Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
makarotte.com

Ecole, rire et râleries.

Juste pour l’amour de l’art

Publié le 15 Novembre 2022 par makarotte.com

Pour fêter mon retour en chimio après une pause de 3 semaines, l’entreprise de taxis m’a envoyé un prix Nobel. Déjà je voulais un taxi à 7h30 et quand j’ai appelé pour réserver, la dame m’a imposé un départ à 7h15 parce que « c’est le bazar à cause des travaux chez vous », certes dans la ville c’est le bazar mais moi j’habite en sortie de ville et du bon côté par rapport à la clinique donc après y’a les bouchons du matin pénibles mais classiques, 45 min c’est bien pour y aller pas la peine de s’y prendre une heure à l’avance. 

Sauf qu’en fait la meuf du taxi elle gère ses clients comme ses chauffeurs, elle leur donne des fausses heures pour qu’ils soient à l’heure au final, je le sais parce qu’elle m’a dit qu’elle faisait ça pour ses chauffeurs, mais moi meuf je m’en fous de ta combine… d’ailleurs je ne suis pas la seule puisque le gars s’est pointé avec 18 min de retard, à 7h33 donc sauf que moi j’étais prête depuis 7h15 du coup.

Alors là il me dit qu’il a galéré parce que mon adresse n’est pas reconnue ni par Waze ni par son GPS et c’est là que je le regarde mieux et je reconnais le connard qui ne sait pas écrire et n’a jamais su trouver mon adresse enlatapant. Bref, nous partons, on se retrouve dans les bouchons, classique, et puis à un moment il change de route, j’ose un « mais vous allez passer par où ? » et là il me donne le nom de la rue qu’il veut prendre très fier de lui « parce que là vous avez bien vu que ce n’était pas possible ! », oui enfin, tu avançais tranquillement dans les bouchons et j’aurais été à l’heure en fait parce que cette route je l’ai faite 100 fois à cette heure-ci et ça va le faire mais non, il a fait tout un détour donc d’abord d’un quart d’heure pour se retrouver à 3 min de chez moi par un autre chemin plus direct et ensuite aller se foutre dans les plus gros bouchons du coin, de notoriété publique, genre à l’arrêt pendant de longues minutes. Il était là comme un con à râler alors comme je suis sport et que j’aime la castagne je lui ai dit tranquillement :

- On ne va pas être à l’heure .

- Ah ben oui mais vous vouliez passer par où ?

- Ben par la route là bas, où on était.

- Ben vous avez bien vu que ça n’avançait pas?!

- Parce que vous avez l’impression que ça avance ici?

BAM, lâché de micro! 

 

Ensuite il n’a fait que répéter plusieurs fois en râlant qu’il aurait mieux fait de prendre la voie de bus en site propre mais qu’il n’a pas le droit, que les gens sont des cons parce qu’ils ne prennent pas le bus mais leur bagnole, que ceci que cela, en boucle, à faire des remarques sur tous les gens qu’il voyait au volant, à coller au cul des bagnoles de devant très très très près, à klaxonner quand les gens ne peuvent pas avancer de toutes façons …

Punaise mais il suffisait de suivre gentiment le flot de la première route et on y serait là ! Du coup je lui ai redit que ses collègues prenaient l’autre route et que ça se passait bien alors que cette route-ci était notoirement bouchée aux heures de pointe, je savais qu’il ne m’écouterait pas et repartirait dans la même litanie sur la voie de bus, les gens qui ne prennent pas le bus etc etc, mais je l’ai dit quand même, pour le faire chier, pour l’amour du sport, parce que ce matin j’avais assez de patate pour ne pas lâcher du lest à ce genre de connard, même que je lui ai fait le coup deux fois, ben oui lui il a repris sa litanie je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas eu le droit de rejouer moi aussi surtout qu’il a râlé en disant qu’il allait être en retard pour sa course suivante alors ça m’a saoulé parce que moi j’étais déjà en retard pour mon traitement contre le cancer et que ce retard va sans doute foutre en l’air toute ma matinée voire même ma journée donc je le lui ai redit que l’autre route était mieux. Dans ta face ! Punaise… 

On a mis 1h15 pour au lieu de 45 min avec les bouchons habituels de la route classique. 

