand tu as fait un peu moins gaffe qu'il t'arrive des merdes et oui justement parce que si t'avais été au taquet comme d'hab tu n'aurais pas laissé les choses se produire CQFD.

En attendant, la leçon de vie je l'ai vue arriver par la fenêtre environ 12 minutes après avoir commencé ma classe. En effet, j'ai fait rentrer mes élèves, répondu aux questions et mots du matin, fait rentrer le train des retardataires, commencé ma séance d'anglais puis j'ai vu arriver la remplaçante.

Là mon cœur a fait un bon : "Punaise mais elle débarque d'où? Punaise mais sa classe est rangée dans la cour depuis 12 minutes, ça veut dire qu'ils sont tous seuls sans surveillance depuis 12 longues longues minutes ... oh putain de merde, oh la boulette, oh putain ça craint un maximum, oh putain à coup sûr va y en avoir un pour s'être blessé et je vais tout me prendre dans la gueule l'accident survenu sous aucune surveillance, oh chié,chié, chié ... je me précipite en dehors de ma classe, je croise la nana et lui dis :

"Punaise mais t'as vu l'heure qu'il est, bon sang mais faut téléphoner si tu dois être en retard, les gosses ils sont tous seuls dans la cour!"

Et là, réponse surréaliste de Mme Poireau (oui, je sais c'est pas sympa de se moquer du physique et moi dans ce cas là on pourrait m’appeler Mme Noix de Coco ou Mme Paire de pastèques rapport à mon postérieur mais bon elle m'a énervée là, alors elle se prend du Mme Poireau dans la gueule dans mon article et puis c'est tout, et en l'occurrence c'est plutôt SUR la gueule, mais bon ...) donc elle me dit, pas du tout mais pas du tout affolée la connasse : "Ah bon mais à quelle heure ça commence le truc?"

Le TRUC? Quel TRUC? Quoi c'est le TRUC ? What the fuck is this TRUC? C'est le fait d'être censée prendre ton service y'a déjà 23 minutes le truc? ou le fait de prendre en charge ta classe y'a 13 minutes (oui on est passé à 13 minutes parce que le temps a continué à tourner depuis que je l'ai vue par la fenêtre)?

Mme Poireau entre hier et aujourd'hui elle avait oublié l'heure à laquelle on démarre, c'est pas banal ça, c'est pas comme si elle bossait dans plusieurs écoles la meuf, là ok , je peux concevoir qu'on se mélange un peu les pinceaux, mais elle, elle est stagiaire, elle a été toute l'année un jour par semaine dans une école et le reste du temps en cours et cela doit être son premier stage à temps complet ... Oh les gars moi si je dois les former pendant 15 jours à comment fonctionne une école je veux une prime comme le maître formateur qui vient les voir 3 fois 2h en classe dans l'année hein... mais en ce qui me concerne ce serait une prime pour risque accru d'arrêt cardiaque!

Lire la suite

PTM

Publié le 23 Mai 2014 par KRo

5 jours déjà que je me trimbale un torticolis tout pourri, mercredi j'ai débarqué chez l'ostéo qui m'a trouvée toute détraquée: "Mais qu'est-ce qui vous arrive, vous seriez pas un peu plus stressée que d'habitude?".
Ok elle m'a manipulée façon Jenga, si je te tripote la hanche, tes cervicales iront mieux, j'étais moyennement emballée sur le coup parce que j'en avais vraiment plein le cou mais depuis j'ai beaucoup moins mal donc ... le souci c'est que depuis hier c'est descendu dans la mâchoire, j'ai regardé sur internet, le truc à pas faire, les stagiaires qui pissent de la ligne dans les forums parlent de problème temporomandibulaire moi je crois que c'est un problème de tarémanipulateur mais tout va bien on reste dans le PTM, le pétagederouleaux totalement merdique.

Une de mes collègues, Mme Bertille, est passée depuis quelques temps en mode casse-couille avancé. Ça signifie qu'elle fait des conneries, un peu comme tout le monde, sauf qu'elle, elle le fait de façon compulsive, répétée, intensive voire même intentionnelle. Forcément les parents ont commencé à défiler dans mon bureau et classiquement moi j'ai sorti mon numéro de claquettes : "Hey, regardez madame je sors un lapin de dedans mon tiroir de bureau, magique! Oh je crois qu'une crêpe au fromage vous appelle là-bas!". Et oui je l'avoue, je m'entraîne toujours plus intensément pour les championnats du monde de l'enfumage.
Bon j'ai quand même fait le job hein, et vas-y que je lui en ai parlé, une fois, deux fois, trois fois, à chaque fois, et vas-y qu'elle a (au choix au fur et à mesure des conversations ou au cours de la même) râlé, pleuré, crié, nié puis reconnu, qu'elle s'est plainte, a exprimé sa souffrance, son sentiment d'injustice, est devenue parano, mytho... puis elle a été arrêtée pour maladie puis ... elle est revenue toute guillerette en ayant comme bonne résolution de surtout ne rien changer du tout dans son attitude envers les élèves ou les parents parce qu'on ne change pas une équipe qui chie à mort c'est bien connu. La meuf elle ne fait pas la différence entre la voix intérieure, celle qui dit "Putain mais t'es hystérique et ton gosse est lobotomisé" et sa vraie voix qui est censée te faire dire "Ne vous inquiétez pas, votre enfant a de vraies difficultés mais on va mettre en place en classe un suivi personnalisé et puis on refera un point pour voir son évolution dans quelques temps." Alors forcément les parents ils sont pas fans fans.

