Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
makarotte.com

I've got stamina

Publié le 25 Janvier 2017 par KRo

La première fois que j'ai vu le clip de Sia pour sa chanson "The greatest" (si jamais vous jetez un œil  pour comprendre de quoi je parle, pas de panique la musique ne commence qu'au bout d'une minute environ, pas le peine de s'énerver sur son PC), je me suis dit : Ok toute le monde danse bien, mais quel est le rapport? La nana elle te chante qu'elle a de l'endurance et qu'elle ne va pas lâcher l'affaire mais quel est le rapport avec ces gamins qui ont l'air à la foi hagards et survoltés? En ce début de semaine, j'ai compris : ce clip a été tourné dans ma tête. C'est exactement ça qui se passe parfois dans ma tête quand c'est le bordel à l'école. Courir, hurler, avoir les yeux écarquillés, arpenter les couloirs comme une machine de guerre, sauter dans tous les sens, en plus y'a des enfants partout, t'es gentille avec celui-là, rassurante avec l'autre et puis tu gueules sur un autre encore, y'en a partout, ça ne s'arrête jamais et l'idée c'est d'arriver à faire face ... MAIS, si je puis me permettre, vous remarquerez que dans ma tête, tout le monde garde le rythme (l'essentiel, en somme, tout le reste peut s'écrouler si on garde la cadence il me semble), on garde vaguement la classe quand même.

Pour étayer cela un petit aperçu de ces derniers jours : 

LUNDI : Deux collègues sont absentes, la grippe fait des ravages aussi chez ces fainéants d'enseignants qui côtoient chaque jours des dizaines de nez qui coulent et de gorges qui crachent, ainsi que chez leurs enfants, parce qu'ils se reproduisent en plus. Je fais l'appel d'une des classes dans le couloir pour gagner du temps et répartis les élèves dans les différentes classes, je retourne dans la mienne. J'installe mes élèves. Je vais ouvrir aux fucking bastards de retardataires. Je démarre, j'ai déjà dit 3 fois à Augustin de se rasseoir, à Florian de se taire, à Amine d'enlever son bonnet, et à Diego de cesser de rouler des pelles à sa règle, que Mme Cédepé se pointe pour me dire qu'un des élèves que je lui ai envoyés n'est pas arrivé. Je laisse mes fauves tous seuls pour retrouver Miguel, élève de CM1 coutumier du je-me-barre jusque dans la rue, je-me-planque, je-fais-chier tout le monde y compris mes parents alors qu'a priori il n'y a aucune raison pour cela (pas de problème scolaire et une famille tout ce qu'il y a de plus classique). Avec l'aide d'une AVS, du gars en service civique et d'une animatrice qui est dans les locaux, on passe 10 minutes à le chercher dans tous les recoins. Le gosse était dans les toilettes de l'étage, je le fais redescendre vite, vite, vite, une main sur l'épaule et l'autre qui attrape son cartable, en avant ... fait suer mais ce n'est pas grave, comme le dit Sia : "Oh! Oh! I've got stamina!".

Au passage, je croise Gustavo et son AVS, il vient d'être écarté de sa classe de CE1 pour se calmer parce qu'il a commencé sa journée en insultant tout le monde et ce, bien sûr, à base d'un chapelet de mots grossiers. Le gosse est possédé, alors comme on n'a pas de crucifix dans notre école laïque et qu'on est à cours de gousse d'ail, la maîtresse fait la seule chose qu'elle peut faire : l'isoler, sous la vigilance de l'AVS. Celle-ci s'est déjà fait frapper, la pauvre, elle charge. Moi, j'ai déjà eu ma dose de chieur et je pense qu'un suppôt le lundi avant même 9h10 c'est trop, alors on appelle la maman pour qu'elle récupère sa progéniture. Celle-ci bien entendu, quand elle arrivera, se permettra de parler pendant plus d'un quart d'heure avec la maîtresse puisque si son fils ne peut pas être en classe, il est bien normal qu'aucun autre enfant ne puisse avoir classe.

