Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

Déconfinez-moi

Publié le 21 Avril 2020 par KRo

Déconfinez-moi ...
Oui mais pas tout de suite
Pas trop vite
Sachez me bassiner
M'enfumer
Me faire chi-er
Déconfinez-moi, 
Déconfinez-moi ...

Alors on (n') était (PAS) prêts (du tout, du tout, du tout) pour le confinement et l'école à distance mais alors là, on est dans un état proche de l'Ohio pour préparer le déconfinement. Punaise, le Ministère de l'Education Nationale avec ses recteurs, ses inspecteurs et toute cette hiérarchie bien lourde, c'est quelque chose au niveau organisation, on comprend pourquoi d'habitude ils s'occupent de se chtirlipoter le schmilblick tout seuls de leur côté et pourquoi nous, de notre côté, on bosse dans les classes et les écoles pour faire tourner le bazar. Heureusement qu'on fait comme ça, sinon ce serait la grosse merde en permanence dans toutes les écoles. Les gars (ne nous le cachons pas, ils sont plus nombreux là que dans les classes les gars et puis de toutes les façons, le masculin l'emporte, non?!) sont des bites. D'amarrage ou pas, peu importe, ils sont là et se sentent importants, essentiels et on est contents pour eux mais c'est irritant à la longue.

Le premier mois de confinement, notre hiérarchie nous (les directeurs et directrices) a harcelés à grands coups de tableaux et d'enquêtes quotidiens à remplir pour dans tout de suite, pour dans une heure, en retour de mail et au plus vite, parce que ça les rassurait de remplir des cases. Les profs n'étaient plus dans les écoles, comme ce sont des connards de feignants il semblait évident qu'ils allaient tout simplement rentrer en fusion avec leur canapé donc il semblait urgent de savoir le pourcentage d'élèves injoignables décrocheurs qui n'ont pas d'ordinateur mais peuvent entre 1h et 2h par jour accéder à internet via un smartphone ou une tablette connectée et s'inquiéter de savoir si les abonnements internet des familles étaient illimités de type forfaits ou pas. Et sinon, la récré c'est quand est-ce prévu pour?

Parallèlement à cela, ils nous ont inondés de super idées d'activités à proposer pendant le confinement à nos élèves et de messages qui se contredisaient : "Mettez en place des classes virtuelles!", "N'utilisez pas les outils de réunion virtuelle du ministère, ils ne sont pas pour vous",  "Attention lorsque vous mettez en place des classes virtuelles, il faut respecter la RGPD", "Arrêtez vos classes virtuelles sauf sur le CNED", "Attention, n'utilisez pas tous en même temps la classe virtuelle du CNED", "Faites leur faire des révisions surtout en mathématiques et en français", "Faire leur faire de l'EPS à la maison", "Proposez-leur des activités", "Donnez leur du travail pendant les vacances", "Pas de travail pendant les vacances", "Proposez-leur des activités", "Utilisez ces outils virtuels", "Attention, n'utilisez pas tous en même temps ces outils virtuels", "Ça va maintenant vous pouvez utilisez ces outils virtuels", "Rappelez-vous que ce sont des versions béta ... vous aurez les versions définitives en ... septembre", et surtout n'hésitez pas "Proposez-leur des activités" .... Ils nous prennent pour les gentils organisateurs du monde confiné. Mais on est enseignants bordel, enseignants, nous on veut apprendre des choses à nos élèves, des savoirs disciplinaires et tout un tas de bordel de compétences sociales, pas organiser leur vie à la maison et les épier chez eux comme si on bossait pour l'émission Big Brother. Mais est-ce que lorsque Loana du Loft avait couché avec le mec dans la piscine il s'agissait d'une activité proposée? Moi j'aimerais bien qu'on me dise quand même parce que j'ai comme un doute.

Et depuis hier, alors depuis hier nous sommes passé dans la dimension surréaliste du jour d'après. La préparation post 11 mai. Et là, c'est encore une autre dimension de la connerie. Il y a des grands scientifiques qui étudient les trous noirs et l'expansion de l'univers ou je ne sais quels systèmes au delà de ma capacité de compréhension et bien je suis certaine que s'ils s'attelaient à la compréhension de l'organisation de la pensée dans le système hiérarchique de l'Education Nationale, ils pourraient se mettre à baver : surcharge cognitive, vlan dans ta face!