Et comme en plus, certaines mamans (et oui, ça me fait mal à mon militantisme féministe) n'ont franchement pas grand chose d'autre à foutre de leurs journées que de passer des heures à dire des saloperies sur le parking de l'école, ben certaines se sont bien bien fait monter le mou en neige et hop on est passé au niveau supérieur, et hop rencontre avec les parents d'élèves élus pour moi, plus d' appels back and forth avec l'inspection et plus de parents à calmer par téléphone. Chirac disait que "les merdes volent toujours en escadrille" et je crois qu'en ce qui concerne le cas Bertille, il avait bien raison.

Et voilà et aujourd'hui, comme dirait Céline Dion, "la cerise sur le sundae", j'étais l'heureuse destinataire d'une lettre d'une maman dont les enfants ne sont même pas dans la classe de Bertille mais qui a tout de même tenu à me faire parvenir un courrier full of shit et avec des vrais morceaux de condescendance dedans, dans lequel elle a détaillé par le menu tout ce dont elle a pu se rappeler de ce qu'elle a entendu en traînant sa pauvre carcasse de vieille morue sur le parking, tout ça pour argumenter le fait qu'elle exigeait que ses enfants ne se retrouvent jamais dans la classe de Bertille au cours de leur scolarité.

Oh punaise, ça ça a fini de me gonfler ... lundi elle aura une jolie lettre-réponse qui va légèrement picoter mais je crois bien que c'est le coup de pelle dans la gueule maintenant (mais jolie la pelle hein, avec un ruban et de sincères salutations) ou alors elle va nous faire chier un petit peu tout le temps, un petit peu chaque année, un petit peu à chaque occasion ... elle est déjà venue cette année me faire chier parce que son fils enlevait son écharpe dans la cour et que c'était inadmissible et que ça allait barder, et encore une autre fois parce qu'elle trouvait que nos porte-manteaux ne lui semblaient pas aux normes alors j'ai choisi de lui mettre un peu le nez dans son caca là, histoire qu'elle se rappelle quelle odeur il a.

Tu m'étonnes que j'en ai plein les mâchoires ... (et cette dernière phrase n'a absolument aucun lien avec la précédente!)

Lire la suite

Mai et juin ça craint

Publié le 13 Mai 2014 par KRo

Mai et Juin sont des mois à chier, comme septembre et octobre. Y'a plein de trucs à faire là, à ce moment là, pas après mais pas avant non plus parce que c'est pas possible, et c'est lourd.

Il y a le deuil de ses programmations, celles qu'on a peaufinées l'été d'avant dont on était tout fier en septembre et qu'on doit amputer comme un motard qui s'est mangé une barrière de sécurité sur l'autoroute ou alors il faut faire passer les notions au chausse pied voire même au burin : "Bon si j'attaque le plus-que-parfait le 18 juin, le 27 je commence le conditionnel, j'suis large!"

Il y a les collègues que t'aimes et qui ne sont pas sur des postes fixes et ça te fait suer de te dire qu'ils vont devoir aller ailleurs ... oh ouais, ça ça fait chier ...

Il y a les collègues qui sont sur des postes fixes et que tu peux plus blairer (si je l'entends encore une fois chanter dans le couloir pour calmer son rang, je vomis!) et t'en es réduit à faire des poupées vaudoues et à les martyriser avec toute la collection de capuchon de stylos que tu sais pas comment c'est possible d'avoir autant de stylos ouverts et de capuchons qui ne correspondent pas (je pense que les capuchons c'est comme les chaussettes, il existe un monde parallèle pour les capuchons dans lequel parfois ils s'égarent, ils font des trucs ensemble, ils sortent en boîte, après ils rentrent, ils se rappellent plus sur quel bureau ils étaient ils font n'importe quoi, ils se mélangent, enfin je ne sais pas mais il se passe des trucs et puis aussi il en disparaît des tonnes, mais comment c'est possible, y'a des fétichistes du capuchon qui les dérobent tout au long de l'année ou quoi? qu'est-ce qu'ils en font? ils les aident à passer la frontière? ou alors au contraire y'en a qui montent des réseaux de trafic de capuchons, un truc terrible, je sais pas mais toujours est-il que c'est étrange cette histoire). Enfin bref, en fin d'année, quand tu réalises que l'année prochaine tu vas encore devoir composer avec Nadine Morano et Auguste Deter parce que eux ils s’accommodent bien de l'ambiance ben tu regrettes de pas avoir été plus désagréable tout au long de l'année c'est clair.