Enfin soyons positifs, je ne suite pas prête à me résigner à laisser ce genre de débile avoir le dernier mot c’est que je suis encore en vie hein, bon par contre cela signifie aussi que j’ai pas fini d’en croiser. 

 

Lire la suite

Danse avec les vieilles

Publié le 28 Octobre 2022 par makarotte.com

C'est mon nouveau surnom, enfin plutôt mon nom indien rapport à mon totem, j'suis comme Kévin Costner qui dansait avec les loups avec sa coiffe en tête de loup (une vraie tête de loup, pas le balai pour virer les araignées, ça aurait tout de suite eu moins de gueule), moi le mercredi, une semaine sur deux seulement à cause de la chimio, je vais à la salle de sport le matin, avec les vieilles.

Oui parce que normalement la salle de sport, je la fréquente en fin de journée et c'est une toute autre ambiance. Le soir je suis obligée actuellement de prendre les options plus faciles quand je fais des cours de renforcement musculaire (pas pendant les cours chorégraphiés hein, eh oh ça va oui, un peu de respect tout de même, non mais, y'a des sujets sérieux quand même, on ne peut pas rire de tout comme ça, tu fais un cours de step niveau avancé, tu fais un cours de step niveau avancé, on n'est pas là pour trier les lentilles, bon ok des fois je sens bien que ma condition physique en a pris un coup mais mon cerveau lui il fonctionne et les chorés ça ne lui fait pas peur alors je me dis "ça dure 45 minutes ma fille, 55 avec les prolongations, alors tu vas tenir, c'est qui la patronne?!").
Le soir donc dans la salle, y'a du jeune qui fait de la muscu, de la trentenaire en brassière, de la quarantenaire qui veut montrer qu'elle est la taulière et du coach de 27 ans qui peut plus baisser les bras tellement il a de triceps. Donc là quand tu suis un cours, déjà sans chimio la semaine précédente, tu saisis bien la partie burp du mot burpees. Et puis le soir il y a des cours cardio, avec de la musique qui tabasse et des gens qui crient même que des fois tu trouves qu'ils pourraient fermer leurs bouches parce que c'est un peu trop, mais bon c'est l'ambiance, y'a de la prof qui tape dans les mains, alleeeeeez, alleeeeez, y'a du bpm à 150 wouhouh! Moi j'aime bien, ça me fait du bien. Allez, ça saute, ça saute, step touch, step touch, 4, 3, 2, 1, c'est galvanisant!

Bon le mercredi matin ce n'est pas la même ambiance, le mercredi matin, y'a que des vielles, quelques vieux, et 2 femmes enceintes, c'est un peu comme l'aquagym quoi, on est sur une moyenne d'âge de 67 ans et demi. Le coach met de la musique mais pas trop fort et il prend bien le temps que tout le monde s'échauffe les articulations, s'agit pas de laisser sa prothèse de hanche en cours de route quoi. Du coup, moi là dedans, je me sens comme la reine du monde, Elastigirl sous amphet, et vas-y que je prends toutes les options les plus difficiles, que je rajoute des poids, que je me moque intérieurement du vieux devant qui prend une pause tout à fait approximative ou de la vieille dont les squats ressemblent à des répétitions du Fosbury... Pour moi qui me sent physiquement vieille et fatiguée en ce moment, c'est un vrai shoot de sérum de jeunesse cette séance du mercredi matin!

Je me demande si je ne devrais pas me trouver une coiffe moi aussi du coup, comme Kévin Costner. Mais une coiffe en peau de vieille... c'est pas évident à trouver... ma sœur me suggère une coiffe frisée avec des reflets violets, hummmmmm y'a de l'idée!

Lire la suite

La moitié de la population

Publié le 19 Septembre 2022 par makarotte.com

Selon un sondage de l'IPS, mon institut personnel de sondage, la moitié de la population est constituée de connards et de connasses, si si, j'ai fait une étude à peu près aussi valable que celle qui permet aux vendeurs de shampoing d'écrire sur leurs étiquettes "Plus de 80% des femmes constatent que leurs cheveux sont plus soyeux * ", et quand tu t'arraches les yeux à aller lire ce qui se cache au niveau de l'astérisque tu vois que le sondage a été fait auprès de 42 personnes, alors pour un shampoing vendu à des millions d'exemplaires on ne peut pas dire qu'on est sur un ressenti très général, ça se trouve y'a 34 nanas qui ont déclaré "ça ou mon cul sur la commode, ça fait le même effet sur mes cheveux" mais ils n'ont pas su transformer ça en slogan.

