Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

Vive l'Administration!

Publié le 12 Juin 2013 par KRo

L'Administration de l'Education Nationale est une très grosse dame. Une très grosse dame pour laquelle il est bien difficile de mouvoir tout son corps en même temps. Elle est capable de faire courir ses doigts sur un piano mais la faire bouger, la faire se déplacer, demande toute une coordination, implique de mettre en route tout plein de monde, une armée de petits nerfs, de petits globules ... et des impulsions électriques dans tous les sens ... mais quand tous les curseurs sont bien calés, bon sang la grosse dame elle se déplace comme la Joanna de la chanson de Gainsbourg qui était plus grosse qu'un éléphant mais qui savait danser léger, léger.

Enfin bref tout ça pour dire que lorsque Mme L'Administration s'assoit sur ton dos pour que tu la portes, c'est lourd, lourd et quand elle s'assoit sur ta tête, elle peut t'étouffer, t'écrabouiller ... mais quand elle vient se poser au bout du banc sur lequel tu te tiens, c'est très clair, c'est pour te dire : "Tu vois, tu ne veux faire que ce que tu as envie de faire, comme si ton boulot n'impliquait aucune obligation, aucun devoir juste parce que comme tu es tout seul dans ta classe tu ne devrais rendre de compte à personne, et bien non regarde, si je m'assieds à l'autre bout du banc ... tu décolles!". Et aujourd'hui elle s'est assise au bout du banc sur lequel s'était perchée mon ancienne collègue Jo-la-barjot!

Jo-la-barjot n'est pas la cousine de Frigide, non non, c'est la nana complètement dingue avec qui j'ai été obligée de partager ma classe pendant 6 mois et j'ai vraiment cru que j'allais y laisser ma peau ou en tous les cas ma santé.

Bon et bien elle était partie sans remplir les bulletins, ben oui pourquoi s'emmerder. Or la collègue qui a pris sa place ne souhaitait pas, à juste titre, se taper le boulot, donc pour clore le chapitre sur la barjot, il a encore fallu que j'en parle à l'inspecteur. Et celui-ci, c'était en mars, lui a fait un courrier mais il m'avait dit de ne pas trop y croire. Moi évidemment, cela m'avait mise dans tous mes états, me disant :"A quoi bon faire de son mieux, si quand on fait vraiment n'importe quoi, personne ne semble pouvoir rien exiger de nous!". Et il est vrai que dans cette administration la hiérarchie a tendance à vraiment presser ceux qui tentent de faire les choses bien et à foutre royalement la paix aux brebis galeuses dont on ne sait pas trop quoi faire ou qu'on se refile comme des bâtons merdeux...

Mais c'était sans compter sur la force de conviction que représente le poids de la grosse dame! OUI OUI OUI, ce matin Jo est revenue pour compléter les bulletins avant la fin de l'année. Bon elle n'était pas tout sourire, mais bon elle ne l'était jamais avant, et mon collègue qui lui a ouvert la porte a passé son sac au détecteur de métaux car il craignait qu'elle ne porte une bombe (ce dont elle nous avait menacé en janvier) mais bon, elle est venue!

Je l'ai même laissé finir sa besogne seule car elle n'avait pas terminé au moment où je suis partie ... on verra bien demain en revenant si elle a fini le boulot tranquillement ou bien si finalement, au bout d'un moment elle a décidé de repeindre la salle des maîtres avec ses excréments!

A chaque jour son aventure!

Commenter cet article

VRo 12/06/2013 22:32

Yessssss!! La persévérance a payé, faut rien lacher, non mais!!!