Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

Vieille chouette

Publié le 19 Juin 2015 par KRo

Réunion avec plein de gens bien dont une dame de la CAF.

On a commencé depuis à peine un quart d'heure et on parle du fait que même en sortant du CM2 certains gamins ont besoin de travailler la méthodologie et là, la vieille chouette dit, le plus innocemment du monde : "Oui c'est compliqué la gestion de l'agenda, surtout pour les garçons!"

??? Hein???

Comme j'étais fatiguée et que je n'avais pas du tout envie de faire des efforts, je lui ai fait remarquer que sa remarque était sexiste et j'ai continué à dire ce que j'avais à dire mais la vioque elle, elle a trouvé qu'elle était tout à fait dans le juste et a continué à marmonner "Ah mais si, c'est vrai" comme si on tournait une pub Tipiak et qu'on bouffait des Saint-Jacques.

Un peu plus tard, on parlait difficultés d'orientation en fin de 3ème et la hulotte dit, toujours avec autant de sincérité et de bonne foi : "C'est vrai que certaines filles vont en sections scientifiques et s'y perdent."

Quoi??? Hein??? Mais tu bugges là mamie, va falloir rebooter, ça fait déjà 2 fois. La prochaine on va être obligé de te débrancher! Fais-gaffe un peu quand même.

Bon là je n'ai rien dit, j'ai juste pensé qu'avec des gens comme ça pour s'occuper de l'éducation des mômes ben on n'avait plus personne pour aller porter des pancartes à la manif pour tous!

Ah ça y'a encore du boulot ...

Lire la suite

Grosse morue, vieille qui pue

Publié le 16 Juin 2015 par KRo

- T'as vu comme t'es moche.
- Grosse morue.
- T'es habillée comme une vieille aujourd'hui.
- T'es mal coiffée.
- Bla bla bla ... gnark, gnark, gnark ...

Je suis restée assez calme quand Kévin, sa coiffure de Jules-de-chez-Schmitt-en-face version nazie et son teint exsangue de vampire des Carpates ont commencé à m'insulter parce que je lui demandais un peu sèchement d'arrêter de faire iech pour la ... je ne sais plus mais pas pour la première fois.

Je l'ai fait déplacer, et là il a commencé à mettre son pied sur l'étagère à côté de moi en me narguant avec son sourire de maniaque. Jusque là j'avais géré, j'avais même tenu la classe qui commençait forcément à glousser en écarquillant les yeux et partait en vrille plus du tout au boulot (fuck la géo) mais là, je me suis levée d'un bond et je l'ai translaté jusqu'à la porte vitrée.

Ensuite je lui ai intimé d'arrêter puis ses pieds ont retouché le sol et je me suis reculée en me disant qu'il fallait que je me reprenne. Je l'ai laissé là, il s'est campé sur ses deux jambes bien écartées façon Céline Dion qui pousse son fameux "All by myself anymoooooooOOOOOOre!", moi j'ai fait comme s'il était devenu transparent et j'ai repris la classe : "Alors qu'est-ce que cette station de ski et ce port de plaisance ont en commun à votre avis?".

- T'es toute rouge maintenant.
- T'as pas le droit de me toucher.
- Tu vas voir, mon père il va venir.
- Gni, gni, gni ... raah, yerk, yark ...

Mon karma en a pris un coup là c'est sûr, à cause du gremlins trop nourri après minuit, je vais devoir me réincarner en cloporte ou en truc du genre ... merde.

Bon mais ce soir j'ai écouté pendant 28 minutes une maman me raconter sa vie, ses problèmes, ses difficultés à élever sa fille, sa vie, ses problèmes, ses difficultés à élever sa fille, sa vie, ses problèmes, ses difficultés à élever sa fille, oui parce qu'elle était en boucle et j'ai eu un mal fou à mettre fin à cette conversation téléphonique. Alors peut-être que grâce à cette séance de flagellation, je pourrai me réincarner plutôt en ragondin ou un truc du genre. Au secours! Help! Hilfe! Aiuto! Ayuda! Obladi, oblada, life goes on bra, la la how the life goes on ...

Lire la suite

Fffiuuu

Publié le 15 Juin 2015 par KRo

On prend le bus avec les CM2 pour partir au musée, en cours de route, je me retourne, un gosse bouffe un énorme bonbon quille dégueulasse qui dépasse à moitié de sa bouche. Il a une tête à claques ce gosse. Moi là, arrivée au mois de juin, mais soyons honnête déjà depuis plusieurs mois, je le vois, j'ai envie de le tarter, alors je pense : "Ben faudrait pas qu'il pousse trop mémé dans les orties lui, parce qu'il va vraiment finir par se prendre une beigne ce petit con!"

5 minutes plus tard, je me retourne, un autre gosse a une sucette dans la bouche. Je me déplace, il la planque vite fait entre les sièges du bus. Mais quel crétin celui-là, sa bouche est toute bleue ... crétin, crétin, CRÉTIN!!!