Sur ces entrefaites, je retourne en classe, et, je ne peux pas les en blâmer, ils sont tous en train de parler et de s'agiter. Je constate également qu'après ce démarrage manqué de la journée, je ne pourrai plus récupérer Florian. Tel un astronaute dont le cordon s'est détaché lors d'une sortie en dehors de la navette, Florian flotte vers l'infini et au delà, secoué de soubresauts. Et oui, avec des gamins comme ça, tu rates ton cadrage de début de journée et c'est mort au moins pour la matinée. 

La journée a continué comme elle avait commencé, par exemple Nassim dans l'autre classe de CE1, qui s'est, contre toute attente, finalement lassé en ce début d'année de ses magnifiques étrons en pâte à modeler, a recommencé à empêcher la classe de travailler (faut dire que pour arranger son problème, son père a décidé d'aller souffler un peu au Maroc laissant Nassim et ses frangin-frangines, seuls avec maman qui a une autonomie de palourde avariée et un QI bulot (ou peut-être un peu moins, je m'avance il faut l'avouer)). Et dans la classe de Thérèse Lafaille, tout est parti en live, comme tous les jours ... moi j'ai tiré la sonnette d'alarme au dessus, j'ai fait tout ce que je pouvais faire, maintenant y'a plus qu'a encaisser hein, à essayer de récupérer les mômes autant que faire se peut et à espérer qu'elle jettera l'éponge avant moi. Mais ... "Oh! Oh! I've got stamina!"

MARDI : La journée a commencé par une prise de tête avec la maman de Paco, encore en retard, 4 fois en moins de 4 semaines, en moins de 3 même puisque lui aussi a eu la grippe. Il a fallu appeler l'inspecteur, encore et encore. Et la journée de classe s'est finie avec 3 gamins pénibles d'autres classes déposés en consigne au fond de la mienne le temps qu'ils reprennent forme humaine. Entre temps bien entendu, Augustin a trépigné debout pendant 17 minutes tout en tournant et en se tenant le zgeg parce qu'il avait envie d'aller aux toilettes, Florian n'a rien fait à part dessiner des personnages de manga et jouer à s'ébouriffer la tête à distance avec Augustin pendant plusieurs fois 3 minutes (temps au delà duquel j'ai du mal à faire comme si je n'avais pas remarqué), Diego a léché et reléché sa règle puis fait des lunettes avec ses ciseaux et un nez, un bec? une bi..? avec son gros feutre ardoise coincé au milieu (un masque de Groucho Marx, peut-être?) et Amine ayant tout donné le matin parce qu'il avait son AVS, a bien glandé toute l'après-midi. Après 16h30,  j'ai appris qu'on allait fermer une classe à la rentrée prochaine et qu'on ne devrait pas ouvrir l'ULIS prévue parce que sinon ça faisait remonter le nombre d'élèves au dessus de la limite de fermeture. Beurk! Allez, "Don't give up, I won't give up, Don't give up, no no no!".

CE MATIN : pas de lapin qui a buté un chasseur mais un type, en retard, qui a sonné 1500 fois en 5 minutes, le temps que je fasse rentrer ma classe et commence à les poser, puis à l'aide d'une branche a appuyé à distance sur le bouton d'ouverture du portail. Quand je suis sortie et que j'ai dit "Mais qu'est-ce que vous faites monsieur?", il a tellement hurlé que j'ai su que l'hystérie n'était pas du tout un caractère uniquement féminin. Le pauvre avait sonné "pendant une demi-heure" alors qu'il avait un rendez-vous chez le docteur (c'est chouette de pouvoir observer si souvent l'inconséquence des gens tout de même et de pouvoir constater à quel point ils ne sentent pas du tout responsables de leur actes). Et je n'ai même pas vraiment pu lui faire remarquer que le panneau de l'entrée lui disait de sonner et d'attendre ni même qu'il était normal que je m'occupe en priorité des élèves, j'ai à peine tenté de commencer 2 phrases qu'il a continué de gueuler et après avoir dit " Vous ne voulez pas scolariser ma fille, vient Léa on s'en va!", il a récupéré sa môme éberluée et est reparti. Intéressant non, le concept : il s'acharne sur la sonnette (ce qui ne m'aide pas à faire rentrer mes élèves de façon posée en classe), entre dans une école par effraction, hurle à faire peur à mes élèves (que j'ai mis 20 minutes à calmer ensuite) et à sa fille et repart avec elle. Pas con lui eh?

