Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

Finissons-en avec Evelyne

Publié le 17 Juillet 2022 par makarotte.com

On ne peut pas terminer cette année scolaire sans parler du dernier jour (feu, Evelyne, feu) d'Evelyne à l'école.

Déjà le matin je l'ai croisée dans les couloirs avec ses lunettes de soleil. Ok, ça peut arriver à des gens très bien d'avoir pété leurs lunettes ou de ne plus supporter leurs lentilles et d'en être réduits à porter leurs solaires de vue à l'intérieur pour y voir un peu mieux que Gilbert Montagné mais sur Evelyne, le jour de la sortie à 8h25 dans les couloirs, c'est drôle! D'autant qu'elle les a portées aussi en classe, autant vous dire que les élèves ont eu affaire à Janis Joplin toute aussi excitée et chevelue mais beaucoup moins talentueuse hélas.

Ensuite, elle a passé sa journée à envoyer des élèves faire le tour des classes pour essayer de récupérer des BD, des stylos, un bracelet et je ne sais encore quels autres trésors qu'il paraît tout à fait évident qu'ils avaient été "volés" (ce sont ses termes), par d'autres élèves et non pas égarés et bien entendu qu'il paraît fort malin d'essayer de récupérer le 7 juillet quand il manque la moitié des effectifs et pas quinze jours avant quand on peut encore espérer que les gamins ont emporté chez eux les BD de l'école et qu'il y a un espoir qu'ils les retrouvent en cherchant bien et les rapportent. Naaaannnn ça c'est moi qui lui ai demandé de le faire pour récupérer toute ma collection pour les élèves de l'an prochain, mais elle elle a préféré opter pour la solution où on attend le 7 juillet et aussi on accuse Miloud parce que c'est sûr que c'est lui qui est parti avec 6 BD de la classe et sans doute une bouteille de rhum et un raton laveur mais ça c'est parce que le Miloud est fourbe!

A un moment de la matinée aussi, elle s'est pointée dans mon bureau avec les élèves à ses basques pour me dire que :
- Maëlle voudrait savoir si elle peut faire la concierge aujourd'hui?
- La concierge? C'est à dire ?
- Ben elle voudrait savoir si elle peut avoir le bip du portail pour répondre et ouvrir aux gens.
- Non! (Punaise, toute l'année, Evelyne qui était donc dans ma salle de classe, a été principalement en charge en mon absence du dit bip, c'est à dire du combiné qui permet de répondre quand quelqu'un sonne au portail et ensuite d'ouvrir à distance si c'est justifié, toute l'année, malgré mes demandes, mes listes d'enfants autorisés à rentrer en dehors des horaires parce qu'ils rentrent de soins, etc, etc, elle a ouvert à n'importe qui n'importe quand, c'était portes ouvertes aux retardataires, Grand Central pour tous les gens qui sonnaient, et là, preuve qu'elle ne comprend donc rien, que c'est une conne à mémoire de poisson rouge qui plus est, elle propose qu'une gamine de 10 ans ouvre à tout le monde! A aucun moment elle ne s'est dit qu'elle était personnellement responsable des gens qui rentrent, et c'est pas faute de lui avoir rappelé à plusieurs reprises, à aucun moment elle ne s'est demandé à quoi servait un portail si on laissait entrer tout le monde tout le temps! Je ne m'étendrai pas sur le fait qu'une concierge qui fait bien son boulot, elle, n'appuierait pas frénétiquement sur le bouton d'ouverture sans savoir qui rentre ... ). Non, j'ai du boulot là, non!

Et en fin de journée, au portail quand les élèves sont partis, il fallait la voir chialer avec les CM2, enfin pas avec Mohamed mais avec Emilie et Chloé ou encore Léa, ses loulous ... bon les CM2 ça chiale en fin d'année, c'est comme ça tous les ans, c'est pas parce que c'est toi connasse, c'est parce qu'ils quittent le primaire et l'école dans laquelle ils ont toujours été.