Et puis il y a les commandes à faire dont la mise en commun nécessite un tableau excel énorme avec des colonnes pour chaque classe, une partie pour la mairie, des références à prendre dans tel catalogue parce que c'est cette entreprise qui a remporté le marché public et d'autres dans 2 ou 3 autres catalogues parce que ça correspond à d'autres marchés publics, t'as celui qui fonctionne en hors taxes, l'autre avec, l'autre encore avec un peu des deux, ça dépend si ça fait partie des prix négociés ou pas, si tes collègues ont choisi des trucs entres les pages 515 et 552 ou pas parce que sur celles-là y'a 15% de réduc ... C'est tellement une usine à gaz ce tableau excel que je suis certaine qu'on doit pouvoir faire décoller une fusée Soyouz avec.
Et attention, en plus y'a des vicieux dans les fournisseurs, à croire que c'est ce qui leur a permis de se démarquer pour obtenir le marché public ça, y'en a, ils peuvent pas simplement te mettre les prix à côté des références et des produits dans leur catalogue, NAAAANNNN, il faut que pour chaque produit t'ailles te faire chier à rechercher le prix dans un bottin de numéros de référence, c'est pas des putains de vicelards les gars là?

Et sinon bien entendu il y a toute la paperasse de fin d 'année à remplir, les livrets personnels de compétences, les documents attestant qu'on a bien fait travailler aux élèves APER, APS et autre B2i, les PPRE à préparer pour l'année suivante, les docs pour le collège afin de préparer la réunion d'harmonisation qui permettra de répartir les gamins dans les différentes classes de 6ème, les répartitions pour l'année scolaire suivante, les inscriptions, les passages à valider avec les parents, la mise à jour de Base Elèves avec les passages, les répartitions, les nouveaux collègues, les nouveaux inscrits ... et un raton laveur qui se balade avec un collier de capuchons!

Bref, mai et juin ça craint, mais ensuite, alors ensuite, viendra juillet, et passé le 14 ou le 15 alors ... "Vacances j'oublie tout, rien à faire du tout, j'm'envoie en l'air, ça c'est super, folie légère, c'est fou!" jusqu'à cette saloperie de 29 août!

Lire la suite

Sondage

Publié le 12 Mai 2014 par KRo

L'article à lire ici en lien, histoire de vous assurer que je ne mens pas quand j'écris sur mon blog, indique que 1 directeur sur 2 déclare avoir été agressé au cours de l'année scolaire dernière. Il parlent aussi des raisons principales de conflits entre familles et enseignants, enfin bref il faut le lire je vais quand même pas tout vous le raconter (en moins bien en plus) : http://www.leparisien.fr/societe/sondage-les-instits-ont-peur-des-parents-29-04-2014-3803203.php

Tu vois Sophie-de-Paris, tes élèves ils te disent que tes divisions ils ne veulent pas les faire, à la lumière de cet article, je dirais qu' a priori c'est que tu as mal vendu ta progression en Calcul à leurs parents, fais donc un joli prospectus l'année prochaine : "Pour 3 divisions euclidiennes posées, une division décimale offerte!"

Et sinon pour faire un commentaire sur cet article du Parisien, je voudrais juste ajouter que je suis d'accord avec le fait que parfois certains enseignants sont des gros nazes en communication (mais bon c'est comme les médecins pour le coup, ils l'ont ou ils l'apprennent sur le tas ou bien ils ne l'auront jamais parce qu'on n'a jamais aucune formation à ce sujet, ça pour nous faire faire des formations où on va passer 1h30 à déchiffrer un texte en polonais ou 2h à se tenir par la main pour apprendre à faire la ronde y'a du monde mais quand il s'agit de nous apprendre à gérer les situations conflictuelles y'a plus personne ... c'est dans ces cas là que je regrette les jeux de rôles faits en école de commerce pour simuler des entretiens d'embauche ou des ateliers aux noms joyeux comme "Vous faites partie des ressources humaines d'une entreprise et vous devez gérer un plan de licenciement" ou encore des présentations de business plan factices à des banquiers, c'était un peu bizarre mais au moins c'était formateur).
Je dois dire aussi que parfois certains enseignants sont des gros nazes tout court, et que c'est vrai que même moi j'aurais bien envie de les agresser mais bon c'est pas parce qu'on est un gros naze que les gens ont le droit de vous agresser quand même. Non mais parce que si c'était normal et légal moi j'agresserais plein de gens tout le temps parce que j'en vois plein des nazes.
Petite rectification : SI c'était normal et légal moi j'agresserais ENCORE PLUS de gens tout le temps, oui parmi mes lecteurs certains me connaissent bien et par conséquent je dois rester honnête quant à mes tendances tyranniques ...

Quoi qu'il en soit, naze ou pas chacun a le droit de ne pas se faire harceler ni agresser verbalement ou physiquement et moi en plus je suis pas naze hein, ça me paraît évident, donc la prochaine fois que quelqu'un s'énerve après moi je le frappe avec mes exemplaires du Parisien bien roulés serrés ("Kolé séré nou té ké ka dansé") voilà tout! Allez zoukez zoukez...

Lire la suite