Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Fonctionner

Publié le 28 Mars 2015 par KRo

Déjà le dictionnaire dit que fonctionner cela peut signifier "être efficace, remplir son office, assurer son objectif", j'ai vérifié du coup et en plus hier matin j'ai entendu à la radio que Manuel Valls lui-même avait déclaré qu'il fonctionnait bien avec François Hollande. Alors?!

Alors quand même je suppose bien que quand Manuel dit ça, il n'entend pas dire qu'avec François ils se flagellent le cul à coup de rameaux d'olivier dans un moment d'extase incommensurable. On est d'accord qu'on peut dire à son chef qu'il nous semble qu'on fonctionne bien avec sans avoir l'air de lui faire du rentre dedans!

Ah non mais je pense qu'il fallait éclaircir ce point parce que depuis mon inspection, je me pose des questions.

L'honneur est sauf, j'vous dis, l'honneur est sauf!

Lire la suite

L'homme grenouille

Publié le 26 Mars 2015 par KRo

Je reviens d'1h30 de sport et je suis encore énervée. Faut dire que j'ai raté mon premier cours parce que je me suis tapé des bouchons et que le second, le step, était fait par un stagiaire et là non, je dis non, marre des clubs de sport qui se prennent pour des CHU. Quand la sage-femme stagiaire te charcute la poche des eaux pendant 10 minutes, t'as un peu l'impression que c'est le capitaine crochet qui va t'accoucher mais tu penses à la France, à son fonctionnariat qui a des ratés mais qui globalement est tout de même un système extraordinairement efficace et tu prends ton mal en patience (bon tu profites qu'elle te tienne la main pendant la péridurale pour lui broyer les doigts à la faveur d'une bonne contraction, mais ceci dit, visiblement de toutes façons elle avait l'air de bien s'amuser avec son crochet alors ses doigts elle s'en fout sûrement!). Mais quand c'est le coach sportif-stagiaire, là non! A chaque fois c'est à chier, REMBOURSEZ!

Mais ce n'est pas pour cela que je suis énervée, ça c'est juste la raison pour laquelle je le suis encore.

Je suis énervée à cause de l'homme grenouille, celui dont les yeux se disent tellement merde l'un à l'autre que ça fait de lui le champion de la marche arrière, allez hop un œil dans chaque rétro et le pied au plancher. Oui je sais ce n'est pas bien de se moquer du physique mais si ce n'était pas un gros naze, je ne sentirais pas cette affreuse envie de lui remettre la gueule à l'endroit.

Démonstration du jour :

Monsieur angle-mort-droit-devant est enseignant spécialisé. Spécialisé en pétage plus haut que son cul et membre de la confrérie des gens qui ne servent à rien, je me demande même s'il n'a pas été ordonné grand maître de cette confrérie depuis quelques temps.

Alors aujourd'hui il était là pour une réunion à propos d'un gamin extrêmement difficile et il a dit à ma collègue qui en est l'enseignante, que s'il le prenait une fois par semaine en séance c'était uniquement pour la décharger (donc pas du tout pour faire aussi avancer le doss avec le gosse) mais par contre il s'est mis à siffler d'un air de dire "attendez je ne peux pas tout faire" quand on lui a demandé de prendre un autre gosse difficile au même moment, notamment pour les faire travailler sur la confrontation à l'autre. Parce que oui, la maîtresse elle peut s'en cogner 25 mais lui d'un coup il considérait qu'il faisait trop du bon boulot avec son groupe de 1 et qu'il était e-ssen-tiel qu'il en demeure ainsi.

Ensuite, à la fin de la réunion il a esquissé un mea culpa pour son attitude de la semaine dernière (il faut dire que j'avais été lui voler un peu dans les plumes après qu'il s'est permis de donner devant le père alcoolo un avis contraire à une décision prise en conseil des maîtres concernant le gosse. Ben oui parce que nous on se fait chier à réfléchir tous ensemble à la moins mauvaise des solutions pour le gosse et la classe et l'autre, il arrive et il donne son avis de connard qui ne se coltine jamais le gamin dans sa classe, qui ne doit jamais gérer son attitude délirante et ultra perturbante pour la plupart des autres gamins tout en essayant de faire classe). Mais il a continué en disant que la maîtresse n'aurait pas dû évoquer le sujet avec le père comme ça au moment où il venait chercher son fils. Monsieur mon cul sur la commode s'est permis de faire des remarques sur la forme. Dénigrer ses collègues devant un parent difficile à gérer quand on est au courant de rien, on peut, mais informer un parent qu'on est en train de chercher des solutions pour son fils et qu'on le tiendra au courant ne peut en aucun cas se faire dans le couloir, non là il faut envoyer un faire-part.

Et enfin, en apprenant qu'on avait fini par avoir une réponse positive à une des solutions qu'on avait au feu pour ce gosse depuis un moment, il a dit : "Ah ben, comme quoi, quand on cherche un peu ...". Le gars, il n'a rien fait, il a juste chié sur notre boulot, et il se permet de faire sa petite remarque paternaliste comme s'il avait été à un moment à l'initiative d'un quelconque début de résolution de quelque chose. J'ai eu envie de lui coller la tronche sur le bureau à Alain Delon, mais j'ai résisté. J'étais trop contente d'avoir eu une bonne nouvelle dans la journée.

Lire la suite

Anosognosie

Publié le 25 Mars 2015 par KRo

Ce n'est pas dans mon école pour une fois alors je peux me réjouir, nan c'est moche de se réjouir en l'occurrence, mais disons que je peux balancer parce que si on ne rit pas là, on finira bien par beaucoup pleurer.