Ensuite, je me suis rendue dans la classe, je lui avais demandé de remettre les tables en autobus (ça signifie face au tableau) pour la collègue de l'an prochain, non parce que là y'avait des tables dans tous les sens même dos au tableau, on pouvait à peine circuler dans la classe... et, surprise,  elle l'avait quasiment fait! En revanche, alors qu'elle était sur le pas de la porte, ses affaires dans les mains et que j'ai dit "Oh?! Tu n'as pas enlevé les dessins des vitres!" parce qu'il y avait plus de 50 dessins scotchés sur les fenêtres que les élèves auraient pu récupérer ou bien qu'il fallait jeter, elle m'a répondu "Ah oui je n'ai pas eu le temps!", et pas "Ah mince, je le fais tout de suite!", et elle a tourné les talons et s'est barrée. Oui madame!

Ensuite, elle est revenue sur ses pas, moi je ruminais parce que je savais que j'allais me taper de décrocher tout ça pour pas laisser le bordel aux femmes de ménage, et là, dans l'encadrure de la porte, elle a ajouté : 
- J'espère qu'on ne se souviendra de moi pas que pour cette histoire de chorale!
- Cette histoire de chorale ... (ça c'est moi qui répète ses mots de façon éthérée parce que je n'ai pas de mots pour lui dire que son histoire de chorale comme elle dit c'est la partie émergée de l'iceberg).
- Bon ... (elle n'était pas contente de ma réponse visiblement, elle devait s'attendre à ce que je lui dise que "Mais noooon c'était rien!".)
Du coup elle a fait demi-tour et est définitivement partie. Sans dire au revoir à personne d'autre, ce qui se fait quand même quand c'est le dernier jour de l'année et qu'on s'en va, mais bon, elle s'en est rendu compte une fois partie et a envoyé un message pour dire qu'elle était partie précipitamment parce qu'elle avait été très touchée par le départ de ses loulous et qu'elle était très émue.

Bon débarras!

 

Lire la suite

Numéro vert

Publié le 15 Juin 2022 par makarotte.com

Il fait 32 degrés dans les classes, tout le monde cuit à l'étouffée ...

Ça fait des années qu'on demande à la Mairie de faire quelque chose, de prendre des décisions décisives suivies de travaux réels pour faire descendre la température quand les chaleurs estivales sont là. Par chez nous ça veut quand même souvent dire mai, juin et septembre, ça vaut le coup. Mais non. En même tant à la Mairie ils ont la clim alors ...

Ça transpire de l'aisselle, ça s'asperge d'eau à chaque récréation, ça revient de la pause méridienne dans un état plus proche du zombie que de l'humain, ça dit "J'ai chaud maîtresse" toutes les 2 minutes 24 secondes... pas facile de faire classe.

Bon mais on est sauvés parce que le ministère vient de mettre en place un numéro vert : La canicule? On en parle ou ... ou sinon on va se faire cuire un œuf sur le bras parce que EST-CE QUE VOUS ETES CHAUDS? OUAISSSSSSSS!!!
C'est trop super un numéro vert, en plus on a reçu toute une liste de trucs à faire pour que les élèves aient moins chaud comme baisser les stores ou aérer la nuit et puis aussi ne pas leur faire faire d'activités sportives en plein soleil. Ah vraiment c'est bien pensé hein. On est sauvés. 