Deux heures de réunion hier en vidéoconférence miteuse (outils ministériels) avec la tronche de mon IEN en gros sur mon écran, à l'entendre nous demander d'organiser le déconfinement et de lui proposer des plans d'actions mais sans en parler aux parents pour le moment et tout en ne sachant pas clairement quels enfants seront prioritaires mais tout en nous demandant de définir qui, selon nous comme ça parce que c'est bien connu on sait exactement qui bosse où, qui va reprendre le boulot le 11, qui reprendra à temps plein ou pas, qui exactement vit dans des conditions difficiles, qui joue en première base ... Deux heures à nous dire qu'il va falloir qu'on fasse des groupes, peut-être par demi-journées, peut-être une semaine sur deux pour accueillir les élèves, que ce ne seront pas forcément nos élèves, mais ce n'est pas grave puisqu'il n'est même plus question d'enseigner apparemment mais de leur faire faire des putains d'activités, et que de toutes façons pour ceux qui resteront à la maison en attendant il faudra continuer le télétravail. Mais oui bien sûr, faisons donc les deux en même temps, et à quel moment on coud des masques, on ramasse les fraises, on chante pour récolter des fonds pour la recherche, on désinfecte les locaux ... ah si ça on sait, ce sera toutes les 2h!
Par contre pour les masques, là ... mystère, l'inspectrice ne sait pas mais trouve qu' "on fait beaucoup de buzz en ce moment autour de ces histoires de masques". En même temps, il y a 3 semaines elle estimait, concernant les enseignants qui se relaient dans les écoles pour accueillir les enfants des soignants, que "l'inquiétude des volontaires est un ressenti personnel". Un ressenti personnel? Donc les gens qui n'arrivent plus à respirer ou qui en crèvent on en pense quoi, qu'ils sont un tantinet susceptibles? 
Elle a dit aussi qu'il faudra prévoir non seulement des récrés mais des entrées et des sorties échelonnées et que pour le repas du midi on ne sait pas encore ... Euh ... donc dans les enfants prioritaires il y avait les enfants qu'on soupçonne de ne pas bien manger à leur faim chez eux et on va les faire revenir à l'école mais peut-être qu'il n'y aura pas la cantine donc que ce serait mieux qu'on fonctionne par demi-journée, vous vous rendez compte que c'est que de la merde ce que vous nous dites là, ou pas? Apparemment pas...
La question de l'organisation personnelle des enseignants si leurs enfants ne sont pas eux-mêmes de nouveaux scolarisés est restée en suspens aussi, mais attention, l'inspectrice a proposé qu'ils soient gardés par "les grands-parents j'ai envie de dire". Hein? Donc, les parents des enseignants, pour peu qu'ils n'habitent pas à 700 bornes de chez eux, comme ils ont engendrés des connards de feignants, c'est comme les castes indiennes, ils sont maudits, ils peuvent crever. Il y a une semaine on se tâtait pour savoir si les vieux seraient déconfinés en même temps que les autres mais eux non, eux on peut leur envoyer des mômes considérés par ailleurs comme de sales petits porteurs de virus! Et puis, soyons fair-play, lorsque l'enseignant a un conjoint qui ne l'est pas, elle a compris que le conjoint aussi dans certains cas il aurait besoin de retourner aussi physiquement au travail pour "gagner des petits sous"! Gagner des petits sous? Mais est-ce que quelqu'un appelle le 15 ou pas là, parce que la dame est hypoxique, ah non pardon, elle travaille dans le Ministère de l'Education Nationale, un endroit où on ne considère pas que tout travail mérite salaire adéquat et où le seul fait d'aimer son boulot doit suffire, gagner de l'argent c'est d'un vulgaire alors qu'avec des petits sous c'est bien connu, on peut s'acheter aisément une petite voiture, une petite maison, des petits trucs à manger, des petites vacances... et "ça mange pas d'pain, des petits boudins, des petits boudins, in in in, des petits boudins in in". 

En sortant de réunion, non seulement j'avais les oreilles qui chauffaient sous mon casque mais j'avais une furieuse envie de sucre et d'alcool donc soit il fallait que je compense, soit il fallait que j'en finisse, soit des aliens avaient décidé d'investir ma peau comme le gros cafard de Men In Black qui avait comme un costume d'Edgar. 

J'ai pas bien dormi.

Et puis ce matin, apparemment Blanquer n'avait pas du tout envie d'attendre les remontées du terrain que l'inspectrice était trop contente de nous demander la veille "pour une fois qu'on vous demande à vous sur le terrain, comment vous voudriez qu'on organise les choses, c'est bien, c'est très positif, il faut s'en saisir, voyez avec vos équipes et faites-moi un point pour vendredi" et tant que vous y êtes puisque vous n'avez aucune info concrète et que vous n'aurez aucuns moyens, cherchez aussi un vaccin contre le virus et puis qui a vraiment assassiné Kennedy. Comme il fait depuis le début, il nous a demandé notre avis, n'a même pas attendu de faire semblant de l'avoir et il a annoncé plein d'autres nouveautés dont on ne sait pas plus quoi foutre.

Qu'est-ce que je vais faire avec ça moi ... Tiens, et si je préparais quelques activités?

Commenter cet article

Nononyme 22/04/2020 08:20

Le mec dans la piscine il s’appelait Jean-Edouard... Marre de réduire les hommes à des objets sexuels!

22/04/2020 08:57

Pauvre société!