Faites le test sur une journée ou une semaine et vous constaterez vous aussi que parmi les gens que vous croisez, que vous entendez parler, que vous entendez à la radio ou la télé, que vous lisez sur les réseaux sociaux, ou dont on parle dans les journaux, la moitié est terrifiante. Alors le biais psycho-pédagogique lié à mon expérience professionnelle me fait vous préciser que j'englobe ici les gens qui se comportent comme des connards. Oui oui vous savez, nous comme on a affaire à des enfants et qu'on se dit qu'ils sont perfectibles et innocents on leur dit plutôt "là ce que tu as fait ce n'est pas bien" plutôt que "tu es méchant", parce que des fois c'est juste un égarement, bon la maîtresse de CM2 de Francis Heaulme elle a quand même dû se dire assez vite que le gosse était vraiment un psychopathe hein mais là je dérive ...

Même sans aller lire les commentaires sur Twitter ou autres ou encore monter dans un taxi, où effectivement là on frise le 100% de la population qui est à vomir, faites le test : 50% je vous dis.

Un exemple! un exemple!

Allez, pour souligner le sérieux de mon étude, un exemple :
En juillet quand je suis retournée voir l'oncologue pour qu'elle me confirme que le cancer était sérieusement reparti, j'attendais mon tour, devant moi une dame s'entretenait avec la secrétaire... secrétaire qui habituellement est plutôt avenante hein, secrétaire qui voit tous les jours des gens dont la vie se brise, des gens qui tiennent à peine debout, voire certains même qui arrivent sur des brancards, des gens qui perdent leurs cheveux, des gens qui pleurent, bref, quand t'es secrétaire médicale dans un service d'oncologie il y a un moment où faut nécessairement avoir un peu d'empathie pour les autres hein, sinon tu fais secrétaire dans un labo d'analyses par exemple, là tu peux plus facilement laisser libre cours à des paroles débiles du type "votre taille c'est toujours 171 cm?" quand la dernière fois que tu es passée c'était il y a 15 jours et que ta dernière poussée de croissance elle date de 30 ans. Non mais franchement c'est quoi cette question "votre taille c'est toujours 171 cm?", j'ai tellement eu envie de répondre que non depuis 2 jours je faisais 1 mètre 55 ... enfin...
La dame devant moi donc demandait à la secrétaire si elle pouvait lui ressortir un courrier de l'oncologue qui datait d'il y a 10 ans. Elle l'avait sans doute perdu mais ne disait pas les choses comme ça, erreur, elle disait "je ne l'ai jamais eu" et "je ne l'ai pas", et la secrétaire, elle, elle était manifestement saoulée et a insisté à plusieurs reprises en lui disant "mais le courrier est bien parti", " mais le courrier a été envoyé à tous les médecins qui vous suivaient", bon, elle aurait pu souffler un peu et lui réimprimer le courrier en question et on en parlait plus mais non, on était en plein ping pong : 
- Mais je n'ai pas ce document et j'en ai besoin pour ma fille, c'est le docteur qui le demande.
- Mais on vous l'a envoyé à l'époque, et votre gynéco l'a reçu aussi, regardez on l'a envoyé à tous ces gens là.
- Oui mais ma gynéco elle a pris sa retraite, et moi ce courrier je ne l'ai jamais vu.
- Mais si on vous l'a envoyé.
- Mais là vous comprenez c'est pour ma fille, par rapport à la génétique.
Ça tournait comme ça, l'une, l'autre, l'une, l'autre, et à un moment la dame a dit :
- Vous savez pour moi, à l'époque, c'était pas une période facile ...
Et là, la secrétaire lui a répondu du tac au tac :
- Pour moi non plus c'était pas une période facile, à l'époque on pliait les courriers à la main, et certains jours ça allait jusqu'à 400 enveloppes!
La dame ne s'est pas énervée, elle a dû serrer les dents, comparer son cancer à la pénibilité de plier 400 courriers fallait oser quand même, visiblement elle voulait vraiment pouvoir obtenir ce courrier que l'autre connasse avait fini par lui réimprimer, elle est restée calme, je pense qu'on n'était pas loin de la sidération quand même, elle a pris son document et puis elle est partie.
Alors, on n'est pas sur un bon exemple là?!