Mais les gars qu'est-ce que vous faites? Un numéro vert? Sérieusement? 
Oui j'ai vu aussi que vous demandiez à ce qu'on remonte sur une adresse spéciale tous les problèmes rencontrés dans les écoles à cause de la canicule. Mais vous êtes fiers de vous là?
Les mecs c'est pas un sondage, les directeurs d'école et les enseignants vous pensez vraiment qu'ils vont prendre du temps pour vous écrire "Il fait chaud. Et maintenant il fait encore plus chaud. J'ai les d'ssous de bras qui fuient et mes élèves ont la tête qui fume". "15 juin 2022, 47 cas de maux de têtes, séance de grammaire à refaire en CE2 B et 3 gerbis."
A quoi ça va vous servir qu'on vous remonte tout ça? Vous avez bien une petite idée de ce que ça doit donner cette chaleur dans une classe de 28 gamins?! Quoi? Non?! Toi vraiment ferme-la, vraiment, si, si, tu m'épuises, ta gueule ... si ce n'est pas le cas, donc, tu t'enfermes avec Jean-Gonzague et Tatiana dans le cagibi de la photocopieuse et vous vous allumez à fond tous les radiateurs électriques sur roulettes récupérés à l'étage et puis vous attendez, et quand vos doigts commenceront à fondre, non pas avant, interdit de sortir avant, quand vos doigts commenceront à coller comme du vieux caoutchouc resté derrière le pare-brise sur le tableau de bord de la Supercinq, là vous pourrez vous le remplir vous même votre questionnaire! Imbéciles!
Arrêtez vos conneries maintenant et faites un vrai truc, un vrai travail qui a la fin aura un impact positif pour limiter le réchauffement climatique! 

Lire la suite

Pédagogie parentale

Publié le 11 Juin 2022 par makarotte.com

L'autre soir j'étais en rendez-vous avec 2 mères d'élèves de CE1, les représentants élus des parents d'élèves, le directeur du CLAE et les enseignantes de la classe pour faire le point parce qu'il y a quelques jours 2 gamines ont fait semblant de voir leurs parents au portail à l'heure de la sortie et se sont barrées. Bref, à 7 ou 8 ans elles ont fait le mur en quelque sorte, "fait le portail" peut-être pourrait-on dire puisqu'elles ont juste menti d'un "J'ai vu Maman" ou "J'ai vu Papa" et voilà. Elles ne sont pas descendues par la fenêtre du 2ème étage en rappel, elles n'ont pas rampé dans le noir à travers tout le jardin pour sortir et aller en boîte, pas parcouru les couloirs sur la pointe des pieds, chaussures à la main, rien d'acrobatique donc.

Moi ça m'a valu des entretiens avec les gosses le lendemain et des réunions supplémentaires avec plusieurs personnes ensuite dont celle de ce soir là.

Bon, on est là, on explique, on discute, on échange et puis une des deux mères dit que sa fille n'a aucune notion du danger extérieur et qu'"il faudrait qu'à l'école il y ait de la prévention sur ça!". Nous on en fait déjà hein mais on ne va pas non plus passer notre temps à leur dire que le monde extérieur est violent et dangereux parce que les gamins ont le droit de se sentir en sécurité tout de même et puis ce sont des enfants justement. On a déjà aussi un travail sur les dangers de la route, les dangers d'internet, le harcèlement, etc, etc ... on peut sans doute améliorer les choses mais c'est déjà pas mal.

De plus, une école élémentaire ce n'est pas un centre éducatif fermé non plus, les gamins savent très bien qu'ils peuvent en sortir en appuyant sur tel ou tel bouton, s'il y a le feu ou un besoin d'évacuation c'est quand même bien pratique. Mais tout le jeu justement c'est qu'ils restent avec nous de leur plein gré, même si parfois ils préfèreraient être ailleurs et nous aussi, le jeu c'est qu'ils savent qu'ils nous sont confiés et qu'on en est responsable et point. Même les gamins assez lourdement handicapés mentalement ou très légers intellectuellement que nous accueillons le savent très bien ça et ça fonctionne. Il est arrivé 1 fois qu'un se barre, bon et bien on a été le chercher dans la rue dans les secondes qui suivaient vu qu'on était à sa poursuite et ensuite il s'est fait engueuler par nous et par ses parents. Bref, une petite suée mais rien d'affolant.

Maintenant, si les gamins mentent, disent qu'ils voient un parent qui n'est pas là, j'suis pas certaine que ce soit tout à fait notre partie de l'éducation qui soit en jeu. 

C'est clair que ces gamines dans la nature ensuite, cela aurait pu avoir des conséquences grave, je ne le nie pas. Et je me doute que la mère qui est venue chercher sa fille au CLAE 1h30 plus tard et ne l'a pas trouvée à du flipper grave, mais le problème c'est peut-être que l'animateur du CLAE n'a pas fait l'appel ou bien a vu qu'il lui manquait 2 gamines mais ne s'est pas plus affolé que ça. C'est mon point de vue personnel. Les gamines mentent, se barrent et ceux qui les ont sur leurs listes à ce moment là ne s'en inquiètent pas dans les minutes qui suivent, je pense que le raté il est là tout de même.