Et puis après il y a eu les parents qui sont venus pour un rendez-vous avec la psy mais elle n'était pas là donc il a fallu téléphoner et en fait ce n'était pas aujourd'hui. Et puis les parents qui sont venus chercher un gamin parce qu'il y avait un problème dans la famille et il a fallu les accueillir et aussi les guider dans l'école parce qu'ils sont nouveaux et puis il y a eu les gars des services techniques qui sont passés mais n'avaient pas les clefs du préfabriqué et puis bien entendu il a fallu appeler l'inspecteur pour l'incident du matin et ça a également été le défilé au portail et le téléphone qui sonne et re-sonne. Autant vous dire que jusqu'à la récré, les gamins de ma classe étaient bien excités et même après la récréation, je n'ai pas pu empêcher Augustin et Florian de jouer aux tambours du Bronx pendant qu'on était au gymnase. Mais ailleurs alors? Et bien Gustavo a insulté tout le monde et proposé d'enculer la maîtresse devant toute la classe de CE1 (Ooooh ben noooon) puis il l'a giflée alors qu'elle essayait de le porter pour le sortir de la pièce après bien sûr avoir balancer quelques coups de pieds. Allez, "Don't give up, I won't give up, Don't give up, no no no!".  

Commenter cet article

1 des pieds niquelés 26/01/2017 17:03

Et moi qui suis clouée au lit ( ou sur le canap' lorsque les médocs font de l'effet!!) depuis 5 jours, me déplaçant comme une personne très très âgée, fulminant d'être si mal en point et n'aspirant qu'à reprendre une vie normale, au milieu de mes collègues adorés et de mes élèves si vivants (oui, oui, de cette école de rêve!).......Euh!! Je ne sais plus trop si je veux revenir, du coup!!!
En tout cas, je vais de ce pas écouter Sia, ce sera moins épuisant en tout cas!!

Marion 25/01/2017 22:55

Aie aie... Je m'en vais de ce pas voir le clip de Sia...
Bon courage alors

Lucia 25/01/2017 21:45

Quand je pense qu'en Suisse, entre enseignants, on grogne déjà sur le fait qu'ils ont exigé de nos directeurs/directrices de faire 2 périodes en classe par semaine.
Et vous, vous devez gérer une classe...

... entière...

J'ai tellement de respect pour vous. Damn.
Courage. OTL

Lucia 27/01/2017 06:38

C'est un plaisir, tu as de quoi l'être ! :)

26/01/2017 21:54

Je suis trop TROOOOP fière! Merci, merci.

Lucia 26/01/2017 18:55

J'ai qu'un demi-temps moi aussi et je trouve ça déjà beaucoup donc, gérer une direction à côté, bravo.
Et oui, lue et très appréciée ! Je t'ai découverte quand j'étais à l'université, du coup certaines de mes amies lisent également tes articles (je dois bien avouer que celui sur le "vu", à propos de la maman qui s'énervait pour le fait qu'on mette des vus pour les carnets, a fait rire ma classe pendant des semaines ! )

25/01/2017 22:01

Pour être tout à fait honnête je n'ai la classe qu'à mi-temps. Mais c'est vrai que les jours où il y a la classe + la direction à gérer c'est compliqué.
Mais je suis lue en Suisse?! Alors là c'est la classe!

Zaza 25/01/2017 20:39

Je n'ai qu'un mot à dire : BRAVO !!!
Combien de temps tiendrez-vous, Madame, à la tête de ce regroupement de fous ???

25/01/2017 20:50

J'ai mes copines!
Heureusement, j'ai mes copines et j'espère être là pour elles aussi. C'est ça l'essentiel (au delà du rythme ;o) ).