Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Les enfants en sucre

Publié le 27 Novembre 2013 par KRo

Les enfants en sucre sont un véritable fléau pour l'école élémentaire. Attention je ne parle pas des enfants qui ont une maladie avec des précautions à prendre ou des médicaments et pour lesquels il faut adopter des comportements un peu spécifiques pour qu'ils puissent avoir une scolarité la plus classique possible. Ah non, ceux-là, parfois ils nous demandent beaucoup de vigilance mais en règle générale les parents font tout ce qu'ils peuvent pour que leur enfant apprenne à vivre le mieux possible avec sa maladie et du coup, ils sont plutôt d'accord pour tous les projets dans la mesure où on s'organise.

Non, je vous parle du problème des enfants en sucre, ceux qui ne viennent pas à l'école parce qu'ils risquent de fondre les jours de piscine, ceux dont la santé est si fragile qu'aucun médecin n'a écrit nulle part qu'ils ne devaient pas aller à l'école une fois le traitement amorcé mais qui n'y vont pas quand même parce qu'on ne sait jamais (on ne sait pas quoi non plus, mais est-on jamais assez prudent ? Mystère …), ceux qui ne peuvent pas monter dans un bus parce qu'il risquent sûrement de se casser et ne peuvent pas partir en classe transplantée qu'elle soit verte ou blanche ou chamarrée, parce qu'il y a sans doute risque de dissolution!

Ceux-là, ces enfants en sucre là, je ne comprends pas, bizarrement ils ont toujours un parent à la maison ou bien un grand-parent disponible pour les garder et à la moindre occasion ils sont empêchés d'aller à l'école. Non mais c'est vraiment ça, empêchés, parce que la mèche au nez ça n'a jamais gêné aucun gosse qui avait envie de se trimbaler sans blouson dans la cour et la toux ne les a jamais fait couler à pic. Les gosses ça les botte de se foutre à l'eau avec les autres ou de dormir dans le même dortoir, et même s'ils n'ont pas très envie au départ ou qu'ils ont la trouille, ils sont tellement contents de l'avoir fait ensuite que ça vaut le coup! En plus c'est dans des dispositifs super cadrés, avec des gens en qui on peut avoir confiance. Alors oui, les accidents ça arrivent, oui c'est vrai et dans ces cas là c'est terrible, mais bon même le gosse de 10 ans qui s'endort en câlinant le lobe de l'oreille de sa maman en guise de doudou, même celui-là un jour ou l'autre en traversant la rue il peut se faire renverser! Même le gosse auquel on donne des chips pour son goûter parce qu'on ne veut pas le frustrer bien qu'il soit déjà obèse à 7 ans (ceci expliquant cela), même lui un jour ben il peut se prendre un portail sur le pied, tomber dans l'escalier ou se faire mordre par un chien (et pourtant tout cela arrive aussi à des gens très bien!)!

C'est quand même horrible d'être élevé par des parents qui vous font croire que vous n'êtes qu'une espèce de merde incapable d'affronter la moindre difficulté, qui vous supposent incapable d'essayer de faire ce que les autres enfants de votre âge font, c'est affreux!

Qu'est-ce que ça veut dire de les élever dans du coton comme ça, leur parents leur prémâchent la bouffe aussi pour éviter qu'ils usent leurs dents?

Oh punaise, les gosses ils rentrent avec un bleu, c'est inadmissible, un trou dans le pantalon, c'est un scandale et si c'est parce qu'ils ont été poussés dans la cour alors on frôle le procès, et vas-y que je vais porter plainte,et vas-y que je vais te choper l'autre môme sur le parking pour lui faire ça fête moi qui ai 20, 30 ou 40 ans de plus que lui!

Ces parents-là mettent tout en oeuvre pour que leur enfant devienne une grosse moulasse d'adulte complètement assisté, qui a peur de tout et qui va chialer dès qu'on va le secouer un peu : quel avenir! ça fait envie une société peuplée de grosses moules gnan gnan, on en rêve!

Enfin une chose est sûre: les enfants en sucre ont des parents en bois.

Lire la suite

Et la pauvre gosse dans tout ça?