Enfin bref, revenons à nos agnelles. Après avoir constaté que sa fille n'avait pas le sens du danger qui pouvait la guetter en passant une soirée dehors, pour le lui faire comprendre, cette maman nous a révélé en réunion qu'étant dépassée par les événements et ne sachant pas quoi faire pour convaincre sa fille qu'elle n'inventait pas des dangers irréels, une fois l'engueulade passée après l'avoir retrouvée le soir même, elle lui a montré ... (roulement de tambour) ... des photos de cadavres d'enfants! OUI MADAME! Des photos de cadavres d'enfants à sa gamine de 7 ans! Et puis elle lui a montré des photos de violeurs et de meurtriers aussi dont elle a relaté les sévices en lui lisant des articles trouvés sur le net : "Tu vois ce monsieur, il a l'air normal hein, il a l'air gentil, ben tu sais quoi, il a violé une petite fille!"

Une fois l'effroi passé, vous vous doutez bien que moi derrière, ma reprise de conversation sur le fait qu'à l'école, on commençait plutôt par les contes avec la figure de l'ogre ou du grand méchant loup ... c'était surréaliste!

Lire la suite

Le ball trap de fin d'année

Publié le 4 Juin 2022 par makarotte.com

Traditionnellement la fin d'année scolaire est une période physiquement et psychiquement difficile pour les enseignants. On a supporté toute l'année des gamins difficiles, on a encaissé les conneries du ministère les unes après les autres, on sait qu'on ne finira pas vraiment le programme comme on l'aurait voulu, il y a tout à terminer et en même temps il faut commencer à prévoir la rentrée, il fait 42 degrés dans les salles de classes et les élèves sentent du d'ssous de bras (ah non tiens ça cette fois-ci c'est moi, merde, quelle merde ce déo bio à la con) ...

Bref, les réunions de répartitions des prochaines classes et des répartitions des élèves dans ces futures classes sont toujours assez tendues : "On fait un CM1 à 30 avec 5 PPS dedans? Ou plutôt deux CM1-CM2 à 27 avec 3 PPS chacun?"

C'est tendu, tendu, chaque année c'est la même histoire ... tendu. Ça râle, ça chiale, ça revendique, ça s'envoie des piques ... c'est pas la joie mais on est obligé d'en passer par là, il faut bien faire des classes au bout du compte malgré toutes les contraintes et les éléments sur lesquels nous n'avons aucune prise.

Ça tire dans tous les coins et ça explose en vol quoi.

Et dans les classes en fin d'année, y'a ceux et celles qui serrent les dents avec les élèves qu'elles ne supportent plus, y'a ceux et celles qui sont la tête dans le guidon, on avance, on avance, on chialera la première semaine des vacances, y'a , je suppose, ceux et celles qui enseignent dans le métavers où les classes sont constituées de 20 élèves charmants, performants, et toujours à l'écoute, qui doivent sautiller sur des tapis de pétales de rose en riant légèrement tout en ayant au coin de l'âme une légère mélancolie parce que l'année s'achève et que leurs disciples vont donc partir vers d'autres maîtres, et puis y'a Evelyne.

Evelyne elle nous a fait une Claude François, traduisez, elle a sauté en l'air et elle s'est toute illuminée!

