Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

Chapeau l'artiste!

Publié le 17 Juillet 2019 par KRo

Avant d'écrire cet article, j'ai cherché la date du précédent à propos de Dory, notre nouveau maître spécialisé G. C'était en novembre dis donc! En novembre, il se tâtait pour savoir: "Plouf, plouf, quel sera l'enfant que je vais prendre parmi ceux que je n'ai pas envie de prendre!"

A l'époque il demandait, à répétitions, des nouvelles des élèves pénibles, mais ce n'était pas du tout pour savoir lesquels mettre dans un groupe pour une prise en charge, non non, c'était juste pour passer le temps et me faire perdre le mien. Finalement, il en a vu 3.

Dans l'année. 3 dans l'année. Enfin, plutôt 2 en fait, car il a commencé à en voir 1 à peu près toutes les semaines à partir de mars (hey, le temps qu'il s'organise, t'es bien exigeante toi, t'aurais voulu qu'il le prenne dès la première moitié de l'année, nan mais n'importe quoi vraiment) et les 2 autres de temps en temps, quand les planètes étaient alignées, que le vent soufflait de l'ouest, qu'il faisait la température idéale de 22° et surtout, surtout, évidemment, rappelez-vous, quand il avait une salle de disponible. Et pas les 2 le même jour non, une fois l'un une fois l'autre, nan mais t'as jamais entendu parler du stress des urgentistes ou quoi?!  Ah c'est pas un boulot ça, c'est un sacerdoce, je vous le dis, défiler à genoux sur des petits cailloux pointus à côté, c'est l'extase! 

Enfin, ça se trouve, il est tellement gai comme une porte de prison que peut-être que les petits cailloux pointus ça peut lui plaire, allez savoir...

Toujours est-il que dans sa quête de perfection de sa cagnardise, il m'a bluffée! 

Un matin, il a réussi à ne voir aucun gamin tout en ayant l'air de tout mettre en œuvre pour les voir.

Il a commencé (enfin pas à 9h non plus, hein, vers 9h30, le temps sans doute qu'il se soit un peu échauffé) par aller chercher Pervers Popo, et comme tous les vendredis depuis plusieurs semaines, il n'était pas là. Ah zut et flûte, encore raté, bon, du coup il est allé s'isoler une bonne demi-heure dans sa salle pour se remettre. Oui, ça fait déjà plusieurs semaines qu'il tente de le voir le vendredi et que le vendredi le gamin n'est pas à l'école, quel manque de bol. Du coup il ne l'a encore jamais vu. On tente le jeudi? On appelle les parents? T'es folle ou bien? Ah nan, on s'enferme dans la salle pendant une petite demi-heure et on recale son chakra et puis c'est tout. A la guerre comme à la guerre.

Après il a hésité sur le choix de l'enfant qu'il allait aller chercher, ben ouais tu comprends, chaque vendredi ça lui fout tout son planning en l'air, c'est pas simple. Il est venu me demander plusieurs fois ce que je pensais de ses réflexions et aussi où étaient les salles de classes des enfants concernés et si les classes étaient bien dans leurs salles de classes (oui ça c'est parce que j'ai pucé les enseignants, donc maintenant, hop, t'en a un qui décide d'aller en salle d'arts plastiques ou sous le préau et tac moi je sais immédiatement où il se trouve, je regarde les classes se déplacer toute la journée sur mon écran d'ordi, ça m'occupe vu que je n'ai pas grand chose à faire quand je suis au bureau).

Ensuite, il s'est décidé à aller chercher un gamin, mais manque de bol, entre temps (oui, oui c'était bien la classe qui sortait en défilant devant ma fenêtre au moment où il me parlait), la classe était partie en sport en dehors des locaux. PUNAISE! Mais toute une stratégie élaborée et voilà, foutue, tout à recaler, réinitialisation des chakras et tout le toutim. Une demi-heure.

Après cela, il a décidé d'aller chercher un autre gamin, mais c'était la récréation, et lui, pendant la récréation il fait une pause. Et puis ça tombe bien parce que nous à l'école, comme on a une petite cour on a 2 récréations l'une après l'autre, donc lui, dans le doute, il fait une pause d'une demi-heure.

Puis, il s'est mis en quête de l'élève en question, mais entre temps, la maîtresse avait dû partir parce qu'elle avait un de ses gamins qui vomissait ses tripes dans une autre école, donc elle avait réparti ses élèves juste avant la récré. Là, panique! PANIQUE! Donc il a fallu qu'il s'en remette, puis il est venu me voir, mais moi j'aidais à soigner un gosse qui s'était ouvert la tête donc j'étais un peu occupée. Lui, plutôt que de demander à quelqu'un d'autre, il a préféré attendre, même si en passant un gamin qui rentrait de récré lui a dit dans quelle classe l'élève en question avait été réparti. "Tu es sûr? Tu es sûr? Tu l'as vu dans la cour tout à l'heure à la récréation? Avec Mme Monerot, tu es sûr?". C'était quand même mieux d'attendre ma validation hein.

Et quand j'ai été disponible, que j'ai eu raccroché de mes appels au 15 et aux parents, j'ai confirmé donc. Mais là! Non mais c'est dingue, appréciez la maîtrise ès glande du gars, j'étais ébaubie, il avait tellement attendu que la classe d'accueil du gamin qu'il cherchait, était partie en sport après la récréation sans qu'il n'ait le temps de bouger son fion de l'encadrure de la porte de l'infirmerie dans laquelle je m'affairai.

Magnifique! Magnifique! Ce matin là, je me suis dit que c'était tout de même tout un art!

Commenter cet article

Agnes, la 2eme 17/07/2019 22:30

Toujours toujours plaisir, rire, sourire ou.. Merci!

18/07/2019 01:27

Merci à toi pour ces encouragements.