Publié le 20 Novembre 2013 par KRo

Nous avons une élève qui lundi n'est pas revenue de chez sa mère où elle était pour le weekend. Des parents qui se déchirent depuis des années, récupérée par son père en juillet, il l'a donc inscrite dans notre école en septembre.

Alors, bien entendu, le père est hors de lui, police, gendarmes et tout le toutim, moi il m'est apparu très très énervé mais bon je suppose que la situation n'est pas très agréable pour lui donc je lui trouve quelques circonstances atténuantes. Mais alors la mère, je l'ai eue au téléphone 4 ou 5 fois en 3 jours et elle est carrément bizarre : hyper agressive, me disant que sa fille est en crise, que l'école n'est pas la priorité actuellement, que d'abord l'école n'a pas su voir que sa fille allait mal alors que j'essayais de lui expliquer qu'à l'école justement ça se passe bien et que pour sa fille c'est peut-être le meilleur endroit où être si en dehors elle est l'enjeu de parents qui s'étripent. Toute cette introduction (oui je sais c'est long, mais il fallait la mise en situation) pour dire que hier matin quand je l'ai rappelée puisque sa gamine n'était toujours pas là, elle m'a dit, entre autres conneries donc vous l'avez compris, grâce à ma magnifique mise en contexte précédente :

- J'ai vu des professionnels qui m'ont dit que vous pouviez envoyer les devoirs et les leçons à ma fille, parce que comme c'est important l'école, comme ça ils la feront travailler.

- Mais QUELS professionnels madame?

- Des professionnels que j'ai vu hier.

- D'accord mais des professionnels de quoi? Non parce que des majorettes professionnelles ou des footballeurs professionnels c'est bien mais je m'en fiche un peu de leur avis sur la question voyez ...

- Des professionnels de l'assistance sociale qui m'ont dit que vous pouviez le faire!

- Ah ben non, on ne fait pas ça parce que l'école ce n'est pas que ça, la classe ce n'est pas des leçons et des devoirs et puis on ne peut pas lui envoyer des leçons et des devoirs sur des choses qu'elle n'aura pas travaillées en classe.

- J'essaye de faire au mieux pour ma fille, donc vous pourriez faire vous aussi ce qu'il faut pour son bien-être, c'est le médecin qui m'a dit que vous pouviez le faire. OUOUH, j'ai peur d'un coup, le médecin suprême, le grand médecinator, chef de mon monde et supérieur hiérarchique direct qui a droit de vie ou de mort sur moi, c'est de lui qu'on parle là? Angoisssssssse.

- Et bien c'est bien mais votre médecin il n'est pas enseignant donc il ne sait pas ce qui peut ou non se faire.
(...) Par ailleurs si votre fille doit être absente de l'école, j'ai besoin d'avoir un justificatif écrit qui explique pourquoi.

- Vous êtes bien insistante (oui ça c'est parce que ma démonstration sur "elle doit venir à l'école" et sur "si elle vient pas je veux un justificatif écrit" je le lui ai reformulé plusieurs fois), je vous signale que je fais ce qu'il faut auprès des avocats et des juges pour que rapidement je récupère ma fille, alors si vous devez vous couvrir avec un papier pour démontrer que vous faites ce qu'il faut pour ma fille je vais vous l'envoyer.

- Ah mais non madame, ce n'est pas moi qui me couvre, je n'ai rien à démontrer moi, c'est mon travail, c'est vous qui vous couvrez en m'envoyant ce document, parce que quand vos avocats et vos juges vont me demander des explications sur l'absence de votre fille c'est ce papier là que je leur donnerai, sinon il n'y aura aucun justificatif, donc vous devriez vous adressez à moi sur un autre ton je crois.
( ... )



Hier aprem elle m'a rappelée pour me dire fièrement qu'elle avait un certificat du médecin qui indiquait que sa fille devait "se tenir éloignée de l'école pendant quelques temps". Ah ben celui-là, s'il existe, je veux bien le voir, il ira rejoindre celui qui disait que l'enfant serait absent car malade 2 jours plus tard et ceux qui justifient les mercredites (maladie qui empêche tout trajet vers l'école les mercredis matins, répandue dans certaines familles mais heureusement bien circonscrite, la pandémie n'est pas pour demain, ouf!) ou encore celui qui disait que l'enfant devait sauter une classe. Eh oui, il y a des brebis galeuses dans l'enseignement, mais parmi les médecins aussi, chaque profession a son lot, enfin je dis ça, je dis rien, la petite après tout elle a peut-être besoin de se tenir éloignée de l'école où tout se passe bien et où elle a des copines et il est préférable qu'elle reste toute la journée avec sa mère névrosée.