On fait notre visite, ça ne se passe pas trop mal pour mon groupe, mis à part Kévin qui passe l'essentiel de son temps à faire chier ses petits camarades et que je colle donc dans un coin et qui s'endort. En repartant, je dis merci évidemment au guide/animateur, 2 fois même, mais apparemment il ne m'entend pas puisque au moment où je vais fermer la porte après avoir fait sortir tous les élèves j'entends : "ET AU REVOIR MADAME !". Je me retourne, un brin étonnée par le ton qu'il emploie, et là il me gueule "BEN OUI, VOUS PARTEZ LÀ COMME ÇA ET VOUS NE DITES RIEN!". Alors je me rapproche de lui et contiens cette envie violente de lui sauter à la gorge tout en lui hurlant que je n'aime pas trop son ton ultra agressif, je me retiens ... je respire, je souffle, j'ouvre mes chakras.

Kévin me fait chier pour monter dans le bus, je le fais donc monter en dernier, en attendant son tour, lui et sa coiffure des jeunesses hitlériennes consanguines gueulent : "VA TE FAIRE FOUTRE ENCULÉ!" à un automobiliste qui klaxonne dans la rue. Envie de claque dans sa tête.

Cet après-midi, il refuse de sortir en récréation, je le saisis par le poignet pour le sortir de classe. Puis il refuse de rentrer en classe un quart d'heure plus tard, je saisis à nouveau son poignet, il se laisse tomber de tout son poids, je le traîne dans le couloir, il s'accroche aux porte-manteaux, je tire plus fort, il essaye par tous les moyens de m'empêcher d'avancer, je finis par choper sa cheville et le ramène en classe comme ça, un bras dans une main, une jambe dans l'autre.

Ce soir, je suis fffiuuu ... fatiguée. Allez, plus que 3 semaines.

Lire la suite

Tout va très bien madame la marquise

Publié le 31 Mai 2015 par KRo

- Emmerdeuse publique.
- Emmerdeuse publique.
- Emmerdeuse publique.
- Emmerdeuse publique.
- Emmerdeuse publique.
- Emmerdeuse publique.
- Emmerdeuse publique.
Et ça a continué encore et encore pendant plus d'une heure, toutes les 10 secondes environ. Euh en fait il y a eu une vingtaine de minutes où il a continué à le dire mais dans une autre classe, le temps que je reprenne un peu de zen attitude.

- Salope. Tu fais chier.
Ah? Il y a eu également une petite variante, mais ça n'a pas duré, ça il ne l'a dit que deux fois. Après il a repris son mantra.

Il a aussi mis la tête dans la poubelle à plusieurs reprises, ensuite il lui a préféré la poubelle de recyclage qu'il a vidée consciencieusement avant de se la coller sur la tête comme un heaume et de faire plusieurs fois le tour de la classe à quatre pattes. J'avoue je l'ai laissé faire, il faut dire que pendant qu'il avait la tête dans l'une ou l'autre poubelle il s'était tu et c'était plutôt pas mal. Ah oui et il faut aussi ajouter qu'à un moment, alors qu'il passait à quatre pattes avec sa poubelle sur la tête à côté d'un gamin difficile de ma classe, ce dernier a trouvé malin de lui coller un coup de poing dans la poubelle et là le gosse s'est redressé sur les genoux, toujours la poubelle en plastique vert transparent sur la tête et a dit : "Il est fou lui!" en faisant toc, toc, toc avec son doigt sur la poubelle. Elle était bonne celle-là non?

Bon et sinon il s'est traîné par terre, a essayé de me choper les talons pendant que j'étais assise à mon bureau, s'est jeté par terre et s'est cogné la tête sur un pied de table, a rampé à plusieurs reprises jusqu'à la porte et à chaque fois je l'ai rattrapé par le slip tel le grappin géant d'un jeu de foire. J'ai dû aussi le traîner par le poignet, moi tentant de faire classe, lui pesant de tout son corps, façon âne mort, tout ça pour l'empêcher d'aller ramper sous les tables et toucher les pieds de mes élèves.

AAAAHHHH c'était tellement bien, il me tarde d'accueillir encore ce môme dans ma classe la semaine prochaine, trop trop bien, ça n'a pas du tout épuisé mes réserves de calme du jour et ça n'a pas non plus du tout pourri ma journée.

Enfin le bon côté des choses c'est que pendant le restant de la semaine, cet enfant est allé enchanter la vie et la classe d'autres collègues et surtout, surtout, les gens qui s'occupent de ses soins 3h par semaine continuent de trouver que son cas est difficile mais qu'il n'est pas nécessaire de trop se presser pour prévoir plus de soins, plus d'aides, plus de prise en charge. Donc tout va très bien!

Lire la suite

Afficher plus d'articles