Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Droit de réponse

Publié le 25 Mai 2016 par KRo

Avec ma collègue Mme Cédepé ce matin nous étions conjointement récipiendaires d'un énième mot de parents (suite à la punition de leur enfant parce qu'il avait violemment poussé un adulte de l'école pour exprimer sa colère après une dispute avec un autre enfant, il y a quelques jours). Pour nous, le problème était réglé depuis longtemps (= combo excuses + punition + mots aux parents) mais pour eux visiblement pas. Impossible malgré 2 mots de notre part, de leur faire comprendre qu'on se contrefout du pourquoi du comment de qui qui qu'a commencé à embêter l'autre dans la cour mais qu'en revanche, on ne peut tolérer qu'un élève frappe un adulte de l'école.

Le mot disait :

Est-ce légal de refuser de recevoir des parents?
Est-ce légal de ne pas répondre à leurs questions par écrit?
Est-ce que l'injustice est normale?

Vu vos réponses, des parents n'ont pas le droit de se questionner sur le comportement de leur enfant et n'ont pas le droit à des réponses!

Alors on a bien réfléchi et on s'est d'abord dit qu'on ne voyait pas de problème d'illégalité, qu'on n'avait rien à leur dire de plus que ce qu'on leur avait déjà écrit, qu'on avait rien contre le fait qu'ils se remettent en question au sujet du comportement de leur enfant bien au contraire et quant à la normalité de l'injustice on s'est dit qu'on n'aurait qu'à proposer ça comme sujet au bac en philo.

Et puis finalement, la journée avançant on s'est décidées pour répondre, plutôt :

Madame, Monsieur,

Tout d'abord, nous vous remercions pour ces questions car celles-ci nous ont permis de
réfléchir à la situation et de nous en poser à notre tour d'autres que nous vous soumettons ici:

Etes-vous certains qu'il est légal d'être aussi con?
Est-ce également légal de nous faire chier autant pour des conneries?
Est-ce légal d'élever si mal son enfant ?

Et pour finir, nous vous prions de bien vouloir réfléchir à votre tour au sujet suivant : la connerie des parents ne peut-elle pas être considérée comme une forme de maltraitance? (Vous avez 3 heures).

Tant qu'on y était, j'ai proposé de finir notre mot par : "Go fuck yourself" mais en l'écrivant cordialement tout de même, parce qu'on n'est pas des malpolies. Et puis après, dans un soucis de cohérence textuelle quant à la constance de point de vue, on a pensé signer : Les deux Grosses Putes.
Moi, j'avoue, j'avais envie de rajouter aussi en PS: "On vous merde". Mais bon, rapport à la syntaxe, on a hésité.

Après tant de réflexion à jeun, on était super trop fatiguées pour recopier donc on a tout résumé dans un magistral : "Vu". Mais j'espère bien que ces parents sauront en percevoir l'infinie étendue. Vivement demain!

Lire la suite

Transexuel

Publié le 11 Mai 2016 par KRo

On est mercredi, il pleut et il fait froid alors qu'on est en mai, déjà c'est la tristitude ... mais le petit moment de solitude que je viens de vivre, là vraiment, c'est la dépressitude.

Je file à la Poste récupérer un courrier en recommandé arrivé pour mon mari. J'arrive, je tends le bout de papier déposé dans notre boîte aux lettres et sa carte d'identité qu'il m'a laissée exprès. La nana, une jeune j'aurais dû me méfier ;o) , va chercher la lettre. Elle revient, vérifie l'adresse, scanne le truc je crois et sans doute regarde la carte d'identité ... ou pas ou j'en sais rien en fait, j'étais là, j'attendais, j'étais pas focalisée sur ce qu'elle faisait exactement, je pensais vaguement à autre chose et en fait j'aurais sans doute dû être concentrée un maximum parce que là j'ai entendu : "Oui bon ben il me faudrait une carte d'identité là quand même."

Alors qu'elle a dû dire : "Oui bon ben il me faudrait votre carte d'identité là quand même."

Et moi j'ai répondu : " Vous l'avez là, juste devant vous." Et je l'ai même désignée de mon index en le pointant sur son guichet.

ET LA, elle a baissé les yeux, fixé la carte, relevé les yeux, m'a regardé d'un air perplexe puis a rebaissé les yeux pour les relever d'un air résigné et c'est entre ces 2 regards que j'ai compris qu'il se passait un truc, que j'avais loupé une info sans doute ... mais comme en suivant elle m'a tendu la lettre et la carte en me bredouillant un "hum", j'avais déjà tourné les talons quand j'ai réalisé qu'elle venait de me confondre avec mon mari! NON MAIS PUNAISE MAIS MERDE, IL EST TOUT BARBU, ET ON NE SE RESSEMBLE ABSOLUMENT PAS!!! MAIS ENFIN, JE SUIS UNE FILLE ET CE DEPUIS TOUJOURS ... Rrroh la la, mais c'est pas la misère ça?! Plus jamais je retourne dans ce bureau de Poste!

Qu'elle ne compte pas sur moi, la demoiselle, pour la pistonner à un poste de physio à l'entrée d'une boîte. Ma parole!

Lire la suite