Après elle m'a rappelée pour avoir mon nom (ouf pas mon matricule, j'ai eu chaud!)

Ah et puis après elle m'a re-rappelée parce qu'elle n'avait pas l'adresse de l'école. Pas sûr que ce fameux certificat m'arrive finalement ...



Et ce matin, elle me rappelle :

- J'ai reçu un coup de fil de la gendarmerie et ils m'ont dit que vous pouviez m'envoyer les leçons et les devoirs par internet.

Oh putain la vilaine, c'est qu'elle insiste en plus! Rebelote sur les explications, l'école, l'assiduité gna, gna, gna.

- (Me prenant de haut à nouveau) Alors je peux rappeler les gendarmes pour leur dire que vous ne voulez pas le faire!

- Oui allez-y je vous en prie, comme ils m'ont déjà appelée lundi à votre propos il n'y a aucun problème.



Bon demain qui sait, peut-être aura-t-elle parlé à François (le pape ou bien Hollande au choix) et alors peut-être que lui aussi voudra m'ordonner d'envoyer les leçons par internet, mystère ...

En tous les cas, elle a pas sorti le cul des ronces la gosse! Pauv' gosse!

Lire la suite

1000, c'est la fête

Publié le 18 Novembre 2013 par KRo

1000 visiteurs uniques en cumulé depuis l'ouverture de mon blog, c'est pas génial ça? Ça ne veut dire pas dire que 1000 personnes différentes ont lu mon blog ni qu'on peut tromper 1000 fois 1000 personnes, euh ... non 1000 fois une personne ... euh ... enfin bref, ça veut dire qu'il y a eu 1000 fois des gens pour venir lire un ou plusieurs de mes articles. C'est chouette non?!

Ouaaiaiaiaiaiaiais, moi je trouve ça chouette "Go KRo, go KRo, yeah!", en plus quand je regarde les stats (oui je suis accro aux stats proposées par overblog, j'adore regarder le nombre de lecteurs par jour, même si je ne regarde quand même pas tous les jours) et donc, je peux aussi voir le "top des provenances" des lecteurs, et du coup j'ai pu voir que certains ce mois-ci m'ont lue non seulement depuis les Emirats mais depuis la Suisse, l'Algérie et le Canada, c'est pas dingue?

VIVE MOI! Allez hop, danse de la satisfaction personnelle : "People of the world, spice up your life, aaaaahhh", "Donne-moi ton cœur baby, ton corps baby, donne-moi ton bon vieux funk ...", "Hey... ya, hey ya ah ..." , remix perso de chansons joyeuseusement insouciantes qui me viennent en tête, bougeage de boule, "shake it shake shake it, shake it" allez, allez, danse débile avec les bras façon Joey Tribiani pour finir avec les mains jazzy ... yeah!

Moi quand je vois comme provenance un google.autre chose que fr, j'ai l'impression de recevoir une carte du nain de jardin d'Amélie Poulain, troooop bien! Alors merci à celui qui a voyagé du Canada aux Emirats en passant par l'Algérie et la Suisse pour son boulot et qui a été le mois dernier en Espagne et en Tunisie, (oui je suis mégalo mais quand même je me doute que je ne suis pas encore aussi célèbre que Beyonce!)

"Who runs the world? Girls!" (and above all me of course!)

Lire la suite

Como se llama la mama de Pedro ?

