Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

So shocking!

Publié le 14 Mai 2013 par KRo

Aujourd'hui je reçois 2 gamines de CM2 dans mon bureau parce qu'elles embêtent une enfant de CM1 et qu'il y a récidive, genre je t'insulte, je te coince dans les toilettes ... Elles m'expliquent la situation, apparemment cette fois ce sont les copines de la CM1 qui ont un peu cherché les embrouilles ... bref ... le soucis c'est que j'ai dans mon bureau une enfant de 11 ou 12 ans qui en parlant d'une autre enfant me dit des choses du style "elle a un trou du cul énorme", " elle doit avoir la bite qui s'est coincée dans sa gorge", "elle a des grosses lèvres qui sucent", enfin bref tout plein de choses tellement poétiques!!!

Je la reprends "Mais qu'est-ce que tu me dis?", "Mais voyons, comment tu parles?", "Bon ça suffit maintenant!" et j'essaye tant bien que mal de comprendre la situation, de démêler les choses et de mettre fin au problème. Je renvoie les gamines en classe.

Et puis là d'un coup le doute s'installe : Et si cette enfant, grande, déjà plutôt formée, utilisait ce genre d'expressions absolument atroces parce qu'elle sait vraiment de quoi elle parle? Bref, pour en avoir le coeur net, je retourne chercher la gamine et puis je lui pose doucement (oui, oui, dans mon travail je sais être douce, c'est mon travail, c'est comme un peu du théâtre) la question avec plein de précautions. Et là, elle me dit avec un air qui dit "That's so shocking!" que non, non, non, elle dit ça parce qu'elle est énervée, que ce n'est pas chez elle qu'on parle comme ça, qu'elle n'a pas du tout appris ça avec sa mère, parce que sa mère elle est chrétienne (ah ben oui, ça c'est sûr c'est le détail qui change tout, sauf que sa mère la chrétienne elle m'a menacée de mort il y a 4 ans et qu'elle a mis sa main dans la figure du directeur du centre de loisir l'année dernière). Ensuite elle m'a dit que c'est un copain/cousin/voisin qui lui a appris "les choses de la vie" parce que lui il savait tout (c'est sûr que le trou du cul en chou-fleur et la bite dans la gorge c'est vraiment l'essentiel du programme pour un enfant de CM2).

Pour être sûre, sûre que je ne loupais pas un truc j'ai expliqué que ces mots là (il y en avait d'autres dans le même genre) m'avait un peu inquiétée et je lui ai demandé si quelqu'un lui avait déjà fait du mal, l'avait déjà touchée. Et là, elle qui doit peser dans les 90 kg pour ses 1,60 m s'est recroquevillée comme une petite souris et m'a regardée comme si c'était moi qui lui disais des trucs hyper dégueulasses!

Alors bon, j'ai désamorcé, enfin j'espère, en expliquant que c'était mon travail de protéger les enfants contre des gens qui pourraient leur faire du mal et que du coup je préférais poser la question mais qu'on en resterait là.

Et à la récré ses copines/cousines sont venues me voir pour me dire qu'elle était honteuse que j'ai pu lui parler de ça. Punaise, de là à ce que j'ai le père de l'une d'entre elles qui revienne me dire suite à la baffe donnée par sa soeur au directeur du CLAE l'année dernière (et je n'invente rien, la phrase est une véritable citation): "Vous (pas moi hein, vous les autres gens) les enfants vous les violez alors que nous ils veulent une tablette de chocolat à 1 euro on leur achète" avec force mouvements de va et vient des mains du haut vers le bas avec un angle de 45° au moment de dire "violez" ... il n'y a qu'un pas ... pourvu que j'ai réussi à désamorcer suffisamment!

Commenter cet article
C
Ouais enfin, en même temps, si la gamine avait donné une autre réponse, ça aurait donné quoi??? Un coup de fil passé en catastrophe, deux ou trois papiers remplis... et rien de plus... Soyons lucide, l'école, quelque soit le pays dans lequel elle est située, ne fait que refléter la lâcheté de toute une société...
Répondre
S
Ce que tu appelles lucidité, je l'appelle ignorance. Quel autre système scolaire connais-tu à part le système français que tu sembles par ailleurs connaitre très mal?
K
Ah ben non, justement, s'il y a bien des papiers et des coups de fils à passer il y a une vraie procédure à suivre soit des médecins, des constatations, des psy, de la protection de l'enfance ... enfin des choses qui se manient avec précautions, peuvent paraître bien compliquées et bien longues (même si en cas d'urgence un placement peut être décidé dans la journée, j'ai déjà vu faire) mais qui peuvent faire en sorte de protéger l'enfant. Le principe des choses faites "en catastrophe" c'est pas vraiment le principe de notre administration, en général c'est plutôt sa lenteur qui lui est reprochée.
En revanche, et je ne crois pas que ce soit forcément de la lâcheté mais c'est sûr que l'école ne perçoit pas toujours toutes les situations de détresse et sans doute certains enfants souffrent-ils dans leur coin.
On essaye de faire ne notre mieux mais je peux entendre que ce ne soit pas toujours suffisant dans ce genre de cas.
B
brrrrrr....ça me ft des frissons partout putain !!!! bien contente d'être en mode "veille" en ce moment !
Répondre
F
Tu as dû manquer de psychologie. Moi par exemple qui ai fait des études dans ce domaine, je n'aurai pas commis cette maladresse. N'est pas psychologue qui veut, ce sont des années d'étude.
Répondre
K
Certes, certes ... et je me sens toujours bien démunie dans ce genre de cas!
Mais en revanche, j'ai fait un peu de Krav Maga, ça ça devrait m'aider pour recevoir les parents qui ne sont pas contre une baffe dans la gueule et l'achat de tablettes de chocolat anti-viol à 1 euro!