Une enseignante de maternelle qui attache un môme au banc, les mains dans le dans le dos, possible ou pas?
Carrément, c'est vu et dénoncé avec remontage de bretelles sévère à la clef mais la dame elle clame que les gosses n'ont pas été traumatisés d'autant que c'était avec de la laine! Ah ben oui c'est bien connu, le fait d'attacher, (les mains dans le dos, je le rappelle parce que pour moi ça apporte tout de même un élément à charge supplémentaire) ça ne peut être traumatisant quand on a 5 ans que si l'on porte une combinaison orange : BIENVENUE A GUANTANAMOOOO! Bip, bip!

La même enseignante qui lors d'un atelier sur le goût décide de faire goûter de la bière aux mômes, c'est pas bien trouvé ça? Ouiiiiii mais c'était de la bière sans alcool a-t-elle avancé. Ah ben oui, c'est sûr il n'y a que la bière pour faire découvrir l'amer, la frisée, les endives, tout ça c'est pour les connards, vas-y Paul, une Tourtel!

La dame est anosognosique je crois, j'ai appris ce mot aujourd'hui et je trouve qu'il s'applique bien, alors je partage, elle souffre de connerie profonde et chronique mais elle n'en est pas consciente.

En attendant, elle s'occupe de vos mômes, ça fait peur, enfin elle s'en occupe, c'est vite dit, elle leur gueule dessus essentiellement. Y'a des gens, on dirait qu'ils sont devenus instit' parce qu'ils ne pouvaient pas être équarrisseurs.

Lire la suite

Fin du deuxième trimestre

Publié le 11 Mars 2015 par KRo

Là ça y est on est en mars, tu entres dans ta phase allergique, tu arrives le matin fière de ce que tu as préparé et parfois mis des heures à réfléchir pour que ce soit bien et rien qu'en voyant ton rang, tu sais que c'est mort.

Tu entres en classe après avoir fait re-ranger au moins deux fois les élèves et en ayant posé, tel un prophète, ta main sur l'épaule des chiants pour qu'ils se sentent investis de ta parole et accèdent à l'incroyable et extraordinaire consigne: "Taisez-vous et rangez-vous". Mais bien entendu, tu n'as pas atteint ton bureau que déjà, ils parlent et il te faudra plusieurs minutes pour obtenir le calme. De toutes les façons au moment même où ta main a quitté leur épaule pour aller se poser sur une autre, chaque chiant s'est remis à parler, et oui puisque tu ne t'adressais plus à lui, le nombril du monde. Et bien entendu, puisque les chiants parlent, les autres suivent.

Tu expliques une leçon, un exercice, whatever, et là immanquablement tu ne peux pas capter le regard des chiants. NOOOON car les chiants ne regardent jamais vers toi ou vers ce que tu montres à la classe, nooon, les chiants préfèrent que tu sois en mesure de contempler leurs oreilles, leurs cheveux, leur dos, leurs semelles, leur gorge, eh oui! Tu mets tout le monde au travail et là les chiants viennent à côté de toi pour te dire qu'ils n'ont pas compris (forcément, toi t'as passé 10 minutes à faire du bruit avec ta bouche en t'agitant et écrivant des signes au tableau, t'as montré des images, marché sur les mains, jonglé avec des boules de feu, mais eux bon ben ils commençaient à en avoir un peu marre hein, et maintenant il y a un exercice à faire et personne leur a dit quoi faire alors ...).

Tu récupères les cahiers et malgré tes remarques même individualisées, les chiants n'ont suivi aucune consigne de présentation, n'ont pas noté la correction, ont écrit comme des sangliers alcooliques atteints de la maladie de Parkinson, putain de bordel de merde, tu réalises encore une fois que tu vas passer plus de temps sur chacun de leurs cahiers qu'ils n'en ont passé eux-mêmes. Tu écris des commentaires désagréables et pourtant tu te retiens, et dans le même temps, tu ne sais pas bien pourquoi tu édulcores puisque jamais plus personne ne reviendra poser ses yeux sur cette page.

Oui, là tu es passé dans l'antipathie, tu te dis que les parents, soient ils s'en foutent, soient ils ne font rien pour faire avancer le schmilblick, soient ils sont carrément défoncés parce qu'à la simple lecture d'un de ces cahiers, toute personne à peu près saine dirait à son gosse : "Oui je t'aime mon chéri mais est-ce que des fois par hasard tu pourrais pas la fermer ta gueule?" et "Oui tu es intelligent et capable mais c'est de la merde ce que tu fais là." et "Est-ce que comme ça pour essayer, même sans que je t'achètes l'I-Phone 32 et 1 kg de bonbons qui piquent ni que je te laisse regarder des films violents à partir de 23h, tu voudrais pas bouger tes fesses de petit connard et tenter d'écrire sur les lignes et pas comme si t'avais été amputé des 10 doigts? Comme ça par hasard? Pas pour me faire plaisir à moi que je suis l'être le plus merveilleux après toi (nan avant, nan allez après ... euh, nan avant ... euh ... ) mais pour enfin faire partie du monde extérieur où il y a plein de gens qui aimeraient bien comprendre ce que tu as à dire?"

Bref, passé mars, tu subis, mais tu sais qu'après juillet tu en seras débarrassée, oui en juillet viendra la lumière, celle qui te permettra à nouveau de te ressourcer et de faire le tri et de te remotiver et de te souvenir que t'avais 10 chiants dans ta classe qui t'ont pris toute ton énergie, tout ton temps, tout l'espace, mais il y avait aussi 20 chouettes gosses avec lesquels t'aurais bien aimé pouvoir mieux travailler. Allez, c'est sûr cette fois en septembre, tu sauras comment faire pour que les chiants se posent et que les autres puissent profiter de leur année.

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 > >>