Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
makarotte.com

Je suis endiarrhée

Publié le 12 Février 2015 par KRo

On demande aux parents de nous prévenir quand leurs enfants sont absents, l'idée c'est que le jour où un gamin est absent, les personnes qui en sont responsables aient une idée de là où il se trouve. C'est à dire que si le gosse s'est endormi au fond du bus qui est garé dans le hangar du transporteur pour la journée entière ou s'il s'est fait renverser par une vieille sur le chemin de l'école, il est de bon aloi que quelqu'un s'en inquiète avant la fin de la journée.
On demande donc aux parents de nous prévenir d'une façon ou d'une autre, ensuite, viendra le temps de justifier l'absence par un petit mot, une petite ligne dans le cahier de liaison indiquant que le gosse était malade nous suffisant amplement. Dans mon école, nous avons même préparé des petits billets d'absence pré-remplis, c'est dire que ce qui nous intéresse c'est juste la date, un mot ou une phrase pour le motif et la signature. Le reste on s'en fout.

Mais si certains parents sont très au clair là-dessus et n'abusent pas, d'autres sont plus fouillis dans leur tête et ont même quelques tendances paranoïaques. C'est ainsi que régulièrement, sur le répondeur de l'école que j'écoute avec attention tous les matins, j'ai droit au descriptif de tout ce que Matthieu a vomi pendant la nuit ou au détail avec les morceaux de ce qui a pu sortir des orifices de Laura. Un vrai délice à 8h30!
Je pense sincèrement que certains ont l'impression d'être plus crédibles s'ils m'ont bien donné tout plein de détails, ça les rassure sur le fait que leur gamin est absent au moins un jour par semaine mais que ce n'est pas leur faute, c'est la faute à la dysenterie ou au scorbut, ou aux deux mon capitaine.

Et récemment, un message sur le répondeur indiquait que l'enfant était "en diarrhée" ou "endiarrhé", alors avec des collègues on a eu un grand débat sur le sens de ce message (oui nous aimons les grands débats philosophico-littéraires) :

  1. l'enfant était-il en diarrhée comme on est en communication? "Ah oui, non, non, je vais devoir vous prier de bien vouloir rappeler, oui parce que M. Dupin ne peut vous répondre actuellement, il est en diarrhée et à ce que j'en perçois, je dirais qu'il en a pour un moment. Ouiiiii, merci d'essayer de le rappeler ultérieurement!"
  2. ou bien l'enfant était-il comme enrhumé? mais là tout à l'intérieur et entouré de sa diarrhée? Punaise si c'est ça, c'est tout de même drôlement visuel comme adjectif. Si je suis endiarrhée, ça veut dire que tel un nourrisson, la merde visqueuse et collante m'est remontée jusqu'en haut du dos, y'en a partout, le seul truc qui me sauvera après avoir utilisé des tonnes de coton ou de lingettes et avoir jeté la poubelle loin très loin, ce sera une bonne douche et encore pendant les jours qui suivront j'associerai l'odeur du Mustela à l'odeur de l'horrible bombe humaine que "tu la tiens dans la main", "c'est toi elle t'appartient"!
    Bref, quand tu dis que t'es endiarrhé c'est pas rien hein, c'est bien pire qu'emmerdé, y'a une vraie notion de détresse supplémentaire qui s'en dégage, ou serait-ce ...
Commenter cet article