Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Programmes 2016

Publié le 29 Février 2016 par KRo

Pffffiou!
Ça y est je viens de finir la lecture des nouveaux nouveaux programmes de cycle 3 (comprenez CM1, CM2, 6ème). Ah la la, j'n'avais pas envie de m'y mettre et bien j'ai bien senti pourquoi.

Je m'étais farci l'année dernière le projet de nouveaux programmes, comme tous les collègues ou presque (oui parce qu'au sud du département, il existe, paraît-il, une zone franche dans laquelle ils sont restés à leur propres adaptations des programmes de 1970 parce que bon, changer c'est trop d'effort). Notez qu'il y a un an, j'étais jeune, fraîche, un tantinet candide voire même franchement naïve et je m'y étais mise avec entrain. Au final, j'avais surtout noté que le contenu du programme de géographie était vraiment chamboulé mais sinon bon que ce n'était pas non plus la révolution. Après ça, on avait fait remonter nos réflexions d'équipe pour faire évoluer le projet, notamment pour dire qu'il y avait des notions qui nous semblaient toujours un peu compliquées à faire acquérir à des gosses de moins de 11 ans ou alors qu'il y en avait trop et qu'on serait toujours obligés de mener nos séquences tambour battant pour arriver en désespoir de cause, en juin, à barrer sur nos programmations ce qu'on n'aurait finalement vraiment pas le temps de faire avant la fin de l'année.

Ah on avait bien bossé ... joie du devoir pleinement accompli...

Et bien, je peux vous dire que dans les nouveaux programmes du cycle 3, au final, la géo a effectivement bien évolué mais le reste, ce n'était pas la peine qu'ils se mettent à plusieurs pour les écrire. Et puis nos recommandations je pense qu'ils en ont fait du PQ recyclé ou bien ils les ont fumées, ah oui c'est ça, surtout ceux qui se sont concertés pour établir les programmes en français. Ou alors c'est parce que ça commence par le français alors après t'es anesthésié pour le reste et tout passe. Mais le français, sans déconner, tu lis ça, t'as envie de crever, tu préférerais écouter Morano chanter l'intégrale de Céline Dion (et je crois qu'elle a fait près de 40 albums) tout en te tapant le petit orteil dans le pied d'un meuble pour battre la mesure.

C'est fouilli, il y a bien de répétitions pour vérifier si tu n'as pas malencontreusement sombré dans le coma à la page d'avant à force de retenir ta respiration tellement c'est chiant, tellement c'est pas clair, tellement t'as envie d'en finir.

Le bon côté des choses c'est que j'ai appris un mot : le prédicat. Oui, oui, parce qu'en élémentaire "les élèves apprennent à isoler le sujet de la phrase du prédicat" ambitionnent ces nouveaux programmes.
Alors chers candidats, le prédicat?. A vos buzzers.
Un indice, chez vous : "le prédicat apporte une information à propos du sujet".
Je peux être l'adjectif attribut dans une phrase comprenant le verbe être.
Je suis ce qui est affirmé d'un sujet ou est dit lui appartenir.
Je suis l'élément central de la phrase, autour duquel s'organise la fonction des autres éléments de l'énoncé.
Je suis, je suis?
Je suis un blob composé d'un verbe et de ses compléments s'il en a.
Ouh, ouh, c'est moi, le pré-di-cat! Le prédicat, le prédicat ah oui c'est moi!
Non mais je rêve, peuvent pas dire le groupe verbal ou le verbe et ses compléments, ils ne vivent pas dans le même monde que nous ces gens, c'est pas possible!

Et la forme, hein la forme, parlons-en! Nous sommes désormais obligés d'imprimer nos programmes parce que le ministère a décidé qu'il ne nous les enverrait plus. OK, soit. Mais au ministère, ils n'ont pas été foutus de mettre un gars sur la présentation du doc sur internet. Donc si comme moi, sur le site du bulletin officiel, tu ne passes pas par la page d'accueil, tu ne gagnes pas 20 000 francs, tu vas directement dans la partie consacrée au cycle 3 et bien là quand tu imprimes avec le bouton ad hoc et bien tu te retrouves avec un document tout merdique. Parce que le seul endroit où il y a le lien vers un document pdf, il est sur la page d'accueil (et encore, là c'est un document global avec les programmes de tous les cycles). Du coup, pour ce doc, y'a pas un gars qui a pensé à mettre des sauts de pages à bon escient, y'a pas un gars qui s'est dit "Tiens, je vais mettre une petite numérotation avec des chapitres, des grands I et des II et III, des petits 1), 2), 3), des A. et des B. et des a. et des b." NAAAAAANNNNNN! Tu ne peux même pas te fier aux trucs écrits en gras ou aux sauts de lignes parce que des fois ça signale un nouveau paragraphe et puis des fois non, c'est juste parce qu'ils voulaient mettre un mot un valeur, des fois t'as des sauts de lignes avant un nouveau paragraphe, avant de passer à une nouvelle matière à enseigner, et puis des fois non. C'est comme ça, c'est du boulot de sanglier, les mecs qu'ont écrit ça, c'est des sauvages, y'a pas de règles. Déjà tu te fais chier à essayer de comprendre en quoi ces nouveaux programmes sont nouveaux, passées les 3 premières pages qui t'en expliquent l'esprit qui déjà ne sont pas non plus renversantes, mais en plus pour bien t'emmerder, on t'envoie imprimer un document tout pourri quasiment tapé au kilomètre avec des saloperies du type entête d'un tableau à 1 cm du bas de la page, comme ça c'est bien pénible à lire.
Alors dans les programmes, ils te font la part belle à la maîtrise de l'outil informatique dès l'élémentaire mais ça ne gêne personne de permettre l'impression d'une bouse pareille. Moi je n'sais pas là, je n'sais plus...

