Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
makarotte.com

Glouglou boude

Publié le 20 Janvier 2016 par KRo

Glouglou c'est le nom qu'Astérix et Obélix donnent aux dindons et moi j'ai récemment décidé qu'il irait bien aussi à l'Homme Grenouille, notre maître spécialisé G dont j'ai déjà parlé dans un article précédent, celui qui a un œil qui surveille le barbecue pendant que l'autre vérifie qu'il y a bien de la moutarde dans le frigo.

Et bien figurez-vous que Glouglou, en plus de son inefficacité notoire, est capable de bouder! Le détail utile au boulot donc!

Attention, ce n'est pas qu'il soit furieux et contienne sa colère en ne nous adressant pas la parole, ça non, je comprendrais, étant moi-même une possible adepte du fait (mais bon me concernant c'est une mesure de salut public, c'est ça ou je saute à la gorge de la personne en face dans ces cas là, donc mieux vaut que je me taise). Non, non, c'est qu'il boude, vraiment. Il a au moins 55 balais mais il boude, ououououh pas beau ça!

Le gars il est censé venir toutes les semaines à heure fixe pour prendre un charge un gamin de l'école (1 sur 325 je pense que ce n'est pas avec nous qu'il remplit son agenda hein, quoi que ... le temps qu'il vienne, en zigzag, qu'il fasse un créneau et tout et tout, même si je vous le rappelle il est aidé par le fait qu'il puisse avoir un œil dans chaque rétro, ça lui prend peut-être un temps certain). Or depuis le début de l'année il se ne se pointe pas chaque semaine et n'arrive pas toujours à l'heure. Autant vous dire qu'avec un féroce comme Manu qui lundi encore hurlait "Ta gueule, ta gueule, j'en ai rien à foutre!" comme un possédé en se débattant et donnant des coups de pieds, allongé sur le sol du couloir, un tant soit peu de cadre et de régularité sont le minimum requis, c'est contenant comme on dit chez nous. Et bien Glouglou, lui, ça visiblement ça faisait partie des cours qu'il a loupés quand il faisait sa formation : rien à cirer de la contenance, t'as qu'à voir la sienne, elle n'est pas terrible.

L'autre jour, il ne s'est carrément pas pointé. Donc, un peu saoulasse, ma collègue Mme Madonna Cédepé, décide d'appeler l'inspection. Moi je dis Banco, y'a un moment où y'en a marre de se laisser chier dans les bottes par un type qui ne sait pas viser en plus. Dix minutes plus tard, le voilà qui rappelle, ouh la la, il n'était pas content dis, on l'avait mis dans l'embarras, et ouh la la, il trouvait que ce n'était pas une façon de faire, qu'il nous avait prévenu qu'il serait en réunion ce matin là et qu'en plus on aurait pu l'appeler sur son portable.
Alors là, je me suis délectée : il n'est pas content? Mais la maîtresse, avec Manu-le-furieux qui est en mode "Ma parole on m'a encore menti, je suis censé sortir de la classe là, tous ces salauds me l'avaient promis alors je vais me jeter contre les murs jusqu'à ce qu'on vienne me chercher" pendant 45 minutes, elle n'est pas dans l'embarras, elle? Et non, non, tu ne nous avais rien dit mon pote, ni à moi ni à elle, je veux bien entendre que tu l'as dit au gamin mais ça me fait une belle jambe, tu vois dans quel état il est le gamin, enfin non, tu ne le vois sans doute pas, mais vraiment tu le sens fiable à 100% le gosse, tu lui confierais les clefs de ta caisse, oui? non? Y'a pas un truc qui te fait tilt? Et enfin, enfin, on t'a mis dans l'embarras en appelant l'inspection plutôt que sur son portable mais franchement tu nous prends pour des quiches? tu crois qu'on s'est loupées? Quand tu me dis "Bon l'incident est clos mais je voulais le signifier" , tu crois vraiment qu'on tremble? Mais mon gars, un joli petit coup de pute comme ça, c'est une perle, c'est beau, c'est un joyau, ça s'admire, ça se contemple par œillades furtives mais gourmandes. Comme dirait Manu : "Jamais de la vie, ma parÔle, on aurait voulu t'appeler sur le portable!". Alors quoi, tu vas filer droit devant maintenant qu'on t'as mis un peu le feu au froc?

Ben lui non, il a préféré commencer par bouder, il a dit que si c'était ça, il ne viendrait plus.
Hé,hé,hé, on est où là? Si tu veux bouder, fais-le le weekend, on n'est pas là pour se lécher la tronche mon con, on est là pour bosser. Alors l'incident est clos, l'incident est clos ... d'accord, mais ramène tes miches à l'heure la prochaine fois parce que ma collègue et moi nous pourrions bien nous laisser tenter par le Super Banco! Allez, tous avec moi : Super! Super! Super! à toi le xylo : ting ting ting, ting.

