Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

G le taxi

Publié le 18 Novembre 2017 par KRo

Un soir, au moment de la sortie, je suis au bureau avec la psy scolaire en face de moi, on cale des réunions, on discute d'élèves. Ma mi-temps arrive, la stagiaire, Miss Je ne t'adresse pas la parole, J'ai un trou du cul dans le dos, C'est à peine si je dis bonjour, Je gère mais en fait je ne gère pas du tout (oui c'est long comme titre de Miss, appelons-la plutôt Hildegarde), Hildegarde donc, vient me signaler qu'un enfant de l'ULIS fait une grosse crise, là-bas, devant sa classe.

Je me lève tout de suite pour y aller. La psy, elle, ne se sent pas concernée. En même temps si on ne lui a pas fait de fiche sur un gamin, elle ne se sent pas concernée donc c'est compliqué. Faut anticiper qu'il puisse y avoir des situations délicates et imprévisibles avec des gamins et faire des fiches qu'elle classera ensuite sans suite parce que bon au RASED ils se sont comptés, y'a Riri, Fifi et Glouglou et bon ben ils n'ont pas le temps. Je n'sais pas ... je n'sais pas comment ils se débrouillent, si y'en a un des 3 qui s'est fait tatouer le plan de l'école dans le dos ou quoi mais si c'est le cas, je pense que c'est Fifi la maîtresse E parce que je ne l'ai vue qu'une heure depuis le début de l'année et elle ne s'occupe d'aucun élève donc je suppose que c'est elle qui a réussi à s'évader! 

Glouglou lui, il a sa propre technique, mise au point depuis des années: 40 ans de glande feront toujours la différence! Ce jour là, un peu après 14h, je l'avais croisé dans le couloir, il cherchait la psy, qu'il n'a jamais trouvée soit dit en passant. Autant vous dire que Glouglou, c'est David Vincent, c'est pas qu'il se balade d'école en école pour passer le temps et qu'il se planque à droite à gauche en faisant croire qu'il est occupé avec des élèves dans une autre école si bien que toi tu te demandes vraiment quelle est l'école de la circo qui a été choisie pour qu'il y bosse vu que c'est jamais chez toi. Non, c'est pas ça, c'est qu'il s'est fait enlever par des extraterrestres! Enfin, les extraterrestres l'enlèvent régulièrement puis le ramènent quand c'est la fin de la journée de boulot, aux alentours de 16h pour lui donc, parce que c'est sûr qu'ensuite c'est pas le genre de gars qui s'emmerde avec des préparations et tout ça hein. Je ne sais pas ce qu'il leur raconte aux extraterrestres peut-être il leur apprend à faire des marches arrières ou bien à passer inaperçus, bref, on n'sait pas, c'est mystérieux.

J'arrive devant la classe et tombe sur Yven maintenu au sol par Coline, Alberta et l'AVS, elles lui ont glissé un coussin sous la tête pour ne pas qu'il se blesse en se la cognant délibérément, il saigne légèrement de la bouche ou de la lèvre parce qu'il s'est blessé, il crie. Je demande un point sur la situation (dit comme ça, on dirait le Dr Green qui rentre en salle de réa 2 : "Qu'est-ce qu'on a?" mais en vrai c'est moins spectaculaire) et j'essaye à mon tour de lui parler tranquillement (la dernière fois j'avais tenté la manière grosse voix qui crie et se fâche et ça n'avait pas marché du tout). Ça dure. Coline m'indique que normalement, il aurait dû partir avec le chauffeur de taxi qui vient le récupérer certains soirs, lui et 2 autres élèves, mais que là vu la situation, le taxi a dû partir. Elle s'interroge sur la marche à suivre pour la suite des événements. Pendant ce temps là, Yven est toujours au sol, avec 3 adultes qui le maintiennent pour éviter qu'il ne se fasse du mal ou ne leur donne un coup, moi je suis penchée par dessus. C'est toujours trop long ces moments là.

Et voilà qu'arrive Glouglou. Mais "t'étais où où où où où?". Improbable, le gars ça fait plus de 2 h que faute d'avoir pu se planquer dans le bureau de la psy qu'il n'a pas trouvé, il avait été se balader en Maternelle et là, il arrive, sac à dos nonchalamment porté par une des bandoulières et il dit comme ça, tout fort : "Et c'est qui celui là?".
Mais attention, il ne s'intéresse pas au gamin, il ne demande pas s'il peut nous aider, lui le maître spécialisé, il est là, il regarde, il commence à nous tourner un peu autour, le gars est en mode visite, il a son sac à dos, ses baskets, il est à deux doigts de sortir son appareil photo pour immortaliser la scène, il est guilleret, tout foufou. En mon for intérieur je suis en train de me dire : "Tu saurais qui c'est, connard, si tu avais daigné passer voir les élèves de l'ULIS qui a ouvert à la rentrée dans cette école (la troisième sur toute la circo, on ne peut pas dire qu'on croule sous le nombre, même Django il aurait pu les compter sur ses doigts), et peut-être conseiller la collègue qui débute sur ce type de poste."
Et à ce moment là, Coline, l'enseignante de l'ULIS donc, arrivée dans l'école en septembre, regarde ce gars lui tourner autour et lui lance : "Mais vous êtes le taxi ?"
OH PUNAISE, LA RIGOLADE! Avec Alberta ça nous a illuminé notre journée, j'en ris encore et ça s'est passé il y a plus d'une semaine!

"G le taxi il n'va pas partout
Glande par ci par là
Son œil gauche, glauque
S'est fâché avec son œil droit

Tous les p'tits gosses
Tous les instit'
A l'école
Personne ne le voit (mais lui non plus ne nous voit pas)

Dans l'école la la la la la la la
On n'attend plus G
C'est l'habitude
Le RASED est bien enterré

G le taxi
C'est sa vie
Glander au boulot
Y a pas d'âge
Il est comme ça
Il glande au boulot

G, G, G, G"

Commenter cet article

Alberta 18/11/2017 15:12

C'est trop ça...On va s'ennuyer sans lui! Si un jour il ne vient plus...

18/11/2017 20:39

Mais ce jour va arriver, rappelle-toi qu’il quitte son poste à la fin de cette année ! Il l’a annoncé à la rentrée.