Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

La fois où j'ai fait peur à un vieux

Publié le 18 Mars 2014 par KRo

En vrai je crois qu'il n'y a pas eu qu'une seule fois mais enfin, heureusement pour lui, ce n'est pas toujours le même vieux que je terrifie.

Je m'en vais donc enrichir ma légende personnelle d'une histoire qui permettra à Ardisson d'avoir une petite anecdote à raconter le jour où il m’interviewera et moi, en face, sous ma perruque blonde et mes grosses lunettes noires, je pourrai dire de ma voix truquée à l'hélium : «Ah mais comment vous savez ça? c'est dingue!».

On est en fin d'après-midi, je me presse parce que je suis en retard pour le rendez-vous que j'ai pris avec la maîtresse d'un de mes enfants, bien entendu j'ai du mal à trouver une place et quand je sors enfin de ma voiture, il me reste 1 min pour traverser le parking, traverser la rue, remonter la rue, re-traverser un parking et remonter la rue qui longe l'école en courant le plus vite possible avec mes talons mais surtout, toujours le plus dignement possible, bien entendu (pas comme Phoebe qui court dans Central Park).

Alors je passe en mode guerrière : 1 min? J'suis large!
Je me mets à arpenter le sol mais arpenter, arpenter, avec force et conviction. Alors oui, je l'avoue, de manière habituelle je suis une sylphide à la fois légère (oh du vent, du vent …) et pour tout dire, tout simplement magique, mais bon là, je reste bien entendu divine mais disons plutôt façon Walkyrie. Tin tin tin tin tin tin tin tin tin tin tin tin tin tin tin (pour ceux qui reconnaissent c'est Wagner, pour les autres, c'est ce que vous voulez mais en tous les cas ce n'est pas le générique de "30 millions d'amis", désolée Mme Mixetout).

Hop j'en suis à remonter la première rue avec mes enjambées d'1 mètre chacune, le sol tremble sous mes pieds, les gens se jettent dans le caniveau pour me laisser passer et là en face de moi, venant en sens inverse, je vois un vieux qui stoppe et se fige. Je perçois son air inquiet et je réalise que c'est à cause de moi et de mon côté canon mais pas vraiment à la Claudia Schiffer plutôt à la Grosse Bertha.

Alors j'ai souri...

Oui parce que sinon il aurait fallu que je le réanime, allez, appelez-moi le docteur Greene, chargez à 300, on dégage ... ou alors que je mette en application ma précieuse formation aux premiers secours où j'ai appris à faire des massages en chantant "I will survive" (cela dit c'était il y a longtemps et je ne me rappelle plus si le formateur avait dit de la chanter dans sa tête ou pas. Bon mais objectivement à haute voix, c'est pas débile : 1) le gars il est pas en état de se rappeler quoi que ce soit si jamais je le sauve, et d'ailleurs si je le sauve, je suis certaine qu'il s'en foutra de ce que je lui chante, je pourrais lui chanter "Mille colombes" il devrait être ravi, sauf que là, toujours tout aussi objectivement, il pourrait avoir envie d'en finir avec la vie en se jetant sous un bus pour ne plus avoir à endurer ça .... alors que 2) s'il entend qu'on lui chante "I will survive" le gars, enfin son inconscient, ça pourrait éventuellement lui donner de la suite dans les idées!). Quoi qu'il en soit, là, pressée comme j'étais, j'aurais risqué de lui chanter plutôt la reprise d' "I will survive" par Crazy frog remixée par David Guetta et le gars il serait passé de ... ben ... mort, comme qui dirait, à tachycarde, obligée donc tout de même d'appeler le docteur Greene, et allez on re-charge et on re-dégage, enfin clairement c'était pas possible, j'avais pas le temps pour ces conneries de monoprix (oui je sais peu de gens connaissent ce magnifique et délicat adage que j'utilise très souvent et qui me vient du mari de la mère Michel, alors pour les ignorants, la suite c'est "trou du cul de super u, enculé d'euromarché" mais c'est vraiment quand on est énervé).

Alors j'ai souri, et tout en continuant à avancer, je lui ai demandé si je lui avais fait peur, il a répondu que oui, du coup je me suis plus ou moins excusée je crois et, tout en m'éloignant, je l'ai rassuré en lui expliquant que c'était juste à cause de mon air décidé.

Enfin quand même, c'est pas hyper flatteur de me dire que je fais physiquement peur aux gens!

Commenter cet article

Sophie 19/03/2014 21:27

c'est vrai, parfois tu me fais peur ... peur que tu changes !

Tbc - 1 18/03/2014 20:21

Et encore, tu t'imagines si tu avais eu une saucisse à la main, là, il aurait carrément pété la pile le pauvre!!!