Lire la suite

Sobriété

Publié le 16 Janvier 2016 par KRo

L'autre matin, au cours d'une séance de vocabulaire, une élève me propose la phrase : Il était vêtu de façon sobre. Alors vas-y on cherche, on explique le sens dans la phrase puis l'autre sens de sobre, très bien, tout le monde note, on passe au mot suivant.

Un peu plus tard dans la matinée, un élève qui avait fini ses exercices de maths vient me voir et me dit :
- Toi maîtresse, tu es sobre. (Ni exclamative, ni interrogative, juste une petite déclarative comme ça, ça m'a perturbé, où est-ce qu'il voulait en venir?)
- Euh ??? Ben oui.

Et puis 5 minutes plus tard son copain avec lequel il discutait parce que lui aussi avait fini ses exercices et avait le droit à un temps tranquille en attendant le restant de la classe, m'aborde alors que je passe à côté de lui et me dit, avec un grand sourire :
- Maîtresse tu bois?
Mais enfin, mais qu'est-ce qu'ils ont tous? Quelqu'un a diffusé des photos compromettantes ou quoi? Un film circule sur lequel je chante "Femme des années 80" mon t-shirt à la main virevoltant gaiement en tourniquet au dessus de ma tête? C'est bizarre tout de même ...
- Euh ... je bois ... euh c'est à dire, oui ça m'arrive, je peux boire un verre de vin à table ... enfin pas tous les jours hein, quand c'est la fête!
C'est sûr que pour apprécier le troisième degré des paroles de "Femme des années 80", tu peux pas être sobre, toi aussi faut que tu aies vu passer des degrés.

Le môme, il avait l'air outré, j'étais hyper gênée, mais je n'allais pas non plus lui mentir éhontément. Ça se trouve, il est rentré chez lui et il a dit : "Eh tu sais quoi papa, la maîtresse, elle boit!"

Lire la suite

La tante en faute

Publié le 3 Janvier 2016 par KRo

Je commence cette année avec une histoire qui m'est arrivée le vendredi des vacances à 14h. J'allais en classe et je me fais arrêter dans le couloir par le directeur du CLAE qui m'informe qu'un bruit court parmi les CM2 : un gamin de ma classe aurait révélé en secret (tout de suite ébruité et colporté) à un autre qu'il aurait couché avec sa tante.

Yeurk!

Passé le dégoût qui hérisse les petits poils le long de la colonne vertébrale puis le ras-le-bol qui crie "NAOOOONN, je veux passer des vacances tranquilles!" dans la tête, je décide d'en parler avec l'enfant à la récré.

Je le garde en classe sous un prétexte banal et fallacieux et une fois seuls, je commence à lui parler de ce qui s'est passé le midi :

- Tu sais pourquoi je voulais te parler?

- Oui, c'est parce que je me suis bagarré avec Ben.

- C'était à quel sujet?

- Je lui ai dit un secret et il l'a dit à tout le monde.

(Ah merde, punaise, c'est pas vrai ...)
- Ah et c'était quoi ce secret?

- Je l'ai pas encore dit à mes parents, alors c'est pour ça que je voulais pas trop en parler.

(Ah merde, punaise, c'est pas vrai, merde ...)
- Mais il est si important que ça ce secret?

- C'est à dire qu'avec ma tante (Naoon, pas la tante, non, merde, merde, chier, c'est pas possible ...), on s'est fait des bisous et ...

Allez, bonjour la déposition à la gendarmerie, je me lève pour aller chercher l'air de rien de quoi noter ce qui sera le contenu de mon signalement pour enfant en danger et là j'ai un éclair de lucidité géniale :

- Elle a quel âge ta tante?

- 10 ans et demi.

Et là : VIVA LAS VEGAS!

J'étais trop contente! Je l'ai laissé filer en récré et j'ai appelé le gars du CLAE pour le prévenir. Trop chouette!

Lire la suite

Bonne année 2016

Publié le 3 Janvier 2016 par KRo

Ça y est on en a fini avec 2015, anus horribilis à certains points de vue, surtout celui sombre et poilu.

Place à 2016!

Alors je souhaite à tout le monde une très belle année 2016, et en particulier à tous ces mômes affublés d'un prénom immonde que l'on peut voir passer dans nos classes. Allez, bonne année à L'éclatante (dit L'éclate), à Sorry, à Brian-Bonheur (savourez le trait d'union du prénom composé c'est pas comme dans Ricky ou la belle vie), à Tibé, à Clitis (dont les parents étaient fans du fameux Clitis Woude), à Clitorine, à Vagini et j'en oublie. N'hésitez pas à m'envoyer ceux que vous avez pu relever sur vos listes d'appel.
Oui les enfants, la vie parfois c'est pas d'la confiture et parfois même c'est une belle tartine de merde!

Lire la suite