Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

L'inoubliable histoire de la saucisse

Publié le 17 Mars 2014 par KRo

Cette histoire est ancienne mais elle méritait de figurer sur ce blog alors c'est parti ...

Il y a bien longtemps dans une galaxie très très lointaine.
C'est une époque de fête de fin d'année. A l'intérieur de la salle où auront lieu les spectacles, les agents des services techniques m'aident à remplir les frigos avec les courses de sodas, glaces, fromage, merguez et ... saucisses. Enfin, c'est surtout eux qui portent et moi, très directrice, qui ai les clefs et qui dis "par là", "par ici", "merci beaucoup" (oui parce que je suis très directrice mais polie tout de même, j'suis fréquentable!) . Tout se passe normalement, il fait chaud, c'est la fin de l'année, la fête et son cortège de vente de sandwiches entre 2 spectacles s'annoncent. Voilà, on a fini, je m'en vais fermer la porte du garde-manger et d'un coup je m'aperçois que la porte d'un des frigos a été malencontreusement refermée sur un morceau de saucisse.
ET LA C'EST LE DRAME!

Et oui, en voyant ce pauvre bout de saucisse qui pendouillait là mollement en bas de la porte du frigo, j'ai d'abord dit, toujours très chic, très sélect, très directrice BCBG : "Oh! attention la saucisse est coincée!".
Et puis ensuite, je ne sais à l'heure actuelle toujours pas ce qui m'a pris, je me suis entendue ajouter avec une espèce d'air grivois genre pouet pouet vas-y fais tourner les serviettes, et de surcroît toute contente de moi bien que plus du tout fréquentable la directrice: "Et faut pas coincer la saucisse!".
Allez Bigard sors de ce corps!
Bref moi dans toute ma grande classe que d'habitude j'arrive à contenir quand je suis en mode directrice, mais là je ne sais pas, la chaleur? l'optique de la fête? le weekend ensoleillé qui arrivait? bon je sais je n'ai pas vraiment d'excuse, mais ce qui est énorme surtout c'est que ma petite remarque bien lourdingue a été accueillie par les regards étonnés voire même légèrement consternés de tous ces agents dans leur bleu de travail et qu'ils n'ont juste RIEN dit ... LA HONTE!

Mais ma mortification ne s'est pas arrêtée là, non bien sûr, rentrer morte de rire à l'école après ce moment de solitude aurait été trop facile, non, non, non, ce qu'il faut savoir c'est que le lundi de la semaine suivante, d'autres agents des services municipaux, ceux que je vois d'habitude venir faire des travaux à l'école, sont venus me voir. Ils se sont présentés à ma porte, j'étais en classe, pour me signaler où ils allaient intervenir. Là, le premier m'a expliqué ce qu'ils venaient faire et le second, un peu en retrait, m'a d'abord regardé de haut en bas et de bas en haut et d'un air entendu accompagné d'un petit sourire-clin d’œil, m'a fait: "Alors? y faut pas coincer la saucisse?!".
ROH LA LA la honte suprême, ma petite remarque avait donc fait le tour des vestiaires municipaux. La classe!

Commenter cet article
S
connue mais tellement bien ! je ne m'en lasse pas !
Répondre
K
Certains ont leur madeleine moi j'ai ma saucisse.
V
Si on l'a pas ressorti 40 fois celle là!!! Pétard, c'est diiiiingue ça me fait ENCORE mourir de rire!!!
C'est ma faute...c'est ma très grande faute...!!! C'était ta première fête de fin d'année, la pression, le stress, le regard angoissé de la saucisse dépassant du frigo...bref tu as été submergée par les émotions!
Répondre
K
Comme disait Kakou : "Je suis une être humaine, merde!"
L
"J'aime" ;)
Répondre