Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

Le réseau? What the fuck?

Publié le 14 Septembre 2016 par KRo

Que dire du RASED de notre école?

Je vais commencer par exprimer le fait que je suis bien consciente que comme partout je crois, les 2 enseignants spécialisés du RASED ainsi que la psy travaillent sur plusieurs écoles à la fois et que oui, il en existe des bien mais bon je vais m'arrêter maintenant parce que si j'ai que ça à raconter, on s'en cogne.

Alors allons y :

Vous connaissez déjà Mister Grenouille dit Glouglou, qui fait partie de la famille des gens qui ne servent à rien mais qui arrivent quand même à vous faire bien chier. Une sorte de concombre de mer chelou avec ses yeux de caméléon qui fait un bad trip. A ses côtés, il y a une maîtresse E (ce qui n'a rien à voir avec une quelconque forme de sado-masochisme, il me semble) qui, elle, a l'air normal (enfin en même temps, en comparaison, c'est pas compliqué) et plutôt compétente bien que peut-être un peu lente à mon goût (bon mais moi, je suis une sorte de Rémy Bricka qui serait sous amphétamines alors forcément je trouve souvent les gens lents à comprendre, à dire, à faire, à bouger). Et puis il y a la psy scolaire, qui débute (bon enfin ça fait un an qu'elle débute, maintenant j'ai droit de dire qu'elle devrait un peu commencer à se sortir les doigts du derch quand même, j'ai été compréhensive jusqu'à présent mais là ça commence à bien faire sa capacité d'inertie, son manque d'organisation, ses trucs qu'elle peut pas me dire mais qu'elle me dit qu'elle peut pas me les dire parce qu'elle peut pas parce qu'il y a le secret professionnel que moi je suis trop conne pour comprendre que peut-être je vais aller vendre ses secrets à des chinois donc bon soyons vigilants mais que j'ai besoin d'avoir 2 ou 3 miettes d'info de temps à autre pour pouvoir faire mon PUt@$% de boulot, MERDE!)

"A eux trois ils forment le gang Sorrow,
leurs noms Glouglou, Frisette et La Psycho
Glouglou Psycho
Glouglou Psycho - o"

Punaise, l'autre jour leur gang m'a coincée pour faire ce qu'ils appellent "une synthèse" (ce qui est beaucoup moins rigolo qu'une tarte aux fraises malgré la rime). Avec l'ancienne psy on ne faisait pas ça, parce qu'elle-même se trouvait sans doute trop jeune pour mourir si salement. On se faisait le point toutes les deux ou avec chaque enseignant concerné en début d'année, on passait en revue tous les gamins des classes pour lesquels on pouvait ou on avait pu s'inquiéter, on se donnait des objectifs d'action si nécessaire et roulez jeunesse. Mais l'an dernier, elle a changé de poste pour se rapprocher de chez elle.

J'avais bien senti venir le traquenard l'année dernière, mais bon, j'avais dit oui parce que la psy débutait et en fait c'était naze.

Et cette année, j'ai accepté pour m'en débarrasser en demandant à ce qu'on s'en tienne à une heure de réunion mais ils ont réussi à me plomber ma matinée. Leur synthèse en ce qui me concerne, c'est de la merde. Ils ont un tableau qu'ils lisent pour se tenir informés les uns, les autres de ce qu'ils ont fait l'année d'avant pour aider un gamin (ou plutôt de ce qu'ils avaient dit que peut-être ils feraient et puis en fait non parce que le temps qu'ils fassent toutes leurs synthèses dans toutes les écoles et puis après bon ben là c'était le moment d'aller faire ses courses et puis là je suis revenu mais bon ah là je vais aller dans ce couloir et puis non plutôt dans celui-là et puis là je vais aller redire la même chose que la semaine dernière à la directrice histoire de la faire chier encore 10 minutes de plus pour entretenir la flamme et puis oooooh je vais rester planté(e) comme une poule qui vient de pondre devant la photocopieuse parce que j'ai appuyé sur le mauvais bouton et du coup mon cerveau est en train de geler mais heureusement je vais demander à la directrice de venir m'aider et alors là je suis reparti mais bon l'enfant que je dois prendre en charge est malade alors ben je vais rentrer chez moi parce que c'est trop tard pour penser à m'occuper d'un autre gamin bon mais avant de partir je vais quand même m'assurer que la directrice elle a bien compris ce que je lui ai dit tout à l'heure et si possible je vais poser mon dossier que j'ai à la main en plein sur son bureau pour bien bien bien lui pourrir ses tas de boulot à faire qu'elle vient de se trier et peut-être même qu'en partant je ferai s'envoler avec moi la feuille du dessus pour qu'elle puisse mettre 5 minutes à la retrouver parce qu'elle a que ça à foutre dans son petit bureau quand je ne suis pas là).

Donc leur lecture de tableau, comme moi je sais à peu près lire, et même toute seule dans mon coin loin très loin du gang Sorrow ... pendant ce temps là, je m'emmerde. Surtout qu'ils lisent le trucs à grand renfort de "C'est qui déjà celui-là?" "Ah?!" "Ok, bon ben de toutes façons on va attendre que l'enseignant nous en parle cette année, hein!". J'ai donc bien fait d'être là moi, j'étais justement en train de me dire que je foutrais bien rien de ma matinée parce que je préférerais me taper le boulot ce weekend plutôt.
Et puis aussi, pour me faire participer sans doute ou peut-être parce que sur ma gueule y'a écrit "Le prochain qui dit qu'on va attendre ce que ça donne cette année, je pense que je vais lui sauter à la gorge", toutes les 5 ou 6 lignes, ils me demandent : " Euh, Ayoub, il a un suivi finalement?" ou une variante "Camille, elle va toujours chez l'ortho?". Et moi, invariablement, avec ma tête de tueur en série, je réponds : "Je n'sais pas!". Ben oui je ne sais pas, parce que c'est VOTRE BOULOT d'aller faire le point avec les enseignants, moi si au détour d'une conversation on me le dit, ou si c'est pendant les horaires scolaires je peux éventuellement le savoir mais comme vous me faites chier c'est pas certain que je vous le dise pour autant. En revanche c'est pas mon boulot de faire l'inventaire des suivis médicaux ou paramédicaux de tous les élèves de l'école!

Bref, vous avez compris, la synthèse c'est 3h de pur bonheur. Et si en plus, comme moi, en sortant de là tu te pètes un talon et que tu finis la journée avec ton bazar improbablement plus ou moins recollé à la patafix que quand tu marches dans le couloir on dirait que t'as une jambe de bois, tu frolles l'extase!

Commenter cet article

Marie 16/09/2016 09:46

Cette sensation d'être là et de savoir que tout cela ne servira à rien ... C'est tous les ans chez nous aussi !
Mais bon, franchement, je crois que je préfère ça que me faire une tarte aux fraises avec le RASED ;-)

Vro 14/09/2016 22:32

Encore t'as cassé tes chaussures?? Petard mais t'es une serial shoes killer!! En eme temps en sortantbde la reunion tu devais attaquer sec du talon!!

14/09/2016 22:43

Rémy Bricka je te dis, alors le talon il prend cher! N'empêche que ça doit être au moins la 4ème paire dont je pète un talon : arraché, décollé... c'est ma grande passion!