Un autre! Un autre!

Alors ce type qui se permet de toucher les fesses de ma fille dans la rue, ou ses mecs qui sont là à harceler les jeunes filles à l'arrêt de bus ou en les suivant "Eh c'est quoi ton Insta?", "Eh vas-y t'es charmante!", "Eh, tu m'répond pas ? Sale pUte!", tant et si bien qu'elles ne peuvent pas se balader seules tranquilles même en pleine journée (alors la nuit tombée n'en parlons pas) sans craindre d'être traquées, ce ne sont pas des connards ces types? Je ne comprends même pas ce qu'ils peuvent bien s'imaginer? Ils pensent vraiment qu'un jour y'en a une qui va répondre positivement, qu'il y en a une qui va avoir envie d'aller boire un coup ou de les suivre? Mais non, c'est sûr à 100% que ça n'arrivera jamais ça, et ça tous les instituts de sondages sont d'accord sur le sujet. Alors quoi, c'est quoi le plan? C'est en quelque sorte de pisser aux quatre coins de l'espace public pour marquer son territoire? Putain les mecs, tasez-vous entre vous, franchement ça vous fera des p'tits frissons et puis les filles elles vivront plus sereinement, merde!

Lire la suite

Non ça non plus ça n’a pas changé

Publié le 23 Août 2022 par makarotte.com

C’est toujours la même merde. 

Retour en chimio donc pour un second combat, premier round il y a deux semaines c’est mon homme qui m’avait emmené et là cette fois j’ai repris un taxi. Bon, il devait arriver à 7h50, il me téléphone à 7h35, autant vous dire que j’étais aux chiottes et que j’ai répondu quand même parce que je savais que c’était le taxi :

- Allô madame Bouana? C’est le taxi.

- (Madame Bouana? Punaise y’a qu’à moi que ça arrive ça) Oui bonjour, mais je ne suis pas encore prête là, j’arrive.

- Je vous attend. (Il raccroche.)

Ça sonne à nouveau : 

- Mme Bouana ? Vous êtes bien à Villeneuve? 

Je lui donne mon adresse. 

- Aaah ben on m’a échangé les courses.

Oui ou tu ne sais pas lire peut-être, monsieur Bouana.

Ensuite je suis sortie et j’ai attendu parce que donc il avait un quart d’heure d’avance mais il n’était pas garé devant ma maison, c’est pas bien pratique. Et quand il est arrivé il y avait déjà une personne masquée à l’arrière de la voiture. Le chauffeur lui ne portait pas de masque malgré les 3 feuilles format A4 collées sur les vitres et le coin droit du pare-brise indiquant « Masque obligatoire ».

- Et vous, vous ne portez pas de masque alors?

- Ah? Vous voulez que je le mette.

- (Ben oui connard, tu crois qu’on a l’air de partir faire un tennis? ) Oui s’il vous plaît parce que toutes les deux on n’est pas au meilleur de notre forme. (La dame m’a souri gentillement derrière son masque.)

Et puis après il s’est jeté sur tous les dos d’âne, s’est rué sur les coussins berlinois, a accéléré ce qu’il faut pour toujours bien avoir à serrer chacun de ses arrêts aux feux, stops ou dans les files de voitures, bien pour qu’on apprécie cette sensation de je décolle un peu vers l’avant et vlan je retombe. Bref, un taxi payé exprès par la sécu et qui pour le coup va être payé double puisque j’étais en voiture avec la vraie madame Bouana (si, si, c’est un vrai nom), un taxi donc payé pour transporter des gens qui vont et reviennent de leur traitement contre le cancer ET ONT LA GERBE bon sang, c’est connu quand même MERDE!

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>