Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
makarotte.com

Des jours et des vies

Publié le 8 Juillet 2015 par KRo

Jour 1, j'ai autant d'énergie qu'un vieux bout de sandwich oublié sur une table après une kermesse. Je ne réalise pas encore que je vais enfin pouvoir dormir et me retaper avant de repartir pour un tour de grand huit. Pour le moment, je vis ma vie de quand j'aurai 92 ans, j'ai des absences sur mon canap', je me réveille et réalise que je me suis endormie comme ça, sans même m'en être rendue compte. Heureusement je me mate des films en VOD, alors je peux retourner en arrière.

Jour 2, pas vraiment vu passer le jour 1. Je continue à avoir ... à quoi déjà? Voilà, c'est ça, je suis juste capable de me souvenir que j'allais penser à un truc là, mais de quoi s'agissait-il? C'est moche ... Pas vraiment envie d'avoir 92 ans tout de suite.

Jour 3, après extraction du lit, dur, très très dur, je me fais une petite journée de 6 heures, comparée à mes semaines d'environ 50 heures de ces derniers temps, c'est cool. Le soir je vais au sport, la prof remarque que j'ai une sale tête. Moi je n'ose pas lui dire que je suis en vacances et qu'en début de vacances et bien je ressemble à ça, c'est sûr c'est pas glamour. Je me dis juste que quand t'as 20 ans tu te maquilles pour qu'on ne te prenne plus pour une ado mais à 40 c'est ça ou alors tout le monde remarque que t'as l'air crevée. Bref ma chérie, si tu ne veux pas que les passants dans la rue trouvent que t'es moche et que t'as l'air d'avoir 65 ans et bien il faut te tartiner la gueule quand tu sors de chez toi, même si c'est pour aller au club de sport, sinon les gens vont te jeter leur barre de fer ou leurs poids à la tête!
Deuxième cours, la prof a autant de groove que Joey Tribbiani quand il fait croire à quelqu'un qu'il est assez fort pour être prof de danse (extrait à regarder à partir de 2'50''), et ça donne à peu près la même chose à la fin: c'est affreux mais les mains sont jazzy. Ah! mon esprit critique revient, je ne suis pas complètement perdue et constate avec joie que je demeure sur la bonne rive de l'Achéron.

Jour 4, rebelote, bonne journée de boulot, 7 heures cette fois-ci parce que j'ai réussi à m'auto-benner hors du lit plus vite. Hop, fin de journée, je file au step et là un habitué qui était blessé mais s'était assis pour regarder le cours, décide de nous filmer avec son portable. D'un côté c'est cool, c'est pas souvent qu'on peut se voir vraiment, d'un autre côté franchement j'ai à peu près la même tête qu'hier et c'est avec cette tête que je vais sûrement finir sur un site internet. La loose ...
Je jette un œil sur son téléphone à la fin du cours, ah oui je confirme, c'est bien moi là, les trois Grâces à moi toute seule : la grâce (ben oui quand même ;o) ) , la grasse (ben oui là quand même :o( ) and the amazing grace (c'est un peu comme Spiderman mais en plus lumineux et le costume en latex en moins, oui parce que si en plus je dois enfiler un costume en latex alors ça fera comme la fois où j'ai été forcée de porter une robe de soirée longue en lamé, j'ai fini par ressembler à la langouste de Cuba et personne n'a envie de voir ça.)

Jour 5 déjà, vu qu'il est plus de 3h du matin, mais rien n'y fait, je tourne et vire mais je n'ai en tête que les emmerdes de cette fin d'année et celles qui se profilent pour l'année à venir. Heureusement, comme le chantait Jean-Louis Aubert "Qu'est-ce qu'il y a au bout, au bout, tout au bout du rouleau? Oui au bout, tout au bout, tout au bout du rouleau? Y'a encore du rouleau!". Bon et bien un grand merci Jean-Louis, même si cette chanson n'a pas dû te coûter trop cher en paroles.

Commenter cet article

sab 08/07/2015 10:14

Allez, courage, plus qu'une petite semaine encore pour te remettre de tout ce qui a été pourri cette année, de la fatigue, du stress, des "j'aurais dû" et "j'aurais pas dû", des émotions fortes et parfois mêmes positives... une petite semaine pour que ton cerveau se mette en veille quant à la prochaine rentrée... et ce sera alors les VACANCES!!! Enjoy et à très bientôt!