Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
makarotte.com

Nounou et Boubou

Publié le 29 Juin 2016 par KRo

La nounou dont je parlais à la fin de l'article "Chocolat" après que sa fille a déclaré en classe ne pas avoir le droit de jouer avec des enfants à la peau marron, est revenue puis revenue, puis encore revenue s'entretenir avec la maîtresse au portail le soir. Ma collègue n'en pouvant plus de ce harcèlement me demande de bien vouloir recevoir cette maman avec elle dans mon bureau.

Allons-y gaiement, "Eins Zwei Polizei, Drei Vier Grenadier ...". Nous voici installées. Là Mme Jeanmarie nous explique à quel point elle est contrariée, voire limite haineuse à l'égard de l'école, parce qu'on a forcément dû obliger sa fille à dire devant tout le monde qu'elle lui interdisait de jouer avec les marrons. Revoilà donc ma collègue resituant l'histoire, expliquant comment la petite Marion a spontanément donné la raison de son refus de jouer avec Vaiana, persuadée qu'elle était d'énoncer une évidence.

La mère répond : "De toutes façons je n'en démordrai pas!".
Bon ben alors "Qu'est-ce que vous faites-là? Parce qu'on ne va pas juste vous chanter une petite berceuse pour vous faire plaisir!". On lui explique que nous à l'école, on nous demande d'enseigner les valeurs républicaines que sont la fraternité et l'égalité. Et puis on lui fait un petit couplet sur le conflit de loyauté dans lequel elle met ses enfants, le fait que ça joue sur leur comportement tout ça...

Elle dit "Oui, oui" mais la voilà repartie sur le fait que dans leur famille, ils ont des convictions qu'elle ne veut pas que ses enfants s'acoquinent avec n'importe qui, que ceux qui sont intégrés ça va mais bon les autres quand même, elle, on lui a volé son portefeuille il y a 3 ans et COMME PAR HASARD c'était par une noire alors bon vous comprenez ...

Donc là, en ce qui me concerne, même pas la peine de tenter un "INTEGRÉS? c'est à dire? parce que Vaiana elle est française donc je ne vois pas comment elle peut être plus intégrée voyez-vous?" Ce que je comprends surtout moi c'est que bon si j'avais envie d'avoir un bon discours de quinqua blonde et facho j'irai au meeting de Nadine Morano, je resterai pas dans mon bureau, vous comprenez ...

Ma collègue, elle, elle y croit, elle reprend son bâton de pèlerin :
- Vous avez vos opinions, c'est entendu, mais c'est bien aussi que Marion se fasse sa propre opinion grâce à l'école.
- Ah non! Je ne veux pas qu'elle se fasse son opinion, je veux qu'elle suive la mienne. Je ne veux pas qu'elle finisse voilée et son frère djihadiste.

Ah ben c'est sûr c'est la bonne façon de faire ça, je dirais même plus, c'est la meilleure façon d'y arriver!

Bon enfin, jusque là on ne voyait pas bien pourquoi elle était remontée comme ça Marine et puis elle a ajouté : "Vous comprenez ici tout se sait et maintenant tout le village croit que je suis raciste. Et il n'y a plus moyen de faire un démenti!"

Euh ... un "menti" vous voulez dire plutôt, non?

J'avoue que là, j'étais perplexe, je lui ai même demandé en quoi ça pouvait la gêner puisque c'était bien sa façon de penser. Et bien non, non, non, pour elle, elle peut dire toutes ces saloperies, finir notre entretien en se levant 10 minutes plus tard en disant "Moi je vous le dis, on va tous se faire bouffer en France!" et ne pas vouloir qu'on utilise le mot "raciste" pour être qualifiée. Étonnant non? C'est le mot qui ne lui plaît pas visiblement, le concept, lui, ça va. Donc pour résumer, la dame elle aurait bien voulu qu'on puisse (dé)mentir pour elle, histoire de lui arranger ses casseroles.

Et puis, elle était vraiment très contrariée en fait parce qu'elle est très copine avec "Boubou" (son argument "Y'a bon Banania" a elle sûrement puisque visiblement il n'a pas de prénom ni de nom qui daigne être prononcé en public ce monsieur) et lui, Boubou, avait moyennement apprécié que son fils une fois rentré à la maison lui demande si à son avis il n'était pas trop marron pour pouvoir jouer avec tout le monde. Alors là, Jeannelapucelle elle était choquée. Parce que bon, y'a les bons marrons et les mauvais marrons. Les mauvais marrons c'est ceux qui sont trop foncés et qui risqueraient de déteindre sur sa progéniture, et les bons marrons ben c'est ceux qui sont trop foncés mais bon, c'est des bons marrons ... comme Boubou!

Du coup, comme tout était très clair pour tout le monde, on n'a pas prolongé hein, c'est que "faut pas (trop) parler aux cons, ça les instruit."

Commenter cet article