Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Méprise

Publié le 25 Septembre 2014 par KRo

Excusez-moi, je m'a trompée en fait, vu la journée d'aujourd'hui je pense qu'hier ce n'était pas un sourire, Claudine devait avoir une poussière dans l’œil ou bien son string lui tirait un poil, j'ai cru voir un sourire mais j'ai dû confondre avec un rictus de douleur ou de gêne.

Ce matin :

- (Sur un ton excédé) J'ai un mot pour un rendez-vous dans un cahier de liaison, faudra que je te le montre (connasse qui pue).

Moi je me dis, bon, elle débute, elle ose peut-être pas répondre et proposer un rendez-vous, c'est déjà la deuxième fois, il faudra que je lui dise parce que je ne tiens pas à me taper tous les rendez-vous parents moi.

A midi elle m'apporte le cahier, je réalise qu'il y a mon nom en début de mot :

- Aahh (désespoir) c'est avec moi qu'elle veut prendre rendez-vous la maman?!

- Ben oui (espèce de demeurée), c'est ton nom là, là-haut (là où je te montre avec mon doigt parce que t'es trop conne pour le voir).

Mouais... va falloir changer ce petit ton fort déplaisant à un moment parce que là je suis TRES gentille et ton attitude m'a laissée pour le moment interdite, mais ça commence à me plaire à force et je vais finir par être un peu moins agréable je crois, je le sens venir, ça arrive lentement mais sûrement.

Cet après-midi :

Un gosse de la classe s'est cogné la tête le midi, j'ai dit à Claudine de le surveiller. Dans l'après-midi elle se pointe pour prendre le téléphone parce qu'il a de plus en plus mal à la tête dit-elle (en fait il avait mal à l'endroit où il s'était cogné mais n'avait pas de maux de tête mais comme mademoiselle complexe-de-supériorité ne sait pas communiquer avec les êtres humains, elle n'a rien compris).

- (Sur un ton excédé) Qui j'appelle?

- La maman, elle est infirmière, elle m'a dit la dernière fois qu'une semaine sur deux elle était facilement disponible.

- Oui mais là ce soir, il va chez son père (et nananère).

Ben si tu lui as demandé avant pourquoi tu me poses la question?

- Ben alors t'appelle son père et si tu ne l'as pas en direct, tu appelles la mère.

- Ah ouais (j'ai 11 ans et je m'agite comme si tu venais de me dire qu'être fan des One Direction c'était naze) et qu'est-ce que je lui dis parce que si je lui dis qu'il s'est cogné la tête au sol et que maintenant il a très mal à la tête, elle va paniquer (t'es vraiment trop conne la vieille!).

- Ben c'est pour ça que tu lui dis pas ça comme ça, tu lui dis que (et le reste de la phrase n'a que peu d'intérêt).

Bon, bon, bon, ne nous énervons pas mais quand même, à chaque fois qu'elle a ouvert la bouche en ma présence aujourd'hui elle avait l'air vraiment excédée, yeux au ciel et épaules qui tombent, donc je crois que je vais quand même aller chercher ma pelle dans la cabane à outils hein parce que je crois qu'en fait il faut que je me tienne prête car je réalise que c'est ça qui lui manque sûrement: un bon petit coup de pelle!

Lire la suite

Physionomiste

Publié le 24 Septembre 2014 par KRo

Ce n'est pas mon histoire mais elle est trop étonnante pour que je ne la raconte pas.

Deux jours après la rentrée, le matin au portail, une mère d'élève demande à parler à la maîtresse de son fils, Mme S. . Celle-ci s'y rend et là, le gosse dit à sa mère :

"Nan, c'est pas elle ma maîtresse!"

C'est génial, non? Le gosse, 8 ou 9 ans quand même, il voit sa maîtresse pendant 2 jours et le troisième il ne la reconnaît pas!

Moi ça me fait marrer, mais ce qui est sûr c'est que pour sa carrière de videur en boîte de nuit c'est mort!

Lire la suite

Claudine update

Publié le 24 Septembre 2014 par KRo

Aujourd'hui Claudine m'a souri! DINGUE!

Un sourire avec des dents et un air de personne vivante.

Pourtant Morticia Adams m'avait gratifiée d'un fort peu sympathique mail dimanche soir vers 21h, dans lequel elle me reprochait de ne pas tout lui mâcher son boulot et surtout de ne pas tout lui expliquer comment fonctionne notre école sans qu'elle ne daigne poser une seule question à ce sujet.

Moi j'avoue, elle me glace cette nana, alors bon j'évite d'avoir à lui parler sans qu'elle n'ait l'air d'avoir envie que je lui parle. Et vu que jusqu'à présent elle a plutôt l'air d'avoir la nausée quand elle me croise, je lui ai pas présenté toute ma famille, mon CV, les photos de moi déguisée en Yvette Horner, tout ça, tout ça ... j'en reste juste à espérer qu'elle ne me vomisse pas dessus quand je la croise.