Lire la suite

Quart d'heure de célébrité

Publié le 2 Février 2016 par KRo

Aujourd'hui il y a eu ce petit CP qui frappe des CM2 parce qu'ils le regardent, psychopathe en herbe, tu lui parles il a des absences, il regarde devant comme s'il dormait les yeux ouverts comme le lapin nain de mon frère.

Il y a eu aussi Désyré auquel j'ai fait une petite séance de psy de 30 min après l'avoir assaisonné parce qu'il avait encore frappé un gamin de sa classe :
- Tu le sais Désyré que la violence mène à la tristesse, hein? (moi en mode maîtresse Yoda). Oui il le sait Désyré, son père a pris une balle perdue dans un règlement de compte il y a 3 ou 4 ans et depuis sa mère ne s'en est pas remise, et lui fait tellement de cauchemars qu'il doit prendre des cachets pour dormir ... à 9 ans.
- Oui, mais j'ai les nerfs parce que j'ai peur parce que y'a des gens qui menacent ma mère de mort.
Il a entendu sa mère le dire à la psy, alors forcément Désyré il n'est pas tranquille.
- Et puis ce qui m'inquiète aussi c'est quand ma mère elle fait des crises.
- Des crises?
- Oui, la nuit elle à la mains qui se tournent et les yeux aussi, elle fait comme de l'épilepsie quand elle est stressée. Alors moi je dois l'aider, lui mettre de l'eau sur le visage, lui enlever la couverture.
- Mais elle crie?
- Non elle bouge beaucoup.
- ??
- Parce que je dors avec ma mère. Parce que j'ai pas de lit.
- Mais ton grand-frère et ta grande sœur, ils sont plus grands eux, ils ne peuvent pas s'en occuper eux? Toi t'es petit, c'est trop pour toi de gérer ça.
- Ma sœur, elle prend des cachets aussi alors quand je la secoue elle n'se réveille pas. Et mon frère, il a trop peur. Après il l'a met dans la voiture et il conduit à 200, il grille tous les feux et tous les stops.
Là j'ai tenté un couplet sur la dangerosité de la situation et l'idée d'appeler le SAMU mais bon j'ai vite arrêté parce qu'il n'était pas réceptif sur le sujet le môme.

Ensuite, il y a eu la maman de Manu qui est venue me voir et m'a fait écouter, trop contente de m'impliquer dans leur petit jeu de massacre, un message sur son répondeur dans lequel le papa de Manu qu'elle ne peut plus blairer et c'est bien réciproque, lui disait que c'était moi sa "chère directrice" qui avais fait des bleus à son fils vendredi avant qu'elle ne le récupère, et qu'elle n'avait qu'à voir avec moi vu qu'on faisait sans doute "des bouffes ensemble et même des trucs bizarroïdes, des trucs entre femmes bizarroïdes".

Ma journée n'était pas pourrie, pourrie, mais pour le moins déconcertante et puis j'ai été à mon cours de step. Et à un quart d'heure de la fin, le prof s'est viandé en s'explosant la rotule. Et là, d'autres clients m'ont demandé si je voulais bien monter sur la scène pour finir le cours. Et donc, hop mon quart d'heure de gloire, autant vous dire que, comme Diam's avant de mettre les voiles, dans ma tête ça a fait : "Laisse moi kiffer la vibes avec mon step, j'suis pas d'humeur à c'qu'on m'prenne la tête, j'ai mes soucis donc s'il te plaît arrête, laisse-moi kiffer la vibes avec mon step ouais ouais ouais ouais". Je me suis ré-ga-lée! Trooooooop bon! 

Quart d'heure de célébrité
Lire la suite