Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
makarotte.com

Connaissez-vous Dibill?

Publié le 22 Octobre 2015 par KRo

Dibill-le-débile c'est son nom de roi fainéant. En fait ce n'est pas son vrai nom mais son vrai nom n'existe pas, c'est une pure invention validée par un fonctionnaire de l'état civil sans doute bourré ou bien extrêmement malicieux et malveillant et en plus son vrai nom rime avec teubé ce qui le prédestinait sans doute à être un élève pertinent et subtil.

En tous les cas, un jour de mai dernier où nous étions nous aussi sans doute des fonctionnaires bourrés, nous avons décidé en réunion de permettre à Dibill de redoubler. Oui, nous les hussards noirs de la République nous avons senti bouillonner en nous l'importance d'un maintien pour permettre à cet enfant de savoir un peu mieux lire et compter.

Bon et bien on n'aurait mieux fait de se casser un orteil ou tout simplement de vraiment ouvrir une bouteille pour fêter son départ parce que là, maintenant, cette année, Dibill est dans ma classe et franchement, c'est une énigme !

Enfin, une énigme, j'exagère, je connais le problème. Le problème c'est que Dibill a été absent 25 demi-journées sur 61 depuis la rentrée. Mais pourquoi nous fait-elle ce décompte à la demi-journée la vilaine? Parce que pour Dibill, l'école ce n'est pas à la journée. Ce n'est pas comme s'il avait manqué quasiment 3 semaines de classe sur 7 parce qu'il était sérieusement malade. NOOOON, Dibill des fois il vient ... et des fois ... il n'vient pas. Dibill des fois il ne vient pas le matin ... mais l'après-midi ... il est là ! C'est toujours une surprise, comme ça c'est encore plus pratique de lui préparer du boulot à faire qui soit totalement décroché de celui des autres parce que les autres ça fait déjà 3 ans au moins qu'ils savent lire et faire des additions et des soustractions avec des nombres à plus d'un chiffre !

Et vendredi matin, je ne l'avais pas vu depuis 2 jours et là, il était là, bon ben donc je l'ai fait bosser comme je pouvais hein. Et puis à midi, au portail, sa mère m'a demandé s'il pouvait prendre ses affaires parce que là, il devait aller à un enterrement et donc il ne pourrait pas revenir l'après-midi, vous comprenez. J'ai dit oui bien sûr, ils ont tellement de gens qui meurent dans cette famille c'est hallucinant, une hécatombe ma pauv' dame. De toutes les façons, ce n'est pas compliqué, soit ils ont un problème de voiture, soit ils doivent aller, ou sont, ou ont passé, la nuit à l'hôpital parce que quelqu'un est gravement malade (et attention hein, c'est toujours gravement, jamais rien de bénin, toujours un vache de truc grave), soit bon ben là, ils doivent se rendre à un enterrement.
Ah je peux vous dire que je ne serais pas tranquille si je devais faire partie de cette famille, les jours où ta voiture démarre, tu dois vraiment flipper à mort de savoir si du coup tu vas pas te retrouver à l'hosto ou carrément passer l'arme à gauche.

Commenter cet article