Bon enfin, dimanche soir je lui ai fait une petite réponse cordiale et professionnelle à la fois et ce matin ELLE M'A SOURI!

Pas tout de suite en arrivant hein, un peu plus tard dans la matinée quand elle est venue rapporter le téléphone dans le bureau et que j'étais là. Elle aurait pu me marcher dessus avec ses talons aiguilles ("Tu sens mon talon aiguille?") pour atteindre le socle du combiné ou me le balancer dans la tronche avec un petit rire démoniaque, et bien non, elle m'a souri dis donc. C'est fou ce qui m'arrive!

Lire la suite

Claudine

Publié le 12 Septembre 2014 par KRo

Claudine est ma collègue de l'année. Alors pas au sens "Employée du mois" non, non, au sens nouvelle collègue qui sera là uniquement pour cette année et avec qui je vais partager la classe. Ma décharge, comme on dit chez nous, dégueu ce mot!

On se connaît depuis 2 semaines, elle est toute jeune, même si je ne suis pas non plus une rombière faut pas abuser, mais elle, elle est vraiment jeune, c'est sa première année de titularisation et c'est son premier boulot donc voilà quoi, elle est jeune.

Alors me direz-vous, je sens poindre en vous ma chère, une sorte de jalousie, un anti-jeunisme primaire, hop demain tous au défilé, allons à la mamif : "Ah bas les jeunes cons, vive les vieilles mémères!"
Nan c'est pas ça, certes j'ai tendance à regarder une personne née l'année où je passais mon bac ou même plus tard comme étant improbable, bon mais globalement je regarde tout nouveau venu comme un extraterrestre donc ce n'est pas discriminant.

Non là ce qui est déconcertant pour le moins c'est que mademoiselle Claudine qui n'a jamais bossé de sa vie prend les gens de haut, mais vraiment de très haut. Quand elle parle, moi je n'entends que "Ouiiii c'est ça la vieille, moi je suis surdouée, j'ai été super bien classée au concours, j'suis trop intelligente et tous les autres ne sont que fientes. Toi déjection, toi défécation, toi petite chiasse. Moi gros cerveau, prouesse intellectuelle et vernis à ongles."
Mais bon, ce qui est bien c'est que j'entends pas trop souvent cela parce que Claudine est économe en paroles! Et oui, Claudine ne s'abaisse pas à parler aux manants, Claudine ignore le vilain, elle le toise avec son air de "je ris uniquement quand je me brûle", et s'il faut vraiment lâcher un mot pour éloigner le gueux, elle le prononce du bout des lèvres avec un pincement de nez comme si d'un coup elle découvrait que quelqu'un avait chié derrière les sapinettes.

Elle est chelou nan?

Nan mais elle est chelou nan?

Je veux dire: vous aussi là, vous la trouvez bizarre, nan?

Enfin moi en tous les cas, elle me laisse perplexe! J'suis pas vraiment impressionnée hein parce que pour le moment je n'ai pas eu vraiment l'occasion de m'extasier intérieurement sur ses capacités. Je suis vraiment coite, je me demande ce qui peut bien se passer dans sa tête a priori bien faite, pour la pousser à agir comme ça. C'est vrai, c'est bizarre quand même, dans un métier où tu es en contact avec des enfants, des parents, des gens quoi, de se comporter comme si les autres étaient des cancrelats. Punaise, les mômes ils vont pas se marrer tous les jours avec elle.

En plus, je la soupçonne d'être une feignasse. AAH! Mais mon dieu mais j'y suis! Elle a le syndrome du précieux précoce, celui qui dans nos classes n'en fout pas une rame, se traîne par terre et s'enfonce des crayons de papier dans le nez et que t'as envie de tarter parce qu'il n'écrit même pas la date sur son cahier mais qu'un psy a eu le mauvais goût de diagnostiquer comme presquoce (c'est comme précoce mais en presque), c'est à dire avec une intelligence plutôt supérieure sans être délirante et surtout avec une envie de rien foutre tellement superlative que le pauvre finit aussi actif qu'un concombre de mer.
Elle a déjà commencé à râler sur les temps de réunion et à me dire que quand elle aurait fait son quota d'heures officielles, elle arrêterait de faire des rendez-vous avec les parents. J'avoue, à ce moment là, j'ai eu envie de rire, il me tarde qu'elle découvre que c'est un métier où on fait plein d'heures en plus des heures officielles, ça risque d'être comique. Je me demande quelle tête elle fera pour manifester son indisposition.

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 > >>