Publié le 17 Novembre 2013 par KRo

Bon voilà à peu près l'étendue de mes connaissances en espagnol, ah non il y a aussi Todas las promesas de mi amor se irán contigo me olvidarás me olvidarás, junto a la estacion yo lloraré igual que un niño porque te vas, porque te vas, bon avec ça je ferai pas un discours à la Fidel mais en revanche j'ai pu inscrire deux ninõs (Ich bin bilingue), qui eux parlent uniquement l'arabe et l'espagnol! Alors c'est bien, ils arrivent en cours d'année, déjà pour les enfants c'est toujours difficile et ils parlent pas la langue en plus. Alors je les inscris, grâce à une amie de la maman qui parle un peu le français (à peu près aussi bien que moi qui parle le turc mais uniquement sous la torture) et oui, pauvres gosses, il faut bien les scolariser ces mômes ... et je suis gentille et souriante pour pas trop les effrayer, tout en leur disant que ça va vraiment être dur dur pour eux ... mais bon ils parlent pas la langue alors je pourrais leur donner la recette de la crème pâtissière, ça leur ferait le même effet je pense.

Ensuite, j'appelle l'inspection pour savoir si par hasard il n'y aurait pas, pas trop loin dans les environs, des cours de français pour la maman qui est en demande mais qui n'est pas motorisée (j'adore cette expression, je visualise bien la maman juchée sur des petites roues à pneus, se déplaçant en pétaradant comme une mobylette, ça me plaît) et là, le conseiller péda m'explique que non, non, je ne peux pas inscrire les enfants comme ça, parce qu'à partir du CE1 on considère que le "bain de langue" n'est pas suffisant pour apprendre et que la famille doit contacter l'ENAF (une sorte d'institut qui fabrique du pâté et dispense des cours aux allophones - i.e les gens qui comme Nabilla ne maîtrisent pas la langue mais ne sont pas obligés d'avoir des cheveux pour essayer de l'apprendre - ). Bon, bon, bon, je m'en vais expliquer ça à la maman qui n'est toujours pas plus motorisée et l'ENAF le plus proche n'est pas tout près. Alors elle s'en retourne avec les coordonnées glanées sur internet et toutes mes jolies mimiques accompagnant le dressage d'une jolie petite bûche à la crème et mon discours sur le fait que les petits doivent passer des tests pour savoir si par hasard il ne leur serait pas profitable de passer quelques temps dans une CLIN (classe d'initiation pour non francophone) avant d'être jetés dans la fosse aux lions de l'école.

Ensuite de mon côté j'ai cherché quelles sont les gentilles collègues qui ont le bon niveau de classe et le bon aloi de parler l'arabe ou l'espagnol pour pouvoir leur annoncer que j'allais leur coller du boulot en plus pour préparer leur classe du coup. Et puis on a attendu ...

Mais en fait on n'a pas attendu longtemps, au bout de 4 jours, message sur le répondeur de la dame de l'ENAF qui voulait me parler et 2 heures plus tard, j'avais même pas eu le temps de rappeler, la maman elle revenait avec un papier magnifique indiquant trois possibilités mais une seule cochée :

1) les enfants ne relèvent pas d'une CLIN : PAS cochée, donc ils sont bien dans la cible.

2) il n'y a plus de place actuellement dans les CLIN : PAS cochée non plus, donc c'est tout bon.

3) la famille habite trop loin pour scolariser les enfants en CLIN : VOILA, celle-là elle est bien cochée! Euh, je l'ai pas dit moi en début de semaine que la dame elle était pas motorisée, y'a personne qu'écoute ou quoi?! Bon voilà, on est bien avancés avec ça! Et puis bien sûr pas l'ombre d'un petit dossier avec des pistes pour aider les enseignants à faire le boulot hein, pas un kit d'accueil ou je ne sais quoi "Les mille et une astuces pour faire la classe à 26 gamins qui ont déjà 5 niveaux de capacités différents et à celui-là en plus qui comprend rien à la langue mais à qui faut quand même faire comprendre les spécificités de la crème chiboust comparée à la crème diplomate". Rien! Que dalle: Demerden sie sich !

Ça valait bien le coup de faire chier cette pauvre maman pour qu'elle trouve le moyen d'aller emmener ses mômes jusqu'à l'ENAF et tout le toutim. En France, on n'a pas de pétrole mais on a des idées, ok, mais pas trop de suite dedans quand même, faut dire ce qui est!

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 > >>