Evelyne qui apparemment présente un léger racisme aggravé par une poussée d'islamophobie nous a pété un plomb. Devant un groupe d'élèves qui ne voulaient pas chanter une chanson "parce que ça parle d'homosexuels et c'est pas bien", mais surtout à mon avis qui voulaient la provoquer et bien la faire chier parce qu'elle les a emmerdés toute l'année, plutôt que de gérer avec le combo explications laïcité et respect + c'est moi qui décide de ce qu'on fait en classe je ne vous demande pas votre avis sur les exercices que je vous donne à faire donc on y retourne, elle a dégoupillé. Les gamins, je le sais moi, j'ai eu certains parents au téléphone ensuite, ils n'ont aucun problème de compatibilité entre l'école et leur religion, dans le lot y'en a même qui je pense ne sont même pas musulmans. C'est juste qu'une classe de CM2, si tu la tiens pas par le truchement d'un savant mélange entre confiance mutuelle et fermeté rassurante, en fin d'année, elle te pète à la gueule! Alors si en plus t'as semé des graines d'exclusion ...

Evelyne donc elle a gueulé sur un groupe de 8 gamins, mais gueulé tellement fort (et moi je m'y connais en engueulade sonore donc il en faut des décibels pour me faire tiquer)  que je suis venue voir ce qu'il se passait. Bon j'ai réglé le truc rapidement avec les élèves les renvoyant rejoindre le groupe-classe, mais Evelyne, elle, je n'ai pas pu la ramener. Satellisée la dame. Elle disait des phrases incohérentes, on aurait dit un peu le sketch de Gad Elmaleh dans lequel il parle des engueulades par son père quand il était enfant sauf que là c'était pas drôle pour les mômes.

Bref, le soir même, elle est partie limite en roue arrière sur le parking tellement elle était encore énervée.

Le lendemain, j'ai demandé à lui parler parce que je sentais venir l'énorme vague de merdasses qui allait s'abattre sur nous avec les appels des parents, de l'Inspectrice, des représentants de parents et tout le toutim. Donc on a discuté, moi j'ai commencé par lui parler uniquement de la forme pour lui dire que là c'était trop, elle avait vraiment abusé et qu'il fallait qu'elle fasse un point là dessus avec les élèves pour faire redescendre la pression parce que sinon elle ne finirait pas l'année. Là dessus elle était d'accord. Et puis après je lui ai rapporté ce que m'avait dit un papa au téléphone le matin, outré des propos racistes et islamophobe qu'elle avait, selon sa fille, tenus la veille.

Bon, elle m'a répondu qu'elle n'avait pas dit ci ou ça, que la petite avait mal compris, ça je veux bien le croire parce que vu qu'elle disait tout et n'importe quoi, la gosse elle avait dû faire son propre tri et c'était pas jojo au final.
Mais elle m'a dit aussi qu'elle leur avait dit que :
- "leur religion était homophobe"
- "Roooh punaise mais pourquoi tu dis ce genre de truuuuucs" (ça c'est moi qui hallucine), "Pourquoi tu leur parles de religion?"
et aussi :
- "qu'on était à l'école française laïque et d'origine chrétienne"
- "??!" (ça c'est moi qui n'en crois pas mes oreilles) "Mais tu peux pas dire ça!"
- "Ah si, en plus on l'a vu en histoire justement!"
-  "?????!!!!" (ça c'est moi qui vient de me décrocher la mâchoire) "Mais non vraiment, ça c'est pas possible ça, tu peux pas dire çaaaaaaa" (ça c'est moi qui réalise qu'elle a dû bien leur enseigner de la merde et puis ben qu'est-ce que je peux y faire en fait là maintenant, en plus elle a l'air d'y tenir, c'est sans issue.)

Bon donc très clairement je n'ai pas fini de me coltiner les éclaboussures de merde moi maintenant ... va falloir être habile pour naviguer entre les parents qui vont crier parce que c'est inadmissible et ils auront raison, ceux qui sans même savoir ce qu'il s'est passé vont en profiter pour crier au blasphème ou au contraire à la radicalité, l'Inspectrice qui va vouloir que je rédige des rapports et des fiches et des signalements et de la paperasse à l'infini... Argh.

Tout ça juste parce que la dame est fatiguée, à bout, perdue, qu'elle n'est intellectuellement pas en capacité d'enseigner à des CM2 et qu'elle ne sait pas tenir une classe. Racisme et conflit sur le sujet de la religion là dans cette histoire, c'est juste un bon saupoudrage de merde sur la choucroute!

 

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>